Vocabulis


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Pour Baptiste, CIORAN

Aller en bas 
AuteurMessage
Anti
Phrasophile averti(e)
avatar

Nombre de messages : 1439
Localisation : sur l'enterprise
Date d'inscription : 20/10/2004

MessageSujet: Pour Baptiste, CIORAN   Dim 23 Avr - 23:20

Baptiste a écrit:
Sinon il est fort ce Cioran.

Cioran est assez fort dans son genre, c'est peut de le dire. Pour ma part, j'ai feuilleté pas mal de ses livre mais n'en n'est lu qu'un "Précis de décomposition" qui m'a boulerversée. Je me suis jurée de ne plus le lire tellement sa pensée est dramatiquement proche de la mienne, du moins l'était à l'époque. Pourtant, cet homme est remarquable. Remarquable de gentillesse au fond. Jamais il ne vocifère, même dans son plus profond désespoir il garde une humilité presque bienveillante.

Pour l'histoire, Cioran de son vrai nom Emil Michai Cioran quitte la Roumanie en 1937, après avoir publié deux livres. Il s'installe en France, grâce à l'obtention d'une bourse d'étude.
Il abandonne sa langue maternelle en 1947, et rédige désormais en français. Installé dans un appartement sous les combles rue de l'Odéon, après avoir vécu une dizaine d'années dans un hôtel modeste de la même rue, Cioran bâtit une oeuvre empreinte de scepticisme et de désillusion. En 1973, parait son livre le plus connu 'De l'inconvénient d'être né'. Engagé dans une entreprise de destruction des faux-semblants, il propose aux lecteurs une pensée corrosive, d'une ironie féroce. (http://www.evene.fr/celebre/biographie/emil-michel-cioran-358.php)

Les citations extraites de ses ouvrages sont aussi innombrables que ravageuses et les titres de ses livres sont des poêmes :
"Bréviaire des vaincus", "Le livre des leurres", "Sur les cimes du désespoir", "De l’inconvénient d’être né", "Syllogismes de l’amertume"
"Précis de décomposition"
, et le plus beau : "La tentation d’exister"..
Pour finir, une phrase de Cioran citée par son ami Matzneff dans "La prunelle de mes yeux : "je suis si déprimé que j'ai besoin de rire".

Joséphine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-doodles.com/
Baptiste
Phrasophile averti(e)


Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: Pour Baptiste, CIORAN   Dim 23 Avr - 23:32

Merci (enfin non pas merci, tu veux m'empecher de bosser down ). "Je suis si déprimé que j'ai besoin de rire". Bordel de merde, j'adore. Ca me fait penser qu'il FAUT que je lise/voie du Beckett.

A propos de roumains, ça me fait penser à ce haïku russe qui dit
"misted mirror
well, i've seen myself already
yesterday."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anti
Phrasophile averti(e)
avatar

Nombre de messages : 1439
Localisation : sur l'enterprise
Date d'inscription : 20/10/2004

MessageSujet: Re: Pour Baptiste, CIORAN   Lun 24 Avr - 0:00

Excellent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-doodles.com/
Baptiste
Phrasophile averti(e)


Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 19/01/2005

MessageSujet: Re: Pour Baptiste, CIORAN   Mar 25 Avr - 22:59

l'épigraphe vocabulien a écrit:

Certains se demandent encore si la vie a un sens ou non. Ce qui revient en réalité à s'interroger si elle est supportable ou pas. Là s'arrêtent les problèmes et commencent les résolutions. (Cioran)
Raaah lovely !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ours impatient
Drôle de zèbre
avatar

Nombre de messages : 2800
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/10/2004

MessageSujet: Re: Pour Baptiste, CIORAN   Mer 26 Avr - 8:45

ah oui alors rââââh lovely

_________________
L'éducation peut tout : elle fait danser les ours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dona
Incontinent verbal
avatar

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 09/02/2006

MessageSujet: Re: Pour Baptiste, CIORAN   Mer 26 Avr - 23:33

« En français, on ne devient pas fou » dixit Cioran, sous-entendu pour un non-Français en raison de la syntaxe particulière de la langue. C'est quasiment au même moment, et dans la même ville que Samuel Beckett (Irlandais vivant à Paris) se donna cette même contrainte d'écriture supplémentaire.

source net
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour Baptiste, CIORAN   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour Baptiste, CIORAN
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vocabulis :: Littérature :: Romans, nouvelles-
Sauter vers: