Vocabulis


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez
 

 Le poème du jour

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Anti
Phrasophile averti(e)
Anti

Nombre de messages : 1439
Localisation : sur l'enterprise
Date d'inscription : 20/10/2004

Le poème du jour - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour - Page 6 EmptyDim 12 Mar - 4:07

Capitaine ad hoc a écrit:
Je remarque simplement qu'il semble qu'on ne peut pas donner d'éducation religieuse à un Ours Mr green tomatoes

Mais qu'en sais-tu ? Si par religion on entend ce qui relie le vivant au divin, as-tu essayé le chamanisme ? De ces transes qui vous emmènent au-delà des contrées restreintes de l'humain ? Hein cap'taine ? Qu'essaies-tu de nous inculquer ? As-tu empreinté suffisament de chemins pour être si certain de ne pas t'être trompé ?

Anti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-doodles.com/
Capitain
Invité



Le poème du jour - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour - Page 6 EmptyDim 12 Mar - 16:40

antillaise a écrit:
Capitaine ad hoc a écrit:
Je remarque simplement qu'il semble qu'on ne peut pas donner d'éducation religieuse à un Ours Mr green tomatoes

Mais qu'en sais-tu ? Si par religion on entend ce qui relie le vivant au divin, as-tu essayé le chamanisme ? De ces transes qui vous emmènent au-delà des contrées restreintes de l'humain ? Hein cap'taine ? Qu'essaies-tu de nous inculquer ? As-tu empreinté suffisament de chemins pour être si certain de ne pas t'être trompé ?

Anti

J'ai dit : il semble que... Après c'est sûr, j'en sais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Dona
Incontinent verbal
Dona

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 09/02/2006

Le poème du jour - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour - Page 6 EmptyDim 12 Mar - 20:30

Capitaine ad hoc a écrit:


Ouais, il me semble qu'il y a une différence aussi, et de taille. Mais bon, c'est de la philonosophie... On aura trop de difficultés à aller au fond des choses sur ce sujet. Je remarque simplement qu'il semble qu'on ne peut pas donner d'éducation religieuse à un Ours Mr green tomatoes


Pis dis donc, va faire gober l'Immaculée conception à un ours en rut. Même pas besoin de phinosomachinissime pour ça.

Et que personne ne vienne sortir que ça s'éduque, le rut de l'ours.


Dernière édition par le Dim 12 Mar - 20:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sainte Canaillette
Phrasophile averti(e)
Sainte Canaillette

Nombre de messages : 1096
Localisation : chez les canailles !
Date d'inscription : 28/07/2005

Le poème du jour - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour - Page 6 EmptyDim 12 Mar - 23:26

L'ours - comptine

Dans notre village autrefois
Un ours énorme dévastait le bois
[ravageait les bois]
Il faisait peur aux bucherons
Et du berger mangeait tous les moutons

Le maire et monsieur le curé
Dirent en colère "Cela ne peut durer
Cet ours nous enlève tout repos
Avant huit jours il faut avoir sa peau

Nous partîmes donc de bon matin
Dans la forêt qui sentait bon le pin
Avec des pics et des flambeaux
Car ce jour là il ne faisait pas beau
[Dans la forêt qui sentait bon le foin
Avec des pics et chevrons
Car ce jour là il ne faisait pas bon]

Nous avons marché tout le jour
Et malgré ça nous n'avons pas vu d'ours
Pourtant à la tombée d'la nuit
Dans un sentier on voit son oeil qui luit

Et pan! Voilà monsieur l'curé
Qui met en joue, il s'en est bien tiré
Mais l'ours qui n'était que blessé
Tout étourdi roula dans un fossé

On l'amena à la maison
Et dans la cave on le mit en prison
Depuis ce jour apprivoisé
L'ours pas méchant, joyeux et bien rasé

Se charge d'un tas de travaux
À la fontaine il va quérir de l'eau
Il sait conduire le tracteur
Au nouvel an il aide le facteur

À la distribution des prix
C'est son discours qui fut le mieux compris
Mounou mounou mounou
Mounou mounou mounou mounou

Tout va très bien à la mairie
Ah s'ils avaient le même ours à Paris
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ours impatient
Drôle de zèbre
ours impatient

Nombre de messages : 2800
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/10/2004

Le poème du jour - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour - Page 6 EmptyLun 13 Mar - 9:57

terrib cette canaillette cool

_________________
L'éducation peut tout : elle fait danser les ours.Le poème du jour - Page 6 Troll_gif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ours impatient
Drôle de zèbre
ours impatient

Nombre de messages : 2800
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/10/2004

Le poème du jour - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour - Page 6 EmptyJeu 16 Mar - 14:04

Saltimbanques

A Louis Dumur.

Dans la plaine les baladins
S'éloignent au long des jardins
Devant l'huis des auberges grises
Par les villages sans églises

Et les enfants s'en vont devant
Les autres suivent en rêvant
Chaque arbre fruitier se résigne
Quand de très loin ils lui font signe

Ils ont des poids ronds ou carrés
Des tambours, des cerceaux dorés
L'ours et le singe animaux sages
Quêtent des sous sur leur passage

Guillaume APOLLINAIRE, Alcools (1913)
© 1920 Éditions Gallimard

_________________
L'éducation peut tout : elle fait danser les ours.Le poème du jour - Page 6 Troll_gif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitain
Invité



Le poème du jour - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour - Page 6 EmptyJeu 16 Mar - 23:35

Vive les montreurs d'ours et autres troubadours ! ban
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 64
Date d'inscription : 16/10/2004

Le poème du jour - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour - Page 6 EmptyJeu 16 Mar - 23:47

Il y a une très belle chanson, mais très triste, de Félix Leclerc, La mort de l'ours. Mais, notre Ours, impatiente et indispensable, n'y vois aucun message caché, s'il te plaît. Nul ne souhaite te trouver la patte dans le piège.

La mort de l'ours.

Où allez-vous, Papa loup
Chapeau mou, médaille au cou
Vous a-t-on nommé shérif
Des montagnes et des récifs ?

Non, mon fils, j'ai pris un bain
Chaussé guêtres et canne en main
Vais porter hommage au roi
Si tu veux, viens avec moi

N'orignal ni carcajou
Je ne connais roi que vous
Peigne plutôt tes poils fous
Et suis-moi à pas de loup

Ils ont marché quatre lieux
Arrivés près d'un torrent
Sauvage et débordant
De cris et de chants d'adieu

Bonjour Sire, c'est moi, le loup
M'voyez-vous, m'entendez-vous ?
Suis venu à travers bois
Vous saluer, comme ils se doit

Il se tient droit, salue l'ours
Qui a la patte dans le piège
Plein de sang dessus la mousse
Et tombe la première neige

Le petit loup est ému
Et voudrait rentrer chez lui
Le gros ours, le gros poilu
Lui sourit et dit merci

Ils sont revenus de nuit
A travers bouleaux jolis
Le plus grand marchait devant
Et pleurait abondamment.


Dernière édition par le Ven 17 Mar - 12:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.martini.free.fr/livres/
ours impatient
Drôle de zèbre
ours impatient

Nombre de messages : 2800
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/10/2004

Le poème du jour - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour - Page 6 EmptyVen 17 Mar - 11:46

Très jolis textes effectivement le vieux Félix

L'alouette en colère
Félix Leclerc

J'ai un fils enragé
Qui ne croit ni à dieu
Ni à diable, ni à moi
J'ai un fils ecrasé
Par les temples à finances
Où il ne peut entrer
Et par ceux des paroles
D'où il ne peut sortir

J'ai un fils dépouillé
Comme le fut son père
Porteur d'eau, scieur de bois
Locataire et chômeur
Dans son propre pays
Il ne lui reste plus
Qu'la belle vue sur le fleuve
Et sa langue maternelle
Qu'on ne reconnaît pas

J'ai un fils révolté
Un fils humilié
J'ai un fils qui demain
Sera un assassin

Alors moi j'ai eu peur
Et j'ai crié à l'aide
Au secours, quelqu'un
Le gros voisin d'en face
Est accouru armé
Grossier, étranger
Pour abattre mon fils
Une bonne fois pour toutes
Et lui casser les reins
Et le dos et la tête
Et le bec, et les ailes
Alouette, ah!

Mon fils est en prison
Et moi je sens en moi
Dans le tréfonds de moi
Malgré moi, malgré moi
Pour la première fois
Malgré moi, malgré moi
Entre la chair et l'os
S'installer la colère

_________________
L'éducation peut tout : elle fait danser les ours.Le poème du jour - Page 6 Troll_gif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anti
Phrasophile averti(e)
Anti

Nombre de messages : 1439
Localisation : sur l'enterprise
Date d'inscription : 20/10/2004

Le poème du jour - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour - Page 6 EmptyVen 17 Mar - 17:17

Fulmi a écrit:
Il y a une très belle chanson, mais très triste, de Félix Leclerc

Les chansons de Félix Leclerc sont toujours très tristes.

Anti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-doodles.com/
Dona
Incontinent verbal
Dona

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 09/02/2006

Le poème du jour - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour - Page 6 EmptyJeu 30 Mar - 23:39

Le passé qui survit


Je laisserai le lit comme elle l'a laissé, défait et rompu, les draps emmêlés, *afin que la forme de son corps reste empreinte à côté du mien.

Jusqu'à demain, je n'irai plus au bain, je ne porterai pas de vêtements et je ne peignerai pas mes cheveux, de peur d'effacer les caresses.

Ce matin, je ne mangerai pas, ni ce soir, et sur mes lèvres, je ne mettrai ni rouge ni poudre, afin que son baiser demeure.

Je laisserai les volets clos et je n'ouvrirai pas la porte, de peur que le souvenir resté ne s'en aille avec le vent.


LVII La Chanson de Bilitis Pierre Louÿs


ps: ça me fait chantonner quelque chose, j'ai l'air (lalala lala lala), reprise Lavilliers:
"Je laisserai le lit comme elle l'a laissé, défait et rompu, les draps emmêlés
Afin que la lumière retienne
Son ombre nue dans les persiennes..."

Jolie mystification cette Bilitis, à lire en mars résolument, il reste quelques heures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cassepipe
Bavard
cassepipe

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 01/04/2006

Le poème du jour - Page 6 Empty
MessageSujet: Mort à crédit   Le poème du jour - Page 6 EmptyMar 4 Avr - 12:53

Papa, il savait bien nager, il était porté sur les bains. Moi, ça me disait pas grand'chose. La plage de Dieppe elle est pas bonne. Enfin c'était les vacances! Et puis surtout j'étais devenu bien plus sale qu'au Passage.
Nous n'avions à la "Mésange" qu'une petite cuvette pour nous trois. Je coupais à tous les bains de pied. Je commeçais à sentir très fort, presque aussi fort que l'évier.
Les bains de mer, c'était du courage. C'est la crête fumante, redressée, bétonnée de cent mille galets, grondante, qui s'écrase et me happe.
Transi, raclé, l'enfant vacille et succombe... Un univers en cailloux me baratine tous les os parmi les flocons, la mousse. C'est la tête qui branle d'abord, qui porte, bascule, pilonne au fond des graviers... Chaque seconde est la dernière... Mon père en maillot zébré, entre deux vallées mugissantes s'époumonne. Il m'apparraît... Il éructe... s'épuise, déconne. Un rouleau le culbute aussi, le retourne, le voilà les nougats en l'air... Il gigote comme une grenouille... Il se redresse plus, il est foutu... Il me fonce alors dans la poitrine une terrible rafale de galets... Je suis criblé...Noyé... Affreux... Je suis écrasé par un déluge. Puis ça me ramène encore, projeté gisant aux pieds de ma mère... Elle veut me saisir, m'arracher... La succion me décroche... m'éloigne... Elle pousse un horrible cri. La plage tout entière afflue... Mais tout effort est déjà vain... Les baigneurs s'agglomèrent, s'agitent... Quand la furie me bute au fond, je remonte râler en surface... Je vise le temps d'un éclair qu'ils discutent sur mon agonie... Ils sont là de toutes les couleurs: des verts... des bleus, des ombrelles, des jaunes... des citron... je tourbillonne dans mes morceaux... Et puis j'aperçois plus rien... Une bouée m'étrangle... On me hale sur les rochers... tel un cachalot... Le vulnéraire m'emporte la gueule, on me recouvre tout d'arnica... Je brûle sous les enveloppements... Les terribles frictions. Je suis garotté dans trois peignoirs...
Tout autour alors, on explique... Que la mer est trop forte pour moi! Très bien! Ca va! J'en demandais jamais tant!...
On faisait ça pour le sacrifice... Pour le nettoyage vigoureux...

"Mort à crédit"

L.F Céline

La poésie est là aussi, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
toinan
Papoteur


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 14/04/2006

Le poème du jour - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour - Page 6 EmptyVen 14 Avr - 20:45

Bonjour, j'ai lu ce sujet et je me demandais si vous auriez un bouquin de poésie latino-américaine ou espagnole à me conseiller. Vous avez parlé des Complaintes gitanes mais hormis celui-là, y en a t-il des plus généraux (une sorte d'introduction à la poésie hispanique finalement) ?

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alejandro
Vocabulivore émerite
alejandro

Nombre de messages : 2095
Date d'inscription : 16/10/2004

Le poème du jour - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour - Page 6 EmptyLun 17 Avr - 18:59

Pablo Neruda, Antonio Machado, Garcia Lorca sont les premiers qui me viennent à l'esprit.

Je peux te conseiller un disque de Paco Ibañez, un guitarriste un peu oublié aujourd'hui mais qui avait beaucoup de succès dans le passé. Au choix, choisis l'enregistrement de son passage à l'Olympia. Dans ce disque, hormis une traduction de Brassens, tu trouveras la mise en musique des plus grands poètes de langue espagnole (autant dire les plus grands poètes tout court) et, à partir de là commencer à explorer ces poètes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mapage.noos.fr/lesautdesandra
toinan
Papoteur


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 14/04/2006

Le poème du jour - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour - Page 6 EmptyJeu 20 Avr - 18:52

Merci bien.

Je me suis trouvé quelques trucs pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dona
Incontinent verbal
Dona

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 09/02/2006

Le poème du jour - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour - Page 6 EmptyVen 5 Mai - 23:54

Sonnet à Hélène


Quand vous serez bien vieille, au soir, à la chandelle,
Assise auprès du feu, dévidant et filant,
Direz, chantant mes vers, en vous émerveillant :
« Ronsard me célébrait du temps que j'étais belle ! »

Lors, vous n'aurez servante oyant telle nouvelle,
Déjà sous le labeur à demi sommeillant,
Qui au bruit de Ronsard ne s'aille réveillant,
Bénissant votre nom de louange immortelle.

Je serais sous la terre, et, fantôme sans os,
Par les ombres myrteux je prendrai mon repos ;
Vous serez au foyer une vieille accroupie,

Regrettant mon amour et votre fier dédain.
Vivez, si m'en croyez, n'attendez à demain :
Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie.


Ronsard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dona
Incontinent verbal
Dona

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 09/02/2006

Le poème du jour - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour - Page 6 EmptySam 6 Mai - 10:47

Je poste Colette en poésie parce que la combinaison de très beaux mots et des associations d'idées mêlée à l'interrogation finale sont, je crois, ce qui existe de plus parfait en littérature. Elle y décrit sa maison d'enfance, en Bourgogne mais c'est la distance instaurée entre le souvenir et le moment de l'écriture qui est bouleversante et combien vraie. Et puis aussi, cette humilité dont elle rend compte dans son impuissance à faire revivre ce qui n'existe plus.
Cela vous est-il déjà arrivé de vous sentir en exil, devant votre ancien domicile, habité par d'autres personnes? Ca m'est arrivé l'an dernier, et j'en ai pris conscience avec une acuité que je viens de retrouver justement dans ce texte-là.


"Grande maison grave, revêche avec sa porte à clochette d'orphelinat, son entrée cochère à gros verrou de geôle ancienne, maison qui ne souriait que d'un côté. Son revers, invisble au passant, doré par le soleil, portait mannteau de glycine et de bignonier mêlés, lourds à l'armature de fer fatiguée, creusée en son milieu comme un hamac, qui ombrageait une petite terrasse dallée et le seuil du salon...Le reste vaut-il que je le peigne, à l'aide de pauvres mots? Je n'aiderai personne à contempler ce qui s'attache de splendeur, dans mon souvenir, aux cordons rouges d'une vigne d'automne que ruinait son propre poids, cramponnée, au cours de sa chute, à quelque bras de pin. Ces lilas massifs dont la fleur compacte, bleue dans l'ombre, pourpre au soleil, pourrissait tôt, étouffée par sa propre exubérance, ces lilas morts depuis longtemps ne remonteront pas grâce à moi vers la lumière, ni le terrifiant clair de lune, -argent, plomb gris, mercure, facettes d'amèthystes coupantes, blessantes, saphirs aigus, - qui dépendait de certaine vitre bleue, dans le kiosque au fond du jardin.

Maison et jardin vivent encore, je le sais, mais qu'importe si la magie les a quittés, si le secret est perdu qui ouvrait, -lumière, odeurs, harmonie d'arbres et d'oiseaux, murmure de voix humaines qu'a déjà suspendu la mort, - un monde dont j'ai cessé d'être digne?..."

Colette (La Maison de Claudine 1922)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitain
Invité



Le poème du jour - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour - Page 6 EmptyDim 7 Mai - 16:56

alejandro a écrit:
Pablo Neruda, Antonio Machado, Garcia Lorca sont les premiers qui me viennent à l'esprit.

Je peux te conseiller un disque de Paco Ibañez, un guitarriste un peu oublié aujourd'hui mais qui avait beaucoup de succès dans le passé. Au choix, choisis l'enregistrement de son passage à l'Olympia. Dans ce disque, hormis une traduction de Brassens, tu trouveras la mise en musique des plus grands poètes de langue espagnole (autant dire les plus grands poètes tout court) et, à partir de là commencer à explorer ces poètes.

Pablo Neruda était un trou du cul, un imbécile. Qu'on le considère comme un grand poète me fait vraiment marrer.
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Vocabulivore émerite
alejandro

Nombre de messages : 2095
Date d'inscription : 16/10/2004

Le poème du jour - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour - Page 6 EmptyDim 7 Mai - 17:04

Docteur Mékouille a écrit:
alejandro a écrit:
Pablo Neruda, Antonio Machado, Garcia Lorca sont les premiers qui me viennent à l'esprit.

Je peux te conseiller un disque de Paco Ibañez, un guitarriste un peu oublié aujourd'hui mais qui avait beaucoup de succès dans le passé. Au choix, choisis l'enregistrement de son passage à l'Olympia. Dans ce disque, hormis une traduction de Brassens, tu trouveras la mise en musique des plus grands poètes de langue espagnole (autant dire les plus grands poètes tout court) et, à partir de là commencer à explorer ces poètes.

Pablo Neruda était un trou du cul, un imbécile. Qu'on le considère comme un grand poète me fait vraiment marrer.

amen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mapage.noos.fr/lesautdesandra
Capitain
Invité



Le poème du jour - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour - Page 6 EmptyDim 7 Mai - 17:08

alejandro a écrit:
Docteur Mékouille a écrit:
alejandro a écrit:
Pablo Neruda, Antonio Machado, Garcia Lorca sont les premiers qui me viennent à l'esprit.

Je peux te conseiller un disque de Paco Ibañez, un guitarriste un peu oublié aujourd'hui mais qui avait beaucoup de succès dans le passé. Au choix, choisis l'enregistrement de son passage à l'Olympia. Dans ce disque, hormis une traduction de Brassens, tu trouveras la mise en musique des plus grands poètes de langue espagnole (autant dire les plus grands poètes tout court) et, à partir de là commencer à explorer ces poètes.

Pablo Neruda était un trou du cul, un imbécile. Qu'on le considère comme un grand poète me fait vraiment marrer.

amen

Oh mais je peux tout à fait argumenter, Ducon, contrairement à toi parfois. Mais à quoi cela servirait-il ? J'ai pas envie de faire d'efforts intellectuels pour ce genre de conneries.
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Vocabulivore émerite
alejandro

Nombre de messages : 2095
Date d'inscription : 16/10/2004

Le poème du jour - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour - Page 6 EmptyDim 7 Mai - 22:12

pas la peine. Ca doit être parce qu'il n'était pas arabe, comme l'autre pédé, ou qu'il ne plaisait pas à ton gourou, ou quelque chose dans ce genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mapage.noos.fr/lesautdesandra
alejandro
Vocabulivore émerite
alejandro

Nombre de messages : 2095
Date d'inscription : 16/10/2004

Le poème du jour - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour - Page 6 EmptyDim 7 Mai - 22:12

Docteur Mékouille a écrit:


... Ducon, ...

Tu sais que tu es grotesque ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mapage.noos.fr/lesautdesandra
Anti
Phrasophile averti(e)
Anti

Nombre de messages : 1439
Localisation : sur l'enterprise
Date d'inscription : 20/10/2004

Le poème du jour - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour - Page 6 EmptyLun 8 Mai - 0:58

Docteur Mékouille a écrit:
J'ai pas envie de faire d'efforts intellectuels pour ce genre de conneries.

Parfois on se demande s'il s'agit vraiment d'envie ou de capacité.

Si ça te gonfle tant que ça, la culture occidentale, prends tes cliques et tes claques et casses-toi ! Aie au moins une fois dans ta vie les couilles de faire ce que tu prétends avoir envie de faire, d'autant plus que tu clames que l'argent n'a rien à voir là dedans. Renonce aux avoirs de papa et maman, renonce aux allocations et va vivre ta vie. Moi, je l'ai fait vois-tu et curieusement, la vie ici ne m'a pas parue si terrible...

Joséphine


Dernière édition par le Lun 8 Mai - 2:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-doodles.com/
Baptiste
Phrasophile averti(e)


Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 19/01/2005

Le poème du jour - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour - Page 6 EmptyLun 8 Mai - 1:30

Bref, que de la gonflette et pas de couilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitain
Invité



Le poème du jour - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour - Page 6 EmptyMar 9 Mai - 2:32

La "culture occidentale" ??? Eh ben j'savais même pas qu'ça existait c'truc là, moi...

Cela dit, je ne parlais pas de culture occidentale, je parlais de Pablo Neruda, sinistre poète communiste qui reprochait aux chrétiens de croire en l'existence d'un vieux barbu qui trônerait sur un gros nuage. Selon lui, la bombe nucléaire devait mettre fin à toute forme de religion, c'était le plus grand exploit de l'humanité.

Cela dit, sans rire, cette fois, il y a bien une culture occidentale, mais elle est incomprise par la quasi totalité des occidentaux, ce qui est un comble quand même, avouez. Cela dit, ce n'est pas irrémédiable, même si la situation ne porte guère à l'optimisme.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le poème du jour - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Le poème du jour   Le poème du jour - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le poème du jour
Revenir en haut 
Page 6 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
-
» mots fléches du jour?
» Paul Gilson
» Jour de poisse
» [OS] Le dernier poème de la demoiselle
» Citation du jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vocabulis :: Littérature :: Poesie-
Sauter vers: