Vocabulis


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Huston : L'empreinte de l'Ange

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
coline
Invité



MessageSujet: Huston : L'empreinte de l'Ange   Mar 2 Aoû - 1:15

L'histoire commence en mai 1957, à Paris.
Saffie, une jeune allemande, énigmatique et belle, aux yeux vert d'eau a répondu à une petite annonce "ch.b.à tt.f. pour petit ménage, logée, sach. Cuisiner". Cette annonce a été passée par Raphaël, un flûtiste professionnel. Dès leur première rencontre, Raphaël est troublé par la jeune fille qui paraît indifférente à ce qui l'entoure, le regard "sans reflet et sans mouvement". Rien ne semble pouvoir illuminer son visage fermé et triste, éclairer ses yeux de silence. Il tombe immédiatement amoureux d'elle, et quelques jours plus tard lui demande de l'épouser, espérant arriver à percer le mystère de la jeune femme. Mais Saffie va rester toujours aussi lointaine, mystérieuse, indifférente et apparemment soumise à son mari...
La curiosité s'empare très vite du lecteur qui veut comprendre son mutisme, comprendre pourquoi elle essaie de se débarrasser de son enfant alors qu'il n'est pas encore né, comprendre enfin pourquoi elle est vidée de tout sentiment. "Que lui est-il arrivé ?" se demande Raphaël. Mais lui ne saura jamais.
C’est pour Andras, l'amour fou qui l'embrase. Andras le luthier de Raphaël, un juif hongrois qui devient son amant. Et c’est à lui que Saffie va ouvrir les portes de son passé douloureux. Alors que d'autres combats font rage, en Algérie, la jeune femme ne s'est jamais remise de la Seconde Guerre mondiale
Pendant des années,entre Raphaël et Andras, Saffie va mener une double vie.. Le seul lien entre ses deux existences : Emil, l'enfant de Raphaël.
Le récit se passe en grande partie près de la rue des Rosiers, dans ce quartier que Nancy Huston habite depuis vingt ans .

Nancy Huston nous entraîne dans l'aventure du XXe siècle en nous rappelant tous les crimes de notre temps, le nazisme bien sûr, les chambres à gaz, mais aussi la guerre d'Algérie, la torture instituée, le massacre du 17 octobre 1961, la haine, la révolte, la responsabilité de chacun, l'innocence perdue….

Extrait:« Du bout de son index, Andras se met à dessiner son profil, commençant par le front, à la naissance des cheveux, puis descendant délicatement entre les sourcils, suivant la fine crête du nez et se glissant dans la fossette entre la racine du nez et les lèvres.
- C'est ici, dit-il, que l'ange pose un doigt sur les lèvres du bébé, juste avant la naissance - Chut! - et l'enfant oublie tout. Tout ce qu'il a appris là-bas, avant, en paradis. Comme ça il vient au monde innocent… »

Nancy Huston dit : « Les personnages de L'Empreinte « squattaient » mon cerveau. J'ai commencé à rêver d'eux. C’était comme un don d'ailleurs, de l'extérieur, comme si c'était vrai et que je n'avais que la responsabilité de l'écrire, de mon mieux. Mais comme j'étais assez ébahie par l'histoire et sa violence, j'ai longtemps hésité à l'écrire. Et j'ai écrit, contrainte et forcée et... à toute vitesse! Jamais je n'ai écrit aussi vite.
. J'ai eu une vision dans un train - la scène finale dans le train était en fait la scène initiale -, et là j'ai vu tout le roman du début à la fin, clair, inexorable, comme un véritable événement ou comme un film que j'aurais vu. J'ai pris des notes dans mon petit carnet. Je connaissais toute l'histoire. Jamais ça ne m'était arrivé.

Roman sombre et bouleversant, histoire d’amour, de guerre, d’adultère et d’infanticide…
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
avatar

Nombre de messages : 5214
Age : 63
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: L'empreinte de l'Ange   Mar 2 Aoû - 11:52

Huston a écrit:
Et j'ai écrit, contrainte et forcée et... à toute vitesse! Jamais je n'ai écrit aussi vite.

C'est visible dans le court extrait cité. C'est bâclé. Je n'aurais pas laissé passer une phrase aussi balourde : « Du bout de son index, Andras se met à dessiner son profil, commençant par le front, à la naissance des cheveux, puis descendant délicatement entre les sourcils, suivant la fine crête du nez et se glissant dans la fossette entre la racine du nez et les lèvres. »

Nancy Huston devrait lire La Bruyère.


Dernière édition par le Mar 2 Aoû - 12:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.martini.free.fr/livres/
coline
Invité



MessageSujet: Re: Huston : L'empreinte de l'Ange   Mar 2 Aoû - 12:54

Impitoyable Fulmi!...
Cette fois-ci je n'ai fait aucun commentaire sur le style, tu as remarqué?...

Rapidement écrit certes, puisqu'elle le dit...mais en tout cas Nancy Huston ne bâcle pas, là elle a écrit dans l'urgence....C'est autre chose...Pour "La virevolte" elle dit avoir recommencé et recommencé encore...
En tout cas, messieurs les auteurs, prenez-en de la graine...Lire Huston n'apporte jamais de déception...Je n'en ai eu aucune jusque-là...
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
avatar

Nombre de messages : 5214
Age : 63
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: Huston : L'empreinte de l'Ange   Mar 2 Aoû - 13:00

coline a écrit:
Impitoyable Fulmi!...
Cette fois-ci je n'ai fait aucun commentaire sur le style, tu as remarqué?...

Oui, et je l'ai fait pour toi.

Citation :
mais en tout cas Nancy Huston ne bâcle pas, là elle a écrit dans l'urgence....C'est autre chose...

Dans ce cas c'est la relecture avant publication qui est bâclée. Le public n'est pas exigeant, c'est dommage. Comme dit Villiers de l'Isle-Adam : « On lit comme on mange ».

Citation :
Pour "La virevolte" elle dit avoir recommencé et recommencé encore...

Vingt fois, préconise Boileau. C'est un conseil judicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.martini.free.fr/livres/
coline
Invité



MessageSujet: Re: Huston : L'empreinte de l'Ange   Mar 2 Aoû - 13:08

Fulmi a écrit:
Le public n'est pas exigeant, c'est dommage. Comme dit Villiers de l'Isle-Adam : « On lit comme on mange ».


Tu ne peux pas dire cela de moi, Fulmi, je t'assure que je suis tout de même assez rigoureuse dans mes choix de lecture...Et Dieu sait si je lis...Je n'ai peut-être pas les mêmes exigences que toi, c'est tout...Mais je lis exactement comme je mange.. .avec des exigences de gourmet... wink
Revenir en haut Aller en bas
Anti
Phrasophile averti(e)
avatar

Nombre de messages : 1439
Localisation : sur l'enterprise
Date d'inscription : 20/10/2004

MessageSujet: Re: L'empreinte de l'Ange   Mer 3 Aoû - 0:39

Fulmi a écrit:
Huston a écrit:
Et j'ai écrit, contrainte et forcée et... à toute vitesse! Jamais je n'ai écrit aussi vite.

C'est visible dans le court extrait cité. C'est bâclé. Je n'aurais pas laissé passer une phrase aussi balourde ( ... ) Nancy Huston devrait lire La Bruyère.

Fulmi a écrit:
Nous avons en cet instant la visite de Perrine, qui est un auteur talentueux.
C'est un honneur pour nous, que cette visite.
Bonjour, Mlle Perrine ! Bienvenue !

coline a écrit:
Je ne parlais que d'elle ici sur les fils théâtre récemment...Mais vous n'écoutez pas...
Auteur de la citation que j'ai choisie en signature...!

<<_________________
"Demain n'aura rien d'aujourd'hui mais demain a besoin d'aujourd'hui pour arriver jusqu'à demain". (Perrine Griselin)>>

Ben alors Fulmi ? On lit comme on mange...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-doodles.com/
Fulmi
Prolixe infatigable
avatar

Nombre de messages : 5214
Age : 63
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: L'empreinte de l'Ange   Mer 3 Aoû - 0:43

FraiseDesBois a écrit:
Ben alors Fulmi ? On lit comme on mange...

Le forum, oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.martini.free.fr/livres/
le Veilleur
Phrasophile averti(e)
avatar

Nombre de messages : 1024
Localisation : ici
Date d'inscription : 01/05/2005

MessageSujet: Re: L'empreinte de l'Ange   Dim 7 Aoû - 11:16

-
Citation :
C'est ici, dit-il, que l'ange pose un doigt sur les lèvres du bébé, juste avant la naissance - Chut! - et l'enfant oublie tout. Tout ce qu'il a appris là-bas, avant, en paradis. Comme ça il vient au monde innocent… »

Autrement dit, au Paradis on n'est pas innocent. Ca sert à quoi le Paradis ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.leongard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Huston : L'empreinte de l'Ange   

Revenir en haut Aller en bas
 
Huston : L'empreinte de l'Ange
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Poème] L'Ange inaccessible...
» Collector ANGE
» Tim Buckley ... un ange passe
» La Nostalgie de L'ange / Lovely Bones
» Ange

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vocabulis :: Littérature :: Romans, nouvelles-
Sauter vers: