Vocabulis


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Le poème du jour

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Jasmin
Invité



Le poème du jour Empty
MessageSujet: Le poème du jour   Le poème du jour EmptyMar 7 Juin - 13:46

De peur que je n'apprenne à te connaître trop facilement,
tu joues avec moi.
Tu m'éblouis de tes éclats de rire pour cacher tes larmes.
Je connais tes artifices.
Jamais tu ne dis le mot que tu voudrais dire.
De peur que je ne t'apprécie pas, tu m'échappes de cent façons.
De peur que je te confonde avec la foule, tu te tiens seule à part.
Je connais tes artifices.
Jamais tu ne prends le chemin que tu voudrais prendre.
Tu demandes plus que les autres, c'est pourquoi tu es silencieuse.
Avec une folâtre insouciance, tu évites mes dons.
Je connais tes artifices.
Jamais tu ne prends ce que tu voudrais prendre.

(Le Jardinier d'amour, XXXV)

Rabindranath Tagore


***

Voici un poème du grand et beau Tagore. J'espère qu'il vous plaira. Portez-vous bien mes amis et je m'en porterais d'autant mieux !

Jasmin pour vous servir (toute proportions gardées!)
Revenir en haut Aller en bas
Sainte Canaillette
Phrasophile averti(e)
Sainte Canaillette

Nombre de messages : 1096
Localisation : chez les canailles !
Date d'inscription : 28/07/2005

Le poème du jour Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour EmptyMar 9 Aoû - 23:04

Les enfant qui s'aiment

Les enfants qui s'aiment s'embrassent debout
Contre les portes de la nuit
Et les passants qui passent les désignent du doigt
Mais les enfants qui s'aiment
Ne sont là pour personne
Et c'est seulement leur ombre
Qui tremble dans la nuit
Excitant la rage des passants
Leur rage, leur mépris, leurs rires et leur envie
Les enfants qui s'aiment ne sont là pour personne
Ils sont ailleurs bien plus loin que la nuit
Bien plus haut que le jour
Dans l'éblouissante clarté de leur premier amour

Jacques Prévert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Invité



Le poème du jour Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour EmptyMar 9 Aoû - 23:32

Il n'y a pas d'amour heureux

--------------------------------------------------------------------------------

Rien n'est jamais acquis à l'homme Ni sa force
Ni sa faiblesse ni son coeur Et quand il croit
Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix
Et quand il croit serrer son bonheur il le broie
Sa vie est un étrange et douloureux divorce


Il n'y a pas d'amour heureux

Sa vie Elle ressemble à ces soldats sans armes
Qu'on avait habillés pour un autre destin
A quoi peut leur servir de se lever matin
Eux qu'on retrouve au soir désoeuvrés incertains
Dites ces mots Ma vie Et retenez vos larmes


Il n'y a pas d'amour heureux

Mon bel amour mon cher amour ma déchirure
Je te porte dans moi comme un oiseau blessé
Et ceux-là sans savoir nous regardent passer
Répétant après moi les mots que j'ai tressés
Et qui pour tes grands yeux tout aussitôt moururent


Il n'y a pas d'amour heureux

Le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard
Que pleurent dans la nuit nos coeurs à l'unisson
Ce qu'il faut de malheur pour la moindre chanson
Ce qu'il faut de regrets pour payer un frisson
Ce qu'il faut de sanglots pour un air de guitare


Il n'y a pas d'amour heureux

Il n'y a pas d'amour qui ne soit à douleur
Il n'y a pas d'amour dont on ne soit meurtri
Il n'y a pas d'amour dont on ne soit flétri
Et pas plus que de toi l'amour de la patrie
Il n'y a pas d'amour qui ne vive de pleurs


Il n'y a pas d'amour heureux
Mais c'est notre amour à tous les deux


Louis Aragon (La Diane Francaise, Seghers 1946)
Revenir en haut Aller en bas
Sainte Canaillette
Phrasophile averti(e)
Sainte Canaillette

Nombre de messages : 1096
Localisation : chez les canailles !
Date d'inscription : 28/07/2005

Le poème du jour Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour EmptyJeu 11 Aoû - 20:38

J'aime ces doux oiseaux, qui promènent dans l'air
Leur vie et leur amour, et plus prompts que l'éclair,
Qui s'envolent ensemble !
J'aime la fleur des champs, que l'on cueille au matin,
Et que le soir, au bal, on pose sur son sein
Qui d'enivrement tremble !

J'aime les tourbillons des danses, des plaisirs,
Les fêtes, la toilette, et les tendres désirs
Qui s'éveillent dans l'âme !
J'aime l'ange gardien qui dirige mes pas,
Qui me presse la main, et me donne tout bas
Pour les maux un dictame !

J'aime du triste saule, au soir muet du jour,
La tête chaude encor, pleine d'ombre et d'amour,
Qui se penche et qui pense !
J'aime la main de Dieu, laissant sur notre coeur
Tomber en souriant cette amoureuse fleur
Qu'on nomme l'espérance !

J'aime le doux orchestre, en larmes, gémissant
Qui verse sur mon âme un langoureux accent,
Une triste harmonie !
J'aime seule écouter le langage des cieux
Qui parlent à la terre, et l'emplissent de feux
De soleil et de vie.

J'aime aux bords de la mer, regardant le ciel bleu,
Qui renferme en son sein la puissance de Dieu,
M'asseoir toute pensive !
J'aime à suivre parfois en des rêves dorés
Mon âme qui va perdre en des flots azurés
Sa pensée inactive !

J'aime l'effort secret du coeur, qui doucement
S'agite, la pensée au doux tressaillement,
Que l'on sent en soi-même !
Mieux que l'arbre, l'oiseau, la fleur qui plaît aux yeux,
Le saule tout en pleurs, l'espérance des Cieux...
J'aime celui qui m'aime.

Jules Verne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sainte Canaillette
Phrasophile averti(e)
Sainte Canaillette

Nombre de messages : 1096
Localisation : chez les canailles !
Date d'inscription : 28/07/2005

Le poème du jour Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour EmptySam 13 Aoû - 20:08

Le jardin - Jacques Prévert

Des milliers et des milliers d'années
Ne sauraient suffire
Pour dire
La petite seconde d'éternité
Où tu m'as embrassé
Où je t'ai embrassèe
Un matin dans la lumière de l'hiver
Au parc Montsouris à Paris
A Paris
Sur la terre
La terre qui est un astre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sainte Canaillette
Phrasophile averti(e)
Sainte Canaillette

Nombre de messages : 1096
Localisation : chez les canailles !
Date d'inscription : 28/07/2005

Le poème du jour Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour EmptyDim 14 Aoû - 15:06

Petit poème

Il était une fois, une île ou tous les differents sentiments vivaient : le Bonheur, la Tristesse, le Savoir, ainsi que tous les autres, l'Amour y compris.
Un jour on annonca aux sentiments que l'île allait couler. Ils préparèrent donc tous leurs bateaux et partirent. Seul l'Amour resta. L'Amour voulait rester jusqu'au dernier moment. Quand l'île fut sur le point de sombrer, l'Amour décida d'appeler à l'aide.

La Richesse passait à côté de l'Amour dans un luxueux bateau.
L'Amour lui dit : "Richesse, peux-tu m'emmener?"
"Non car il y a beaucoup d'argent et d'or sur mon bateau. Je n'ai pas de place pour toi."

L'Amour décida alors de demander à l'Orgueil, qui passait aussi dans un magnifique vaisseau : "Orgueil, aide moi je t'en prie !"
"Je ne puis t'aider, Amour. Tu es tout mouillé et tu pourrais endommager mon bateau."

La Tristesse étant à côté, l'Amour lui demanda : "Tristesse, laisse-moi venir avec toi."
"Ooh... Amour, je suis tellement triste que j'ai besoin d'être seule !"

Le Bonheur passa aussi à côté de l'Amour, mais il était si heureux qu'il n'entendit même pas l'Amour l'appeler !

Soudain, une voix dit : "Viens Amour, je te prends avec moi."
C'était un vieillard qui avait parlé. L'Amour se sentit si reconnaissant et plein de joie qu'il en oublia de demander son nom au vieillard. Lorsqu'ils arrivèrent sur la terre ferme, le vieillard s'en alla.

L'Amour réalisa combien il lui devait et demanda au Savoir : "Qui m'a aidé ?"
"C'était le Temps" répondit le Savoir.
"Le Temps ?" s'interrogea l'Amour. "Mais pourquoi le Temps m'a-t-il aidé ?"
Le Savoir sourit plein de sagesse et répondit : "C'est parce que seul le Temps est capable de comprendre combien l'Amour est important dans la Vie."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le Veilleur
Phrasophile averti(e)
le Veilleur

Nombre de messages : 1024
Localisation : ici
Date d'inscription : 01/05/2005

Le poème du jour Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour EmptyDim 14 Aoû - 18:43

Canaillette a écrit:
J'aime ces doux oiseaux, qui promènent dans l'air
Leur vie et leur amour, et plus prompts que l'éclair,
Qui s'envolent ensemble !
J'aime la fleur des champs, que l'on cueille au matin,
Et que le soir, au bal, on pose sur son sein
Qui d'enivrement tremble !

J'aime les tourbillons des danses, des plaisirs,
Les fêtes, la toilette, et les tendres désirs
Qui s'éveillent dans l'âme !
J'aime l'ange gardien qui dirige mes pas,
Qui me presse la main, et me donne tout bas
Pour les maux un dictame !

J'aime du triste saule, au soir muet du jour,
La tête chaude encor, pleine d'ombre et d'amour,
Qui se penche et qui pense !
J'aime la main de Dieu, laissant sur notre coeur
Tomber en souriant cette amoureuse fleur
Qu'on nomme l'espérance !

J'aime le doux orchestre, en larmes, gémissant
Qui verse sur mon âme un langoureux accent,
Une triste harmonie !
J'aime seule écouter le langage des cieux
Qui parlent à la terre, et l'emplissent de feux
De soleil et de vie.

J'aime aux bords de la mer, regardant le ciel bleu,
Qui renferme en son sein la puissance de Dieu,
M'asseoir toute pensive !
J'aime à suivre parfois en des rêves dorés
Mon âme qui va perdre en des flots azurés
Sa pensée inactive !

J'aime l'effort secret du coeur, qui doucement
S'agite, la pensée au doux tressaillement,
Que l'on sent en soi-même !
Mieux que l'arbre, l'oiseau, la fleur qui plaît aux yeux,
Le saule tout en pleurs, l'espérance des Cieux...
J'aime celui qui m'aime.

Jules Verne

Je ne savais pas que notre très populaire Jules Verne sévissait aussi dans la poésie ! Vingt-mille lieux sous les vers !

Banalités sentimentales plombées par un style mièvre et lourd.

Et pourquoi diable parle-t-il au féminin ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.leongard.com
Sainte Canaillette
Phrasophile averti(e)
Sainte Canaillette

Nombre de messages : 1096
Localisation : chez les canailles !
Date d'inscription : 28/07/2005

Le poème du jour Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour EmptyDim 14 Aoû - 20:09

le Veilleur a écrit:
Je ne savais pas que notre très populaire Jules Verne sévissait aussi dans la poésie ! Vingt-mille lieux sous les vers !

Banalités sentimentales plombées par un style mièvre et lourd.

Et pourquoi diable parle-t-il au féminin ?

Il a sévit dans la poésie adolescent, avant d'écrire ses romans... il y a un début à tout !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le Veilleur
Phrasophile averti(e)
le Veilleur

Nombre de messages : 1024
Localisation : ici
Date d'inscription : 01/05/2005

Le poème du jour Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour EmptyLun 15 Aoû - 12:14

Canaillette a écrit:
le Veilleur a écrit:
Je ne savais pas que notre très populaire Jules Verne sévissait aussi dans la poésie ! Vingt-mille lieux sous les vers !

Banalités sentimentales plombées par un style mièvre et lourd.

Et pourquoi diable parle-t-il au féminin ?

Il a sévit dans la poésie adolescent, avant d'écrire ses romans... il y a un début à tout !
Je comprends. Mais ça ne m'explique toujours pas pourquoi il parle au féminin dans ce poème : avait-il des doutes sur son sexe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.leongard.com
Sainte Canaillette
Phrasophile averti(e)
Sainte Canaillette

Nombre de messages : 1096
Localisation : chez les canailles !
Date d'inscription : 28/07/2005

Le poème du jour Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour EmptyLun 15 Aoû - 14:20

bonne question dont je n'ai pas la réponse ! mais il n'y a peut être pas de réponse...
Et puis certains l'ont fait aussi , écrire "elle" au lieu de "il" et inversement, avec ou sans raison, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le Veilleur
Phrasophile averti(e)
le Veilleur

Nombre de messages : 1024
Localisation : ici
Date d'inscription : 01/05/2005

Le poème du jour Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour EmptyLun 15 Aoû - 19:04

Canaillette a écrit:
bonne question dont je n'ai pas la réponse ! mais il n'y a peut être pas de réponse...
Et puis certains l'ont fait aussi , écrire "elle" au lieu de "il" et inversement, avec ou sans raison, non ?
J'imagine mal qu'on puisse faire ça sans raison, quelle qu'elle soit, et je serais curieux de la connaître (c'est, après tout, à peu près le seul intérêt de ce poème médiocre).

Je n'ai pas connaissance d'un poème écrit par un homme où l'auteur parle au féminin, à moins qu'il ne mette clairement en scène une femme. Est-ce le cas dans le poème de Jules ? L'allusion à la fleur portée sur son sein à l'occasion d'un bal pourrait le laisser penser. Bah! Peut-être a t-il écrit ça à l'intention d'une petite amie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.leongard.com
Capitain
Invité



Le poème du jour Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour EmptyLun 15 Aoû - 20:31

P'têt qu'il a voulu pasticher Christine Angot merlot Mr green Mais bon, c'est peu plausible, d'abord passk'elle était pas encore née à l'époque où il a écrit son poème, et pi passk'on n'y voit nulle part la phrase "Je suis une conne."

Mystère, donc, mystère...
Revenir en haut Aller en bas
Sainte Canaillette
Phrasophile averti(e)
Sainte Canaillette

Nombre de messages : 1096
Localisation : chez les canailles !
Date d'inscription : 28/07/2005

Le poème du jour Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour EmptyLun 15 Aoû - 20:57

@ le Veilleur : quand je disais que certain(e)s avaient "écrit" en employant le pronom personnel opposé au leur, ce n'était pas restreint à la poèsie. :lol:

Enfin, peu importe Jules Verne a commencé par écrire des poèmes quand même ! et si quelqu'un sait pourquoi il a utilisé le féminin, il le fera bien savoir... un jour peut être !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitain
Invité



Le poème du jour Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour EmptyLun 15 Aoû - 21:01

Il a emporté son secret dans sa tombe. à quand le Jules Verne code pour nous éclairer sur ce grand mystère si mystérieux ? merlot rolleyes twisted evil
Revenir en haut Aller en bas
Sainte Canaillette
Phrasophile averti(e)
Sainte Canaillette

Nombre de messages : 1096
Localisation : chez les canailles !
Date d'inscription : 28/07/2005

Le poème du jour Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour EmptyLun 15 Aoû - 21:07

idée si cela se trouve il n'est même pas de lui, il a fait un copier/coller sur son cahier !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sainte Canaillette
Phrasophile averti(e)
Sainte Canaillette

Nombre de messages : 1096
Localisation : chez les canailles !
Date d'inscription : 28/07/2005

Le poème du jour Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour EmptyMar 16 Aoû - 8:33

Lettre à un jeune Poète - Rainer-Maria Rilke

Une seule chose est nécessaire: la solitude.
La grande solitude intérieure. Aller en soi-même, et ne rencontrer, des heures durant, personne - c'est à cela qu'il faut parvenir.
Être seul comme l'enfant est seul quand les grandes personnes vont et viennent, mêlées à des choses qui semblent grandes à l'enfant et importantes du seul fait que les grandes personnes s'en affairent et que l'enfant ne comprend rien à ce qu'elle font.
S'il n'est pas de communion entre les hommes et vous, essayez d'être prêt des choses: elles ne vous abandonneront pas. Il y a encore des nuits, il y a encore des vents qui agitent les arbres et courent sur les pays.
Dans le monde des choses et celui des bêtes, tout est plein d'évènements auxquels vous pouvez prendre part.
Les enfants sont toujours comme l'enfant que vous fûtes: tristes et heureux; et si vous pensez à votre enfance, vous revivez parmi eux, parmi les enfants secrets. Les grandes personnes ne sont rien, leur dignité ne répond à rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sainte Canaillette
Phrasophile averti(e)
Sainte Canaillette

Nombre de messages : 1096
Localisation : chez les canailles !
Date d'inscription : 28/07/2005

Le poème du jour Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour EmptyJeu 18 Aoû - 20:23

J'arrive où je suis étranger - Aragon

Rien n'est précaire comme vivre
Rien comme être n'est passager
C'est un peu fondre comme le givre
Et pour le vent être léger
J'arrive où je suis étranger
Un jour tu passes la frontière
D'où viens-tu mais où vas-tu donc
Demain qu'importe et qu'importe hier
Le coeur change avec le chardon
Tout est sans rime ni pardon
Passe ton doigt là sur ta tempe
Touche l'enfance de tes yeux
Mieux vaut laisser basses les lampes
La nuit plus longtemps nous va mieux
C'est le grand jour qui se fait vieux
Les arbres sont beaux en automne
Mais l'enfant qu'est-il devenu
Je me regarde et je m'étonne
De ce voyageur inconnu
De son visage et ses pieds nus
Peu a peu tu te fais silence
Mais pas assez vite pourtant
Pour ne sentir ta dissemblance
Et sur le toi-même d'antan
Tomber la poussière du temps
C'est long vieillir au bout du compte
Le sable en fuit entre nos doigts
C'est comme une eau froide qui monte
C'est comme une honte qui croît
Un cuir à crier qu'on corroie
C'est long d'être un homme une chose
C'est long de renoncer à tout
Et sens-tu les métamorphoses
Qui se font au-dedans de nous
Lentement plier nos genoux
O mer amère ô mer profonde
Quelle est l'heure de tes marées
Combien faut-il d'années-secondes
A l'homme pour l'homme abjurer
Pourquoi pourquoi ces simagrées
Rien n'est précaire comme vivre
Rien comme être n'est passager
C'est un peu fondre comme le givre
Et pour le vent être léger
J'arrive où je suis étranger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Invité



Le poème du jour Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour EmptyJeu 18 Aoû - 23:42

Danseuse madrilène

Comme une danseuse madrilène
Toi petite fille tu es devenue reine
Dans mes bras éclos tu cherches le repos
Même en silence je comprends tes mots
Tu es entrée dans ma lumière
Chaque jour à ce Dieu je lui adresse des prières
Je brûle même de temps en temps de l’encens
Pour ne pas que s’envolent nos sentiments
Nos cœurs dans un élan d’émotion sont unis
Je me souviens encore de cette nuit
Chacun de nous est conquérant
Je t’ai emmené sur les océans
Je suis comme un forain
Sur les chevaux de bois tu tournes sans fin
Je te murmure à l’oreille un refrain
Qui raconte l’histoire de ton parfum
Un mélange subtil de caramel et de miel
Avec çà tu es toute belle
Dans les champs fleuris tu cueilles toujours la même fleur
Elle repose avec tendresse sur ton cœur
Dans mes bras éclos tu cherches le repos
Même en silence je comprends tes mots
Tous les deux nous vivons un amour volontaire
Je n’ai pas l’esprit d’un incendiaire
Pour toi je ferais pleurer les violons
Tout deviendra léger comme une bulle de savon
Ton imagination est débordante
Quand tu te promènes sous la pluie incessante
Vole au-dessus de toi un condor
Qui te couvre de ses plumes d’or
Souvent tu me dis avec toi c’est pour la vie
Alors s’éteignent tous les incendies
Puisque l’on est fait pour s’aimer
Le roi soleil brillera à jamais
J’ai l’âme capricieuse
Quand je te vois dans tes dentelles soyeuses
Dans nos ébats tu es pure comme du cristal
Dans le creux de tes reins mes mains dévalent
Dans mes bras éclos tu cherches le repos
Même en silence je comprends tes mots

de Zorgx, poète sur Liens Utiles.
Revenir en haut Aller en bas
ours impatient
Drôle de zèbre
ours impatient

Nombre de messages : 2800
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/10/2004

Le poème du jour Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour EmptyVen 19 Aoû - 0:22

grey

_________________
L'éducation peut tout : elle fait danser les ours.Le poème du jour Troll_gif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alejandro
Vocabulivore émerite
alejandro

Nombre de messages : 2095
Date d'inscription : 16/10/2004

Le poème du jour Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour EmptyVen 19 Aoû - 0:29

Ils devraient nous payer, les mecs de liens, pour toute la pub qu'on leur fait !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mapage.noos.fr/lesautdesandra
ours impatient
Drôle de zèbre
ours impatient

Nombre de messages : 2800
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/10/2004

Le poème du jour Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour EmptyVen 19 Aoû - 0:32

numéro de compte 6395665825 (espèces acceptées)

_________________
L'éducation peut tout : elle fait danser les ours.Le poème du jour Troll_gif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alejandro
Vocabulivore émerite
alejandro

Nombre de messages : 2095
Date d'inscription : 16/10/2004

Le poème du jour Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour EmptyVen 19 Aoû - 0:38

Tu partages avec les membres historiques de vocabulis, hein?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mapage.noos.fr/lesautdesandra
coline
Invité



Le poème du jour Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour EmptyVen 19 Aoû - 2:15

alejandro a écrit:
Tu partages avec les membres historiques de vocabulis, hein?

:lol: :lol: :lol:
Revenir en haut Aller en bas
Sainte Canaillette
Phrasophile averti(e)
Sainte Canaillette

Nombre de messages : 1096
Localisation : chez les canailles !
Date d'inscription : 28/07/2005

Le poème du jour Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour EmptySam 20 Aoû - 0:35

Je ne t'aime pas comme rose de sel, ni topaze
Ni comme flèche d’oeillets propageant le feu :
Je t’aime comme l’on aime certaines choses obscures,
De façon secrète, entre l’ombre et l’âme.


Je t’aime comme la plante qui ne fleurit pas
Et porte en soi, cachée, la lumière de ces fleurs,
Et grâce à ton amour dans mon corps vit l’arôme
Obscur et concentré montant de la terre.


Je t’aime sans savoir comment, ni quand, ni d’où,
Je t’aime directement sans problèmes ni orgueil :
Je t’aime ainsi car je ne sais aimer autrement,


Si ce n’est de cette façon sans être ni toi ni moi,
Aussi près que ta main sur ma poitrine est la mienne,
Aussi près que tes yeux se ferment sur mon rêve.

Pablo Neruda
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coline
Invité



Le poème du jour Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour EmptySam 20 Aoû - 0:38

Le poème que tu cites, Canaillette, me fait repenser à un autre de Neruda que j'aime beaucoup...

Fable de la sirène et des ivrognes

Tous ces messieurs étaient là-bas
Lorsqu'elle entra complètement nue
Ils avaient bu et commencèrent à lui cracher dessus
Elle ne comprenait rien, elle sortait à peine du fleuve
C'était une sirène qui s'était égarée
Les insultes couraient sur sa chair lisse
L'immondice couvrait ses seins d'or
Elle ne savait pas pleurer c'est pourquoi elle ne pleurait pas
Elle ne savait pas s'habiller c'est pourquoi elle ne s'habillait pas
Ils la tatouèrent avec des cigarettes et des bouchons brûlés
Et ils riaient jusqu'à tomber sur le sol de la taverne
Elle ne parlait pas car elle ne savait pas parler
Ses yeux étaient couleur d'amour lointain
Ses bras bâtis de topazes jumeaux
Ses lèvres se coupèrent dans la lumière du corail
Et tout à coup elle sortit par cette porte
À peine entra t-elle dans le fleuve qu'elle fut propre
Elle resplendit comme une pierre blanche dans la pluie
Et sans se retourner elle nagea à nouveau
Elle nagea vers jamais plus vers la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le poème du jour Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le poème du jour
Revenir en haut 
Page 1 sur 10Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» mots fléches du jour?
» Paul GILSON (1865-1942)
» Jour de poisse
» [OS] Le dernier poème de la demoiselle
» Nouveau cadeau du jour... \m/ \m/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vocabulis :: Littérature :: Poesie-
Sauter vers: