Vocabulis


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'État veut forcer les profs à enseigner...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Fulmi
Prolixe infatigable
avatar

Nombre de messages : 5214
Age : 63
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: L'État veut forcer les profs à enseigner...   Jeu 4 Mai - 16:39

.. les profs, bien sûr, ne sont pas d'accord : ils veulent former des spectateurs et des amateurs :

En France, les enseignants se mobilisent pour l'exception pédagogique
LE MONDE | 04.05.06 | 13h09


Sur Internet, le ton monte. Une pétition d'enseignants, chercheurs et étudiants a recueilli plus de 4 000 signatures en faveur de l'exception pédagogique (http://exception.politechnicart.net/). En clair, les signataires demandent l'exemption des droits d'auteur lorsqu'il s'agit d'utiliser des oeuvres (textes, musiques, images ou films) pour l'enseignement.

L'exception pédagogique a été retenue par plusieurs pays, tels l'Allemagne, lorsqu'ils ont transposé la directive européenne de 2001 sur les droits d'auteur. Ce que suggérait le texte de la directive, qui prévoyait "des exceptions ou limitations dans l'intérêt du public à des fins d'éducation et d'enseignement". En France, où prévalait jusqu'ici un total flou juridique, le gouvernement a choisi une autre voie. Le projet de loi sur les droits d'auteur voté par les députés ne fait aucune place à l'exception pédagogique. Le ministère de l'éducation nationale a signé des accords contractuels de deux ans avec les ayants droit dans chaque secteur : l'écrit, l'audiovisuel, la musique, les arts visuels, la presse. Ces accords, dévoilés le 9 mars, autorisent une utilisation limitée des oeuvres pour l'enseignement, en échange d'une somme fixée versée chaque année par le ministère aux sociétés de gestion des droits d'auteur : par exemple, 150 000 euros pour la musique à la Sacem.

Les signataires soulignent le côté inapplicable et irréaliste de ces contrats. Pour l'audiovisuel, les enseignants ne peuvent utiliser que les oeuvres diffusées sur les chaînes hertziennes, et uniquement sous forme d'extraits de 6 minutes : mais ni les DVD du commerce, ni les films de Canal+. Les extraits musicaux sont "limités à 30 secondes". Pour les images, il est interdit de dépasser un quota de vingt par cours, et elles doivent avoir une résolution limitée. Enfin, tous les contrats indiquent que le recours aux oeuvres doit se limiter à "l'illustration" des cours. "Pour tous ceux qui travaillent depuis des années à former des étudiants à l'idée que l'audiovisuel est un langage et doit être étudié pour lui-même, c'est une politique d'enseignement totalement régressive", dénonce la pétition.

Plus que le contenu des accords, c'est leur principe même qui est contesté. "Ce n'est pas une question de montant, précise Jean Kempf, professeur à l'université Lyon-II, et signataire d'une lettre ouverte avec d'autres enseignants en études visuelles. Appliquer un droit contractuel au sein des lycées et des universités revient à transformer les contenus de l'enseignement en marchandises. Or on est dans l'éducation, pas dans un processus commercial d'échange."

Les pétitionnaires espèrent que l'amendement de la commission des affaires culturelles du Sénat, instaurant une exception pédagogique, sera adopté. Faute de quoi, ils resteront hors la loi et continueront, disent-ils, à "diffuser des images, des films, des textes. Non pas pour léser les auteurs et leurs ayants droit, mais bien pour que nos élèves deviennent peut-être à leur tour des auteurs et à coup sûr des spectateurs, des publics, des amateurs".

Claire Guillot
Article paru dans l'édition du 05.05.06
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.martini.free.fr/livres/
cassepipe
Bavard
avatar

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 01/04/2006

MessageSujet: Re: L'État veut forcer les profs à enseigner...   Ven 5 Mai - 17:55

C'est bien pratique effectivement pour les professeurs et pas trop "prise de tête" pour les élèves de roupiller gentiment devant une mauvaise adaptation de "Romeo et Juliette" ou un documentaire gnangnan sur la misère dans le monde. La télévision scolaire civique et citoyenne pour tous, c'est l'avenir. Nos chers enfants sont en effet en cruel manque d'images, il faut combler ce vide de toute urgence!.
A propos d'avenir et d'école, j'ai entendu cette phrase stupéfiante dans la bouche de je ne sais quel responsable pédagogique ou politique: "l'avenir s'écrit dans les cours de récréation". Il s'agissait d'organiser une grande consultation de nos petits nenfants, afin de déterminer quels noms seraient donnés à nos gentils nounours des Pyrénées venus de Slovénie, c'est-y-pas mignon?

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dona
Incontinent verbal
avatar

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 09/02/2006

MessageSujet: Re: L'État veut forcer les profs à enseigner...   Sam 6 Mai - 15:10

cassepipe a écrit:
C'est bien pratique effectivement pour les professeurs et pas trop "prise de tête" pour les élèves de roupiller gentiment devant une mauvaise adaptation de "Romeo et Juliette" ou un documentaire gnangnan sur la misère dans le monde.

C'est un accompagnement pédagogique que ces supports visuels, rien de plus, rien de moins. Il peut y avoir une très riche comparaison entre un roman et son adaptation cinématographique notamment parce que ce type de transposition nécessite une mise en scène spécifiquement liée à l'image mobile. De la même manière, il peut être très instructif d'observer ce en quoi une adaptation est particulièrement médiocre (à cause des acteurs ou bien de raccourcis qui empiètent trop fortement sur le texte etc...)ou bien encore étudier les limites que pose une adaptation filmée etc...
De même, n'importe quel documentaire bien fichu sur un espace géographique ou un épisode historique apporte une illustration concrète de ce qui peut être étudié en cours, sur cartes, sur graphiques, dans un texte...Mais rien de mieux que des plans filmés pour rendre compte de l'histoire d'un paysage, de la manière dont on l'a aménagé pour répondre aux besoins d'une population etc...

cassepipe a écrit:
La télévision scolaire civique et citoyenne pour tous, c'est l'avenir. Nos chers enfants sont en effet en cruel manque d'images, il faut combler ce vide de toute urgence!.

C'est plutôt à cause de la surabondance d'images dont nos enfants sont entourés qu'il faut transmettre un regard critique sur ces images.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Croustine
Vocabulivore émerite
avatar

Nombre de messages : 2275
Localisation : 45°46/4°50
Date d'inscription : 15/10/2004

MessageSujet: Re: L'État veut forcer les profs à enseigner...   Sam 6 Mai - 20:53

Dona a écrit:
C'est plutôt à cause de la surabondance d'images dont nos enfants sont entourés qu'il faut transmettre un regard critique sur ces images.
Qu'il faut enseigner une lecture critique de ces images. Et comment le faire sans images ?
Fulmi a écrit:
Enfin, tous les contrats indiquent que le recours aux oeuvres doit se limiter à "l'illustration" des cou
Et comment faire lorsque l'oeuvre est l'objet du cours ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.claudeveyret.fr
Fulmi
Prolixe infatigable
avatar

Nombre de messages : 5214
Age : 63
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: L'État veut forcer les profs à enseigner...   Sam 6 Mai - 23:54

Croustine a écrit:
Et comment faire lorsque l'oeuvre est l'objet du cours ?

On informe la hiérarchie que le cours ne peut être assuré, la loi l'interdisant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.martini.free.fr/livres/
Fulmi
Prolixe infatigable
avatar

Nombre de messages : 5214
Age : 63
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: L'État veut forcer les profs à enseigner...   Sam 6 Mai - 23:55

Croustine a écrit:
Qu'il faut enseigner une lecture critique de ces images. Et comment le faire sans images ?

Que les profs enseignent la lecture et l'écriture du français correct, ce qu'ils ne font pas, et ce sera suffisant, pour ce qu'on les paye.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.martini.free.fr/livres/
Fulmi
Prolixe infatigable
avatar

Nombre de messages : 5214
Age : 63
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: L'État veut forcer les profs à enseigner...   Dim 7 Mai - 1:24

Quand même, Croustine, t'es prof, non ? Et c'est à nous qui ne le sommes pas que tu demandes comment faire lorsqu'une difficulté administrative se présente dans l'exercice de ton métier ?

Imagine-t-on un architecte venant demande sur un forum ce qu'il doit faire lorsque la monstruosité post-moderne qu'il a imaginée ne plaît pas à l'ABF ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.martini.free.fr/livres/
le Veilleur
Phrasophile averti(e)
avatar

Nombre de messages : 1024
Localisation : ici
Date d'inscription : 01/05/2005

MessageSujet: Re: L'État veut forcer les profs à enseigner...   Dim 7 Mai - 9:53

Fulmi a écrit:
Quand même, Croustine, t'es prof, non ? Et c'est à nous qui ne le sommes pas que tu demandes comment faire lorsqu'une difficulté administrative se présente dans l'exercice de ton métier ?

Imagine-t-on un architecte venant demande sur un forum ce qu'il doit faire lorsque la monstruosité post-moderne qu'il a imaginée ne plaît pas à l'ABF ?
Qu'est-ce-que l'ABF ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.leongard.com
Capitain
Invité



MessageSujet: Re: L'État veut forcer les profs à enseigner...   Dim 7 Mai - 15:44

le Veilleur a écrit:
Fulmi a écrit:
Quand même, Croustine, t'es prof, non ? Et c'est à nous qui ne le sommes pas que tu demandes comment faire lorsqu'une difficulté administrative se présente dans l'exercice de ton métier ?

Imagine-t-on un architecte venant demande sur un forum ce qu'il doit faire lorsque la monstruosité post-moderne qu'il a imaginée ne plaît pas à l'ABF ?
Qu'est-ce-que l'ABF ?

Moi je sé pas mé j'men fous complétemment.
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
avatar

Nombre de messages : 5214
Age : 63
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: L'État veut forcer les profs à enseigner...   Dim 7 Mai - 18:11

le Veilleur a écrit:
Qu'est-ce-que l'ABF ?

L'Architecte des Bâtiments de France. Lorsque tu désires construire dans le périmètre de protection d'un bâtiment classé, il faut impérativement l'avis favorable de l'ABF du coin pour obtenir le permis de construire, lequel architecte n'a pas à motiver ses refus.


Dernière édition par le Dim 7 Mai - 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.martini.free.fr/livres/
le Veilleur
Phrasophile averti(e)
avatar

Nombre de messages : 1024
Localisation : ici
Date d'inscription : 01/05/2005

MessageSujet: Re: L'État veut forcer les profs à enseigner...   Dim 7 Mai - 18:15

Fulmi a écrit:
le Veilleur a écrit:
Qu'est-ce-que l'ABF ?

L'Architecte des Bâtiments de France. Lorsque tu désires construire dans le périmètre de protection d'un bâtiment classé, il faut impérativement l'avis favorable de l'ABF du coin pour obtenir le permis de costruire, lequel architecte n'a pas à justifier ses refus.
Entendu. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.leongard.com
Capitain
Invité



MessageSujet: Re: L'État veut forcer les profs à enseigner...   Dim 7 Mai - 18:21

L'Etat veur forcer les profs à enseigner ? Mais c'est exactement ce qu'ils font, même s'ils le font mal, et la faute en est à toute la société, pas seulement aux profs. Il faudrait rétablir l'examen du Certificat d'études primaires à 14 ans et faire de son obtention une condition du passage dans la classe supérieure. Aujourd'hui, même si on n'a pas le BEPC (qui par ailleurs ne vaut pas grand chose), on peut quand même passer en seconde, ce qui est débile.
Revenir en haut Aller en bas
Capitain
Invité



MessageSujet: Re: L'État veut forcer les profs à enseigner...   Dim 7 Mai - 18:26

En fait, il faudrait faire passer le CEP à 12 ou 13 ans, un an de plus, c'est du temps perdu. Un gosse pouvait tout à fait passer un CEP à 12 ans s'il était vraiment doué.

Il faudrait aussi donner des cours de logique et de dialectique aux gosses, comme cela se faisait au moyen âge. J'ai connu des élèves qui obtenaient des notes au dessus de la moyenne en pondant des rédactions où ils disaient n'importe quoi, où ils n'argumentaient même pas, se contentaient de donner leur opinion.

Je fais remarquer qu'on ne pouvait pas avoir le CEP si on maîtrisait mal le français comme c'est le cas de trop d'élèves du secondaire aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Croustine
Vocabulivore émerite
avatar

Nombre de messages : 2275
Localisation : 45°46/4°50
Date d'inscription : 15/10/2004

MessageSujet: Re: L'État veut forcer les profs à enseigner...   Lun 8 Mai - 10:12

Fulmi a écrit:
Quand même, Croustine, t'es prof, non ? Et c'est à nous qui ne le sommes pas que tu demandes comment faire lorsqu'une difficulté administrative se présente dans l'exercice de ton métier ?
Je ne te demande rien, c'était pour causer. Tu crois que j'attends ton avis pour bosser ?
Et justement, moi je ne suispas prof de français, on me paye pour leur apprendre à lire et produire des images, pas du texte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.claudeveyret.fr
Fulmi
Prolixe infatigable
avatar

Nombre de messages : 5214
Age : 63
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: L'État veut forcer les profs à enseigner...   Lun 8 Mai - 11:07

Croustine a écrit:
Et justement, moi je ne suispas prof de français, on me paye pour leur apprendre à lire et produire des images, pas du texte.

Donc avec cette loi ton poste risque d'etre supprimé, puisque les droits d'auteurs sont encore plus stricts sur les images que sur le texte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.martini.free.fr/livres/
Fulmi
Prolixe infatigable
avatar

Nombre de messages : 5214
Age : 63
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: L'État veut forcer les profs à enseigner...   Lun 5 Juin - 17:29

Le niveau monte !

Du blog de Pierre Assouline.


03 juin 2006
On en est là

L'Ame seule (Fayard) figure sur la liste des élèves de section littéraire préparant le bac au lycée Joffre, l'un des établissements d'excellence de Montpellier. L'autobiographie du chanteur Hervé Vilard (Capri, c'est fini) écrite selon la tradition par un nègre, tête de gondole vendue à 140 000 exemplaires, couronnée du "Prix Coeur de France" à la dernière fête du livre de Limoges, est moins ennuyeuse pour les élèves que Montaigne, a justifié l'enseignant qui l'a mise au programme. Il est vrai que, outre ses années solitaires d'enfant abandonné, l'auteur y détaille ses rencontres avec les écrivains et artistes dans l'ombre de son mentor, le marchand de tableaux Daniel Cordier. N'empêche que cela a mis au bord de l'apoplexie Jean-Paul Brighelli, professeur agrégé de Lettres dans un lycée de Montpellier justement, membre de l'association nationale Sauver les lettres, et auteur à succès du pamphlet La Fabrique du crétin : la mort programmée de l'école (J.C.Gawsevitch ed) :

"Il y a dix ans, ce genre de littérature, soi-disant proche des élèves, était étudié dans d'obscurs lycées de ZEP. Maintenant, le phénomène gagne les grands lycées. C'est logique : les programmes de français, qui ont effacé la chronologie au profit d'objets d'études, vont dans ce sens. Conséquence : au Capes, des candidats qui ont quatre ans d'études littéraires sont capables de comparer "Les confessions" de Jean-Jacques Rousseau et celles de Loana ! Enfin, il ne m'étonnerait pas que la bourgeoisie montpelliéraine se précipite l'an prochain sur les deux établissements privés de la ville. Beau résultat ! »

On s'attend à une réaction à cette réaction, tout aussi véhémente, du sociologue Paul Yonnet, celui-ci ayant récemment consacré une critique dithyrambique au livre d'Hervé Vilard. On en est là.

P.S. du 5 juin : Grâce à Sarah qui nous l'a signalé, on peut lire la justification de cette initiative par l'enseignant qui en est à l'origine, sur http://www.vousnousils.fr/page.php?P=data/ca_vous_parle/l_invite/&key=itm_20060601_093252_patrick_loubatiere__herve_vilard.txt


Dernière édition par le Lun 2 Oct - 18:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.martini.free.fr/livres/
Fulmi
Prolixe infatigable
avatar

Nombre de messages : 5214
Age : 63
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: L'État veut forcer les profs à enseigner...   Lun 5 Juin - 17:56

Finalement c'est dans l'interview du prof (lequel affiche un sourire commercial débile sur la photo) qu'on comprend le pourquoi du comment de ce gloubiboulga institutionnel : il est aussi journaliste, d'où son incapacité à hiérarchiser les valeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.martini.free.fr/livres/
Fulmi
Prolixe infatigable
avatar

Nombre de messages : 5214
Age : 63
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: L'État veut forcer les profs à enseigner...   Lun 2 Oct - 17:01

Y a-t-il ici un fil sur la méthode syllabique ? Flemme de chercher, alors j'alimente ici.

Les profs, qui préparent une grève prochaine, on ne sait pas pourquoi, mais certainbement pas pour mieux enseigner, se frittent avec les parents d'élèves qui leur reprochent de ne pas appliquer la consigne ministérielle.

C'est le Figaro qui le dit, comme c'est le seul journal français vraiment écrit en français, c'est bon à prendre.

----

Méthode globale : les parents font pression sur les enseignants
Christine Ducros et Marie-Estelle Pech .
Publié le 28 septembre 2006
Actualisé le 28 septembre 2006 : 08h59

*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*
*

LLa plupart des enseignants affirment qu'ils continuent d'utiliser les méthodes mixtes.
(AFP).


Les parents insistent pour que les professeurs utilisent la méthode syllabique prônée par le ministre. Ceux-ci rechignent.

DRÔLE de rentrée ! Le torchon brûle entre certains enseignants et nombre de parents dont les enfants viennent d'entrer en cours préparatoire. Les méthodes d'apprentissage de la lecture sont au coeur de la polémique.

En prônant le retour à la méthode syllabique – le fameux B.A.-BA. – le ministre de l'Éducation nationale, Gilles de Robien, a mis le feu aux poudres. «Le jour de la réunion de rentrée, les parents m'ont intimé l'ordre d'exécuter les décisions ministérielles quand je leur ai expliqué que je n'utiliserais pas une méthode exclusivement syllabique», confie Jeanne, une enseignante parisienne, encore sous le choc d'une réunion de ren trée houleuse. Même abyme d'incompréhension chez Emmanuelle, une jeune institutrice qui vivait sa première rentrée à Versailles : «J'ai eu le sentiment d'être agressée par une horde de mères en furie qui m'ont reproché d'utiliser le manuel Ratus, qui n'est pas une méthode syllabique stricto sensu.» Plus roué, Lionel, enseignant en CP dans un village du Pas-de-Calais, a préféré lancer le débat avec les parents plutôt que de le subir. «Avec le tintamarre du ministre sur la méthode syllabique, j'ai choisi la pédagogie, raconte-t-il. J'ai surtout demandé aux parents de me faire confiance.»

Des inspecteurs d'académie alertés

«Enseigner n'est pas une mécanique, affirme Gilles Moindrot, secrétaire général du Snuipp, principal syndicat d'enseignants du primaire. L'apprentissage de la lecture a toujours été un sujet sensible. Nous savions que, cette année, il le serait un peu plus encore.» Avec 12 autres organisations syndicales, le Snuipp a fait publier à 500 000 exemplaires un quatre-pages intitulé «Pas si simple d'apprendre à lire !» Un argumentaire à destination des enseignants qui constitue un véritable pied de nez au ministre, lequel ne cesse de réclamer la fin de toutes les méthodes non syllabiques. Il est vrai que la circulaire ministérielle n'est pas aussi claire.

Le sujet agite toute la société. Cette semaine, sur un site de garde d'enfants, une nounou se proposait d'apprendre à lire aux enfants qu'elle serait susceptible de garder grâce à... la méthode syllabique. Opération séduction garantie ! De quoi en tout cas rassurer Marie-Élise Dufranc, dont la fille Églantine est en CP à Bordeaux : «Elle doit tous les soirs retenir des phrases par coeur, mais n'a pour l'instant appris aucune syllabe. Je suis catastrophée.»

À Montpellier, Frédéric Arnaud avait acheté pour sa fille la méthode Boscher, un manuel de 1905 qui prône la méthode syllabique. «Si vous voulez aider votre enfant, faites-moi plaisir, jetez ce livre !», lui a lancé la maîtresse. Certains parents, excédés, ont alerté les inspecteurs d'académie. C'est le cas de cette mère qui reconnaît : «L'inspecteur m'a demandé de me mêler de ce qui me regarde, mais il m'a aussi confirmé que les requêtes du ministre n'étaient pas applicables...» Même prise de distance d'une directrice d'école, qui a lancé à ses enseignants : «Vous savez comme moi que le ministre écrit ce genre de chose pour faire plaisir aux parents.»

Gilles de Robien, lui, n'a pas envie de badiner. Pour ne pas l'avoir compris, Roland Goigoux, un universitaire enseignant à l'École supérieure de l'éducation nationale (ESEN) de Poitiers, où il formait des inspecteurs de l'Éducation nationale, vient d'être sanctionné. Spécialiste de la lecture, il venait de publier un livre intitulé «Apprendre à lire à l'école» (Retz) dans lequel il émettait certaines réserves à l'égard de la méthode syllabique. Jean David, qui dirige l'ESEN, a estimé que «les formateurs devaient respecter les orientations ministérielles» et lui a retiré ses heures d'enseignement sur la lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.martini.free.fr/livres/
Fulmi
Prolixe infatigable
avatar

Nombre de messages : 5214
Age : 63
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: L'État veut forcer les profs à enseigner...   Lun 2 Oct - 17:08

Du coup les profs vont manifester au Collège de France, ce scandaleux établissement pour gâteux de l'université, où l'on confit les mandarins jusqu'à qu'ils soient incapables d'articuler leurs cours.

-----

"Prof" sanctionné : action
devant le Collège de France

NOUVELOBS.COM | 02.10.06 | 15:32

Roland Goigoux a été sanctionné pour ses positions sur la lecture, opposées à celles de Gilles de Robien. Une action est prévue lundi au moment de l'intervention du ministre dans un séminaire.

L 'affaire de la non reconduction d'un formateur d'inspecteurs de l'Education pour ses positions sur la lecture n'est pas close. Plusieurs syndicats dont le Sgen-CFDT, le Snuipp-FSU, le Se-Unsa entendent protester lundi 2 octobre après-midi devant le Collège de France à l'occasion d'un séminaire sur l'apprentissage de la lecture.
"Un séminaire sur l'apprentissage de la lecture se tient au Collège de France, en présence du ministre de l'Education nationale. Il est organisé à l'intention des formateurs d'IUFM (formation des enseignants, ndlr) au moment même où une censure s'exerce à l'encontre de Roland Goigoux", ont annoncé les syndicats dans un communiqué auquel s'associe la Ligue de l'enseignement.
Roland Goigoux a été exclu de l'ESEN où il assurait depuis dix ans la formation d'inspecteurs de l'Education nationale sur la lecture à cause d'un livre qu'il a écrit sur la lecture intitulé 'Apprendre à lire à l'école' (Retz). Ce professeur d'université continue cependant d'enseigner les sciences de l'éducation à l'IUFM d'Auvergne.
Le ministre de l'Education Gilles de Robien devait clore à 17h45 ce séminaire, a annoncé le ministère.

Intervenant depuis 10 ans

"Le directeur de l'ESEN m'a téléphoné pour m'informer qu'il mettait un terme à notre collaboration. Je devais intervenir dans la formation des inspecteurs sur la lecture à partir du 29 novembre, comme chaque année depuis dix ans" avait expliqué Roland Goigoux.
Le directeur de l'ESEN, Jean David, a confirmé cette décision: "A la lecture de son dernier ouvrage j'ai estimé que certains passages allaient à l'encontre des propos du ministre de l'Education", a expliqué Jean David.
"Le Se-Unsa apporte à Roland Goigoux son soutien total et s'élève contre cette véritable censure politique à l'encontre d'un universitaire dont les compétences sont reconnues par tous", a ajouté le syndicat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.martini.free.fr/livres/
Fulmi
Prolixe infatigable
avatar

Nombre de messages : 5214
Age : 63
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: L'État veut forcer les profs à enseigner...   Lun 2 Oct - 17:11

Qu'est-ce qu'un inspecteur de l'Éducation nationale ?

Ça : http://www.education.gouv.fr/cid1138/inspecteur-de-l-education-nationale.html

Question : pourquoi l'EN s'inspecte-t-elle elle-même au lieu d'être sujette d'audits par des associations de consommateurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.martini.free.fr/livres/
ours impatient
Drôle de zèbre
avatar

Nombre de messages : 2800
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/10/2004

MessageSujet: Re: L'État veut forcer les profs à enseigner...   Lun 2 Oct - 17:20

ben un formateur d'instits qu'on dégomme pasqu'il fourgue aut chose que c'qu'il est payé pour fourguer... j'adore les militants d'l'éduc nat c'est des rebelles... tout l'monde trouverait pourtant normal qu'un astrologue enseigne l'astronomie à nos futurs astronautes.

_________________
L'éducation peut tout : elle fait danser les ours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vilain
Logorrhéique talonnesque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: L'État veut forcer les profs à enseigner...   Lun 2 Oct - 17:51

ours impatient a écrit:
ben un formateur d'instits qu'on dégomme pasqu'il fourgue aut chose que c'qu'il est payé pour fourguer... j'adore les militants d'l'éduc nat c'est des rebelles... tout l'monde trouverait pourtant normal qu'un astrologue enseigne l'astronomie à nos futurs astronautes.
yeah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
le Veilleur
Phrasophile averti(e)
avatar

Nombre de messages : 1024
Localisation : ici
Date d'inscription : 01/05/2005

MessageSujet: Re: L'État veut forcer les profs à enseigner...   Lun 2 Oct - 18:08

ours impatient a écrit:
tout l'monde trouverait pourtant normal qu'un astrologue enseigne l'astronomie à nos futurs astronautes.
L'astronomie enseignée à la NASA par Elisabeth Teissier, c'est l'avenir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.leongard.com
vilain
Logorrhéique talonnesque
avatar

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: L'État veut forcer les profs à enseigner...   Lun 2 Oct - 18:19

le Veilleur a écrit:
ours impatient a écrit:
tout l'monde trouverait pourtant normal qu'un astrologue enseigne l'astronomie à nos futurs astronautes.
L'astronomie enseignée à la NASA par Elisabeth Teissier, c'est l'avenir!

Ben...faudrait savoir...on reproche au gens de l'éducation Nationale de se faire leur propre analée...On a reproché la même chose à la dite Tessier quand elle a présentée sa thèse...Alors, on fait quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fulmi
Prolixe infatigable
avatar

Nombre de messages : 5214
Age : 63
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: L'État veut forcer les profs à enseigner...   Lun 2 Oct - 18:26

vilain a écrit:
Ben...faudrait savoir...on reproche au gens de l'éducation Nationale de se faire leur propre analée...On a reproché la même chose à la dite Tessier quand elle a présentée sa thèse...Alors, on fait quoi?

J'é pas compris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.martini.free.fr/livres/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'État veut forcer les profs à enseigner...   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'État veut forcer les profs à enseigner...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» cordes de dobro (ou resonnateur comme on veut)
» Qui veut épouser mon fils ?
» Qui veut aller où??
» Parpaing + The Cave Canem + Les Profs de Skids, à Marseille le 3 novembre
» steel on me (jsuis meme pas sure de ce que ca veut dire...)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vocabulis :: bonjour le monde :: Monde réel-
Sauter vers: