Vocabulis


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Une journée d’Ivan Dénissovitch de Soljenitsyne

Aller en bas 
AuteurMessage
bertrand-mogendre
Volubile
avatar

Nombre de messages : 57
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Une journée d’Ivan Dénissovitch de Soljenitsyne   Jeu 30 Mar - 16:46

Khrouchtchev, est le dirigeant qui a rédigé le rapport secret sur les crimes de Staline, et permit à Soljenitsyne de publier son premier livre (parution officiellement reconnue).
Les camps ou Kontslaguer apparurent en Russie dès 1918 comme instrument de répression politique. De la Révolution à la Glasnost, 18 millions d'individus en furent les victimes ; 4,5 millions n'en revinrent jamais., Ces camps devinrent peu à peu, une « civilisation » à part entière, avec ses propres lois, sa diversité sociologique, sa littérature (dissimulée sous la forme d’un chapelet), son argot, ses coutumes : c'est au cœur ténébreux de ce monde que nous convie l'auteur.
Si Soljenitsyne, avec son "Archipel du Goulag", en a donné un inoubliable témoignage littéraire, « une journée d’Ivan Dénissovitch », nous propose ici la vie quotidienne de centaines de zeks , avec pour toile de fonds, en filigrane suggéré, l'absurdité des arrestations, la cadence infernale des travaux conduisant à la résignation monotone des survivants s’auto dirigeant pour tenter d’aménager des stratégies de survie. Au quotidien l’auteur nous décrits les banales scènes de lever matinaux, d’appel et de rassemblement suivis de fouilles , sans mettre en avant les violences inouïes et la mort omniprésente. Les yeux de Choukov Ivan Denissovitch, sont ceux d’un personnage innocemment gentil, naïf, bon camarade et surtout bon ouvrier, malléable.

Bien entendu, Khrouchtchev n’a pas compris Ivan Denissovitch. Il a pensé : " Voilà un récit qui parle de souffrance, mais en même temps il y a un certain enthousiasme pour le travail, imprimons-le ». Pierre Daix dans sa préface, dit : c’est un mélange " d’audaces mesurées et de concessions à la logomachie stalinienne "
Choukov, Ivan Dénissovitch, simple paysan, est résolu à accepter la violence du système, en ayant pris soin de restreindre son humanité aux besoins élémentaires de subsistance (manger, dormir et ne pas avoir froid aux pieds et aux mains) gardant comme objectif, ses espoirs à survivre jusqu'au lendemain.
Chaque détail de ce récit, tracé comme épure d’un compagnon bâtisseur, revêt un tout autre caractère lorsque , une fois assemblées, les pièces du puzzle révèlent la lutte acharnée des fourmis contre un monstre tentaculaire couleur rouge sanglant.

Quand Alexandre Soljenitsyne arrive en Occident après son expulsion d'URSS le 13 février 1974, il n'est pas un inconnu. Auteur de plusieurs romans et du récit Une journée d'Ivan Denissovitch, première peinture d'un camp de concentration, l’écrivain soviétique est sans doute le plus célèbre des dissidents (revoir l’interview avec Bernard Pivot).

Avec son témoignage, cet auteur important obligea, les communistes européens à réviser leurs positions (lire « le terrorisme intellectuel » de Jean Sevilla)

Même vidé de sa moelle, l’os reste inflexible, avant qu’il ne se brise. Bertrand-môgendre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ours impatient
Drôle de zèbre
avatar

Nombre de messages : 2800
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/10/2004

MessageSujet: Re: Une journée d’Ivan Dénissovitch de Soljenitsyne   Jeu 30 Mar - 19:13

ouaouh un de mes meilleurs souvenirs d'ado. Avec La question twisted evil

_________________
L'éducation peut tout : elle fait danser les ours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nihilya
Bavard
avatar

Nombre de messages : 18
Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Une journée d’Ivan Dénissovitch de Soljenitsyne   Lun 16 Oct - 22:20

Notre prof d'histoire nous en avait parlé l'année dernière en en vantant les mérites. Je l'avais inscrit sur ma liste de livres à lire bientôt...
Apparemment, il va vraiment falloir que je me décide à l'acheter..... :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nihilya.cowblog.fr
alejandro
Vocabulivore émerite
avatar

Nombre de messages : 2095
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: Une journée d’Ivan Dénissovitch de Soljenitsyne   Mar 17 Oct - 0:20

bertrand-mogendre a écrit:

Bien entendu, Khrouchtchev n’a pas compris Ivan Denissovitch. Il a pensé : " Voilà un récit qui parle de souffrance, mais en même temps il y a un certain enthousiasme pour le travail, imprimons-le ». Pierre Daix dans sa préface, dit : c’est un mélange " d’audaces mesurées et de concessions à la logomachie stalinienne "


Ne pas vivre en dictature (ou plus précisément, n'avoir connu que la fin du franquisme, mais j'étais un môme) fait tout de même nourrir un regret : ne pas avoir l'occasion de se foutre de la gueule de la censure officielle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mapage.noos.fr/lesautdesandra
koala
Bavard
avatar

Nombre de messages : 10
Localisation : Là où les héros ne meurt jamais
Date d'inscription : 06/04/2007

MessageSujet: Re: Une journée d’Ivan Dénissovitch de Soljenitsyne   Dim 22 Avr - 13:39

Croute chef .. Amélie ... ???

Perso je vois pas le rapport :)

Amélie est grave c'est sûr. Elle souffre d'hyper-activité cette pauvre fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bertrand-mogendre
Volubile
avatar

Nombre de messages : 57
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Une journée d’Ivan Dénissovitch de Soljenitsyne   Sam 28 Avr - 19:03

alejandro déçu :
Citation :
ne pas avoir l'occasion de se foutre de la gueule de la censure officielle
nous vivons une belle époque. La censure n'existe plus (officilellement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fulmi
Prolixe infatigable
avatar

Nombre de messages : 5214
Age : 64
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: Une journée d’Ivan Dénissovitch de Soljenitsyne   Dim 29 Avr - 0:00

bertrand-mogendre a écrit:
alejandro déçu :
Citation :
ne pas avoir l'occasion de se foutre de la gueule de la censure officielle
nous vivons une belle époque. La censure n'existe plus (officilellement)

Tu devrais lire, si tu ne l'as pas déjà fait, Tout passe, de Vassili Grossman. C'est un beau complément à Ivan. Ça parle plutôt de la grande famine en Ukraine. Quand tu lis ça, t'as l'impression d'être un chat cloué vivant sur la porte d'une grange.

Et puis, aussi, sur des thèmes proches : Grossman (le même) : Vie et destin.
Et Axionov : Une saga moscovite.

En plus, ce sont des chefs d'œuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.martini.free.fr/livres/
Fulmi
Prolixe infatigable
avatar

Nombre de messages : 5214
Age : 64
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: Une journée d’Ivan Dénissovitch de Soljenitsyne   Dim 29 Avr - 0:02

bertrand-mogendre a écrit:
nous vivons une belle époque. La censure n'existe plus (officilellement)

M. Sarkosy a même fait supprimer le dépôt légal au ministère de l'Intérieur, pour les livres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.martini.free.fr/livres/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une journée d’Ivan Dénissovitch de Soljenitsyne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une journée d’Ivan Dénissovitch de Soljenitsyne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MRTNE:Journée de la Mémoire Mosellane
» Nantes - Folle Journée 2009
» Ivan Rosenberg : nu-bluegrass dobro
» Journées Portes Ouvertes CNSMDP
» Journée mondiale des Rroms le 12 avril à la Courneuve

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vocabulis :: Littérature :: Romans, nouvelles-
Sauter vers: