Vocabulis


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sans commentaire...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Capitain
Invité



MessageSujet: Re: Sans commentaire...   Lun 20 Mar - 16:45

vilain a écrit:
Capitaine ad hoc a écrit:
Baptiste a écrit:
Marx Ce qu'il trouve aliénant c'est le travail moderne, pas le travail tout court.

Alors je suis bien d'accord avec lui, mais sans doute pas tout à fait pour les mêmes raisons, puisque le travail noble et profitable à la personne humaine n'est pas séparable d'une dimension sacrée, religieuse. Guénon décrit bien l'aliénation de l'ouvrier moderne.

je ne connais pas Guénon...et je m'en tape...ce que je veux, c'est une socièté juste..ou chacun soit reconnu pour ce qu'il est et pas pour ce qu'il pense....

Pourtant, ce qu'on pense, ça fait partie de ce que l'on est.

Citation :
Que chacun fasse selon ses moyens...le mieux possible pour sa réalisation et celle de la socièté dans laquelle il vit..;je ne veux pas d'une socièté qui juge...mais qui aime...

C'est très chrétien, la fin de ton post. On dirait la fin d'un sermon à l'église.
Revenir en haut Aller en bas
vilain
Logorrhéique talonnesque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: Sans commentaire...   Lun 20 Mar - 16:47

Capitaine ad hoc a écrit:
vilain a écrit:
Capitaine ad hoc a écrit:
Baptiste a écrit:
Marx Ce qu'il trouve aliénant c'est le travail moderne, pas le travail tout court.

Alors je suis bien d'accord avec lui, mais sans doute pas tout à fait pour les mêmes raisons, puisque le travail noble et profitable à la personne humaine n'est pas séparable d'une dimension sacrée, religieuse. Guénon décrit bien l'aliénation de l'ouvrier moderne.

je ne connais pas Guénon...et je m'en tape...ce que je veux, c'est une socièté juste..ou chacun soit reconnu pour ce qu'il est et pas pour ce qu'il pense....

Pourtant, ce qu'on pense, ça fait partie de ce que l'on est.

Citation :
Que chacun fasse selon ses moyens...le mieux possible pour sa réalisation et celle de la socièté dans laquelle il vit..;je ne veux pas d'une socièté qui juge...mais qui aime...

C'est très chrétien, la fin de ton post. On dirait la fin d'un sermon à l'église.

Ouias, c'es mon côté Don Quichotte ! D


et à "Pourtant, ce qu'on pense, ça fait partie de ce que l'on est." je répondrais, oui...mais ce que je pense ne régarde que moi, tant que je ne l'impose pas aux autres....


Dernière édition par le Lun 20 Mar - 16:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baptiste
Phrasophile averti(e)


Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: Sans commentaire...   Lun 20 Mar - 16:47

Capitaine ad hoc a écrit:

Il faut que tu lises un texte de Guénon intitulé "la superstition de la "valeur"", dans lequel il parle des grossières erreurs d'interprétations de Platon par certains philosophes. Platon n'était pas idéaliste au sens où on l'entend d'ordinaire, il était au contraire éminemment réaliste, c'était même un des philosophes les plus réalistes qui soient.
Je veux bien. Disons alors influencée par le platonisme.

Citation :

Mon rire ne l'est pas pourtant, affecté. J'ai eu la flemme de chercher le smiley, mais les conneries de Hegel, elles seront oubliées dans trois ou quatre siècles, peut-être moins, j'en suis convaincu.
Pour l'instant c'est mal barré. La conception marxiste de l'histoire, elle est hegelienne, et le marxisme, aussi dilué soit-il, influence encore beaucoup de monde dans les tics de pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitain
Invité



MessageSujet: Re: Sans commentaire...   Lun 20 Mar - 16:48

Il y a la différence entre l' "idéalisme" de Platon et celui de Hegel la différence qu'il y a entre une banane et la peau qui l'entoure.


Dernière édition par le Lun 20 Mar - 16:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Capitain
Invité



MessageSujet: Re: Sans commentaire...   Lun 20 Mar - 16:53

Baptiste a écrit:

Je veux bien. Disons alors influencée par le platonisme.

Il fallait écrire : "influencée par un platonisme incompris".


Citation :

Mon rire ne l'est pas pourtant, affecté. J'ai eu la flemme de chercher le smiley, mais les conneries de Hegel, elles seront oubliées dans trois ou quatre siècles, peut-être moins, j'en suis convaincu.
Pour l'instant c'est mal barré. La conception marxiste de l'histoire, elle est hegelienne, et le marxisme, aussi dilué soit-il, influence encore beaucoup de monde dans les tics de pensée.

Faut que tu lises "Autorité spirituelle et pouvoir temporel", de Guénon. Il est en effet probable que la prochaine étape dans la décadence politique en Occident soit le socialisme économique, qui devrait durer moins longtemps que tous les autres systèmes passés (notre système actuel n'a que deux siècles à peine).
Revenir en haut Aller en bas
Capitain
Invité



MessageSujet: Re: Sans commentaire...   Lun 20 Mar - 16:56

Je me rends compte qu'en fait, tu as parlé de conception marxiste de l'Histoire, et pas d'économie. Mais ça revient au même, l'Occident va au devant de grandes désillusions et de grandes déceptions.
Revenir en haut Aller en bas
Baptiste
Phrasophile averti(e)


Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: Sans commentaire...   Lun 20 Mar - 16:59

Dis, t'es pas un mono-influencé comme mec ? C'est cool de diversifier (y parait que Guénon n'est pas le seul à critiquer la modernité)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitain
Invité



MessageSujet: Re: Sans commentaire...   Lun 20 Mar - 17:10

Baptiste a écrit:
Dis, t'es pas un mono-influencé comme mec ? C'est cool de diversifier (y parait que Guénon n'est pas le seul à critiquer la modernité)

Certes, il y a Coomaraswamy, Léon Daudet (pour son temps), et d'autres. Les traditionnalistes qui critiquent la modernité ne sont pas autre chose que des modernes, même s'ils ne s'en rendent pas compte. Et puis Guénon à l'avantage d'être incontestable, son cas relève de l'infaillibilité traditionnelle et de la fonction eschatologique. Sinon, Coomaraswamy offre souvent des arguments en béton, lorsqu'il analyse la modernité occidentale et qu'il la compare à la Tradition sous sa forme orientale, mais en s'efforçant, bien sûr, d'aller toujours dans le sens de Guénon.

Il y a quelques arguments percutants chez Guénon (perdus au milieu d'autres dont il est moins évident de saisir la portée), mais qui rencontrent peu de succès chez certaines personnes, et je dois dire que ça me sidère.
Revenir en haut Aller en bas
Anti
Phrasophile averti(e)
avatar

Nombre de messages : 1439
Localisation : sur l'enterprise
Date d'inscription : 20/10/2004

MessageSujet: Re: Sans commentaire...   Lun 20 Mar - 17:21

Émile, ou De l’éducation - Livre quatrième -
Le spectacle du monde, disait Pythagore, ressemble à celui des jeux ... millions d’hommes n’ont jamais ouï parler de Moïse, de Jésus-Christ, ni de Mahomet ! ...

fr.wikisource.org/wiki/Émile,_ ou_De_l’éducation%5CLivre_quatrième - 489k -

Anti, en passant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-doodles.com/
Baptiste
Phrasophile averti(e)


Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: Sans commentaire...   Lun 20 Mar - 17:22

Arendt, Heidegger, Habermas, Adorno, Jonas, Marx, Nietzsche. Liste spontanée imparfaite dans le nombre et la qualité des noms, mais tu y trouveras bien des trucs intéressants. Qu'ils soient malgré tout modernes et le savent, cela fait leur tragique. Après tout, les grands penseurs sont les fils indignes de leurs temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capitain
Invité



MessageSujet: Re: Sans commentaire...   Lun 20 Mar - 17:42

Baptiste a écrit:
Arendt, Heidegger, Habermas, Adorno, Jonas, Marx, Nietzsche. Liste spontanée imparfaite dans le nombre et la qualité des noms, mais tu y trouveras bien des trucs intéressants. Qu'ils soient malgré tout modernes et le savent, cela fait leur tragique. Après tout, les grands penseurs sont les fils indignes de leurs temps.

Mais tu n'as donc pas compris ! Guénon n'était pas un vulgaire "penseur". D'ailleurs, Guénon n'existait pas en tant qu'individu. Il n'y a absolument rien qui soit digne d'intérêt dans les spéculations philonosophiques des individus de ta liste.

Arendt à des propos pertinents, cela dit. Mais Nietszche, Marx et Heidegger, pour citer ceux de ta liste dont je connais un peu le fond de la pensée, se trompent lourdement et radicalement (Heidegger n'était même pas logique).
Revenir en haut Aller en bas
Baptiste
Phrasophile averti(e)


Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: Sans commentaire...   Lun 20 Mar - 17:58

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sans commentaire...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sans commentaire...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» [Rumeur] Tokio Hotel sur Sans Interdit NRJ en septembre ou octobre ?
» Philippe Manoeuvre sans lunettes !
» [#5 Photos de la semaine] Tom sans ses casquettes
» Détacher sans bavure un goulot de bouteille de Bordeau?
» Un Italien qui va bien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vocabulis :: bonjour le monde :: Monde réel-
Sauter vers: