Vocabulis


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 liberalités...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
vilain
Logorrhéique talonnesque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: liberalités...   Sam 18 Mar - 16:50

Fulmi a écrit:
vilain a écrit:
Pourqoi "bassinent " ?....Ils veulent la sauver, c'estr toiut ...si tu préfère engraisser les assurances "privées", vas- y !...ça fera monter les côte à la bourse!

Pourquoi sauver un truc qui marche si mal et rembourse si peu ?

Tu rigoles, là?.....Moi, quand j'ai commencé à Bosser, j'étais remboursé à 90° %...ça a dégringoler depuis, certes..;mais On a "engraissé" l'industrie pharmaceutrique....Mais si elle était "nationnalisée ", y'aurait pas ce problème..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ours impatient
Drôle de zèbre
avatar

Nombre de messages : 2800
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/10/2004

MessageSujet: Re: liberalités...   Sam 18 Mar - 16:51

vilain a écrit:
ours impatient a écrit:
ça remonte à vingt-cinq ans ton truc fulmi. Tu m'rappelles les cocos qui nous bassinent encore avec la sécu.


Pourqoi "bassinent " ?....Ils veulent la sauver, c'estr toiut ...si tu préfère engraisser les assurances "privées", vas- y !...ça fera monter les côte à la bourse!
ils veulent pas la sauver, ils radotent, depuis soixante ans. Et tu sais ce qu'on fait des vieux... à l'hospice, oui twisted evil

_________________
L'éducation peut tout : elle fait danser les ours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fulmi
Prolixe infatigable
avatar

Nombre de messages : 5214
Age : 63
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: liberalités...   Sam 18 Mar - 16:53

vilain a écrit:
Tu rigoles, là?.....Moi, quand j'ai commencé à Bosser, j'étais remboursé à 90° %...ça a dégringoler depuis, certes..;mais On a "enraisser" l'industrie pharmaceutrique....Mais si elle était "nationnalisée ", y'aurait pas ce problème..

Si l'industrie pharmaceutique était nationalisée, elle ne soignerait pas grand chose. Il y aurait six mois d'attente et trente-six formulaires à remplir pour obtenir l'autorisation au droit à des médicaments.

La sécu couvre de moins en moins, et ce sont les mutuelles qui assurent le complément ; le privé, donc. J'ai hâte d'avoir le droit de prendre une assurance santé en Suisse ou en Norvège, pour être assuré d'être soigné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.martini.free.fr/livres/
ours impatient
Drôle de zèbre
avatar

Nombre de messages : 2800
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/10/2004

MessageSujet: Re: liberalités...   Sam 18 Mar - 16:53

Fulmi a écrit:
ours impatient a écrit:
chus impressionnée, mais j'parlais contenu politique, pas comptabilité.

Parler de contenu politique à propos de la gauche, là, c'est moi qui suis impressionné. Le seul parti à faire vraiment de la politique à contenu, en France, c'est celui de Mégret (s'il existe toujours), avec le peu de succès que l'on sait.
je parle du truc qu'a fait son cirque pendant des années, la rose aux bouées, sous prétexte de pisser plus haut que son voisin. Pas des sous-fifres.

_________________
L'éducation peut tout : elle fait danser les ours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vilain
Logorrhéique talonnesque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: liberalités...   Sam 18 Mar - 16:54

ours impatient a écrit:
vilain a écrit:
ours impatient a écrit:
ça remonte à vingt-cinq ans ton truc fulmi. Tu m'rappelles les cocos qui nous bassinent encore avec la sécu.


Pourqoi "bassinent " ?....Ils veulent la sauver, c'estr toiut ...si tu préfère engraisser les assurances "privées", vas- y !...ça fera monter les côte à la bourse!
ils veulent pas la sauver, ils radotent, depuis soixante ans. Et tu sais ce qu'on fait des vieux... à l'hospice, oui twisted evil

Non, ils sont dans la rue pour défendre les acquis dont ils ont bénéficié grâce à la lutte de leurs parents et grand-parents...c'est la moindre des choses...Ne vous battez pas...mais ne vous plaignez pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fulmi
Prolixe infatigable
avatar

Nombre de messages : 5214
Age : 63
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: liberalités...   Sam 18 Mar - 16:55

vilain a écrit:
Non, ils sont dans la rue pour défendsre les acquis dont ils ont bénéficié grâce à la lutte de leurs parents et grand-parents...c'est la moindre des choses...Ne vous battez pas...mais ne vous plaignez pas !

Si les communistes défendent quelque chose, alors c'est que cette chose a vocation à disparaître, comme l'Union soviétique.


Dernière édition par le Sam 18 Mar - 21:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.martini.free.fr/livres/
ours impatient
Drôle de zèbre
avatar

Nombre de messages : 2800
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/10/2004

MessageSujet: Re: liberalités...   Sam 18 Mar - 16:57

les vieux défendent leurs acquis, pendant que les jeunes ronronnent sur leur précarité ? peur
les vieux ont laissé tomber, comme d'hab.

_________________
L'éducation peut tout : elle fait danser les ours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vilain
Logorrhéique talonnesque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: liberalités...   Sam 18 Mar - 17:00

Fulmi a écrit:
vilain a écrit:
Tu rigoles, là?.....Moi, quand j'ai commencé à Bosser, j'étais remboursé à 90° %...ça a dégringoler depuis, certes..;mais On a "enraisser" l'industrie pharmaceutrique....Mais si elle était "nationnalisée ", y'aurait pas ce problème..

Si l'industrie pharmaceutique était nationalisée, elle ne soignerait pas grand chose. Il y aurait six mois d'attente et trente-six formulaires à remplir pour obtenir l'autorisation au droit à des médicaments.

La sécu couvre de moins en moins, et ce sont les mutuelles qui assurent le complément ; le privé, donc. J'ai hâte d'avoir le droit de prendre une assurance santé en Suisse ou en Norvège, pour être assuré d'être soigné.


ça n'a rien à voir..Ce que tu mets en cause là ( et avec raison) c'est l'Administration....quand je parle de "nationnaliser", je ne veux pas dire qu'il faut garder un état administratif...c'est un problème de propriété des moyens de productions et de rédistribution des profits...;Qu'il faille réformer les système administratif, je suios entièrement d'accord...Mais "engraissé" les fonds de pension Américain pour Ma sécurité sociale, je suis pas d'accord...les système par répartition correspond mieux à l'idée de progrès social qui est la mienne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vilain
Logorrhéique talonnesque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: liberalités...   Sam 18 Mar - 17:02

ours impatient a écrit:
les vieux défendent leurs acquis, pendant que les jeunes ronronnent sur leur précarité ? peur
les vieux ont laissé tomber, comme d'hab.

oiuais, mais les entres-deux...Ils ont fait quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ours impatient
Drôle de zèbre
avatar

Nombre de messages : 2800
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/10/2004

MessageSujet: Re: liberalités...   Sam 18 Mar - 17:05

ils ont vieilli.

_________________
L'éducation peut tout : elle fait danser les ours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vilain
Logorrhéique talonnesque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: liberalités...   Sam 18 Mar - 17:13

ours impatient a écrit:
ils ont vieilli.

raison de plus pour défendre la sécu... D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitain
Invité



MessageSujet: Re: liberalités...   Sam 18 Mar - 19:45

Croustine a écrit:
plus sérieusement, extrait d'ici
Citation :
A partir du XVIè siècle, la doctrine protestante fournira une justification éthique et religieuse à l'ascension de la bourgeoisie en Europe, comme le démontre le sociologue Max Weber dans L'Ethique protestante et l'Esprit du Capitalisme, étude sur les origines du capitalisme. D'après lui, pendant les phases initiales du développement capitaliste, la tendance à maximiser le profit est le résultat d'une tendance, historiquement unique, à l'accumulation bien au-delà des biens de consommation personnelle. Weber trouve l'origine de ce comportement dans «l'ascétisme» des Protestants marqué par deux impératifs, le travail méthodique comme tâche principale dans la vie et la jouissance limitée de ses fruits. La conséquence non intentionnelle de cette éthique, qui était imposée aux croyants par les pressions sociales et psychologiques pour prouver son salut, fut l'accumulation de richesse pour l'investissement. Il montre également que le capitalisme n'est qu'une expression du rationalisme occidental moderne, phénomène étroitement lié à la Réforme. De même, l'économiste Werner Sombart dénoncera la Handlermentalitat (mentalité marchande) anglosaxonne, conférant au Catholicisme un rôle non négligeable de barrage contre la progression de l'esprit marchand en Europe occidentale.

Libéré de tout principe métaphysique, des dogmes, des symboles, des rites et des sacrements, le Protestantisme devait finir par se détacher de toute transcendance et mener à une sécularisation de toute aspiration supérieure, au moralisme et au puritanisme. C'est ainsi que dans les pays anglosaxons puritains, particulièrement en Amérique, l'idée religieuse en vient à sanctifier toute réalisation temporelle, la réussite matérielle, la richesse, la prospérité étant même considérées comme un signe d'élection divine.

Donc la droite = le liberalisme économique découle d'un comportement religieux, donc par définition traditionnaliste en matière de moeurs.
Il est logique que la gauche, s'y opposant, soit pour la liberalité des moeurs et pour le partage économique anti-capitaliste.

Oué, le protestantisme, cette caricature de religion (sans spiritualité) a influencé le système économique en Occident.

Et les mecs de gauche sont influencés par des penseurs (Marx, Engels, tout ça...) qui rejettaient la religion en l'assimilant à un poison.

Cela ne me dit pas pourquoi ces influences ont persisté durant tout ce temps. Il ne me semble pas qu'il y ait un lien nécessaire entre le libéralisme économique et les "bonnes moeurs", au contraire, même, il me semble... Je ne vois pas non plus de lien nécessaire entre le socialisme économique et l'irréligion...

quoi
Revenir en haut Aller en bas
Capitain
Invité



MessageSujet: Re: liberalités...   Sam 18 Mar - 19:54

Croustine a écrit:


Donc la droite = le liberalisme économique découle d'un comportement religieux, donc par définition traditionnaliste en matière de moeurs.
Il est logique que la gauche, s'y opposant, soit pour la liberalité des moeurs et pour le partage économique anti-capitaliste.

Weber était trop marqué par le milieu protestant dans lequel il évoluait pour ne pas exagérer son importance. Même si je dois bien admettre que le capitalisme est une idée de protestants (tiens, faut que j'leur trouve un nom à ceux-là).

Quoi qu'il en soit, je ne vois rien de "logique" à ce que la gauche s'oppose en tout à la droite.

J'y vois plutôt une influence du fameux "matérialisme historique" (décidément, ça tourne pas rond chez ces types) de Marx.
Revenir en haut Aller en bas
Capitain
Invité



MessageSujet: Re: liberalités...   Sam 18 Mar - 19:59

Fulmi a écrit:
Croustine a écrit:
Ca mérite quelques avis...

Depuis son arriéve au pouvoir en 1981, la gauche s'est montrée beaucoup plus libérale et antisociale que la droite. On lui doit la réforme de l'assurance chômage de 1982. qui a provoqué l'apparition des "nouveaux pauvres".

Que nenni. Ce n'est pas ça, essentiellement, qui a provoqué cette pauvreté.

La crise avait commencé depuis 74 (augmentation brutale du prix du baril de brut par la fraîche OPEP, encore des bougnoules Mr green ), elle n'a cessé de provoquer l'augmentation du nombre de chômeurs, jusqu'à sa relative stabilisation vers les années 90. On pouvait mettre n'importe quel guignol à la tête de l'Etat, ça n'y aurait pas changé grand chose...
Revenir en haut Aller en bas
Capitain
Invité



MessageSujet: Re: liberalités...   Sam 18 Mar - 20:04

Baptiste a écrit:
L'extrait de Croustine ne répond à la question. Outre que cette thèse de Weber est discutable (pas fausse mais nuançable : l'Allemagne réformiste a fait sa RI plus tardivement et c'est dans les cités italiennes catholiques que se développe à la Renaissance le commerce), elle suppose que l'histoire politico-économique n'ait pas bougé dans ses paradigmes en trois siècles. Alors que le clivage gauche-droite, il a sacrément évolué et a toujours été poreux.

Vous me gavez pour que je "pense par moi-même" (quelle idée à la con !), alors que là, je vous signale que Baptiste nous recrache ses cours d'économie !
Revenir en haut Aller en bas
Capitain
Invité



MessageSujet: Re: liberalités...   Sam 18 Mar - 20:07

Fulmi a écrit:
ours impatient a écrit:
chus impressionnée, mais j'parlais contenu politique, pas comptabilité.

Parler de contenu politique à propos de la gauche, là, c'est moi qui suis impressionné. Le seul parti à faire vraiment de la politique à contenu, en France, c'est celui de Mégret (s'il existe toujours), avec le peu de succès que l'on sait.

Ben ouais, c'est ça la modernitisme... Que voulez-vous...
Revenir en haut Aller en bas
Capitain
Invité



MessageSujet: Re: liberalités...   Sam 18 Mar - 20:08

Fulmi a écrit:
ours impatient a écrit:
chus impressionnée, mais j'parlais contenu politique, pas comptabilité.

Parler de contenu politique à propos de la gauche, là, c'est moi qui suis impressionné. Le seul parti à faire vraiment de la politique à contenu, en France, c'est celui de Mégret (s'il existe toujours), avec le peu de succès que l'on sait.

N'empêche, le fulmisme, c'est toujours que des pirouettes dialectiques (dialectique eristique), jamais du lourd. Alors...
Revenir en haut Aller en bas
ours impatient
Drôle de zèbre
avatar

Nombre de messages : 2800
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/10/2004

MessageSujet: Re: liberalités...   Sam 18 Mar - 20:08

Capitaine ad hoc a écrit:
74 (augmentation brutale du prix du baril de brut par la fraîche OPEP, encore des bougnoules Mr green ).
déjà les bougnoules tu veux dire

_________________
L'éducation peut tout : elle fait danser les ours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitain
Invité



MessageSujet: Re: liberalités...   Sam 18 Mar - 20:11

vilain a écrit:
Fulmi a écrit:
vilain a écrit:
Pourqoi "bassinent " ?....Ils veulent la sauver, c'estr toiut ...si tu préfère engraisser les assurances "privées", vas- y !...ça fera monter les côte à la bourse!

Pourquoi sauver un truc qui marche si mal et rembourse si peu ?

Tu rigoles, là?.....Moi, quand j'ai commencé à Bosser, j'étais remboursé à 90° %...ça a dégringoler depuis, certes..;mais On a "engraissé" l'industrie pharmaceutrique....Mais si elle était "nationnalisée ", y'aurait pas ce problème..

Quand on cessera de ne proposer aux gens que des tafs de merde ou qui ne sont pas faits pour eux, y'aura p'têt' moins d'arrêts maladie (C.f Gunéon, La crise du monde moderne, Le règne de la quantité et les signes des temps, pour capter c'que j'dis).
Revenir en haut Aller en bas
Capitain
Invité



MessageSujet: Re: liberalités...   Sam 18 Mar - 20:13

ours impatient a écrit:
Capitaine ad hoc a écrit:
74 (augmentation brutale du prix du baril de brut par la fraîche OPEP, encore des bougnoules Mr green ).
déjà les bougnoules tu veux dire

Euh... Oui, déjà les bougnoules... Mais c'était à cause des youtres Mr green
Revenir en haut Aller en bas
Baptiste
Phrasophile averti(e)


Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: liberalités...   Sam 18 Mar - 20:16

Capitaine ad hoc a écrit:
Fulmi a écrit:
ours impatient a écrit:
chus impressionnée, mais j'parlais contenu politique, pas comptabilité.

Parler de contenu politique à propos de la gauche, là, c'est moi qui suis impressionné. Le seul parti à faire vraiment de la politique à contenu, en France, c'est celui de Mégret (s'il existe toujours), avec le peu de succès que l'on sait.

N'empêche, le fulmisme, c'est toujours que des pirouettes dialectiques (dialectique eristique), jamais du lourd. Alors...
Comme Platon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baptiste
Phrasophile averti(e)


Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: liberalités...   Sam 18 Mar - 20:17

Capitaine ad hoc a écrit:
Baptiste a écrit:
L'extrait de Croustine ne répond à la question. Outre que cette thèse de Weber est discutable (pas fausse mais nuançable : l'Allemagne réformiste a fait sa RI plus tardivement et c'est dans les cités italiennes catholiques que se développe à la Renaissance le commerce), elle suppose que l'histoire politico-économique n'ait pas bougé dans ses paradigmes en trois siècles. Alors que le clivage gauche-droite, il a sacrément évolué et a toujours été poreux.

Vous me gavez pour que je "pense par moi-même" (quelle idée à la con !), alors que là, je vous signale que Baptiste nous recrache ses cours d'économie !
La partie de mon message sur Weber réutilise effectivement des idées vues en cours d'éco. Le reste, c'est une évidence liée au fait que l'histoire coule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitain
Invité



MessageSujet: Re: liberalités...   Sam 18 Mar - 20:20

Fulmi a écrit:
vilain a écrit:
Non, ils sont dans la rue pour défendsre les acquis dont ils ont bénéficié grâce à la lutte de leurs parents et grand-parents...c'est la moindre des choses...Ne vous battez pas...mais ne vous plaignez pas !

Si les communistes défendent qualque chose, alors c'est que cette chose a vocation à disparaître, comme l'Union soviétique.

Il en est de même pour toute mentalité moderne : ce qu'elle défend est appellé à disparaître, comme diverses formes d' "art", comme diverses philonosophies, comme diverses théories recherchistes, etc.
Revenir en haut Aller en bas
Baptiste
Phrasophile averti(e)


Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: liberalités...   Sam 18 Mar - 20:23

Les -ismes fusent dites donc... Oubliez pas de laisser infuser, les idées tout sec c'est pas bon. ange
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baptiste
Phrasophile averti(e)


Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: liberalités...   Sam 18 Mar - 20:24

Moi, je suis un -isme à moi tout seul. Mr green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: liberalités...   

Revenir en haut Aller en bas
 
liberalités...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vocabulis :: bonjour le monde :: Monde réel-
Sauter vers: