Vocabulis


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Thomas CLEMENT, Les enfants du plastique.

Aller en bas 
AuteurMessage
Anti
Phrasophile averti(e)
avatar

Nombre de messages : 1439
Localisation : sur l'enterprise
Date d'inscription : 20/10/2004

MessageSujet: Thomas CLEMENT, Les enfants du plastique.   Mar 28 Nov - 3:06

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-doodles.com/
Bidouille
Logorrhéique talonnesque
avatar

Nombre de messages : 989
Localisation : Beauce
Date d'inscription : 15/10/2004

MessageSujet: Re: Thomas CLEMENT, Les enfants du plastique.   Mar 28 Nov - 21:11

!? C'est le vide les enfants du plastique ?
C'est un nouveau concept d'échange merlot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.keby-and-co.com
Croustine
Vocabulivore émerite
avatar

Nombre de messages : 2275
Localisation : 45°46/4°50
Date d'inscription : 15/10/2004

MessageSujet: Re: Thomas CLEMENT, Les enfants du plastique.   Mer 29 Nov - 0:44

emballé sous vide, ça ne se gâte pas....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.claudeveyret.fr
Bidouille
Logorrhéique talonnesque
avatar

Nombre de messages : 989
Localisation : Beauce
Date d'inscription : 15/10/2004

MessageSujet: Re: Thomas CLEMENT, Les enfants du plastique.   Mer 29 Nov - 21:19

Mr green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.keby-and-co.com
Anti
Phrasophile averti(e)
avatar

Nombre de messages : 1439
Localisation : sur l'enterprise
Date d'inscription : 20/10/2004

MessageSujet: Re: Thomas CLEMENT, Les enfants du plastique.   Jeu 30 Nov - 11:52

C'est un libre qui traîte du néant dans la création.

Et ouaip !

Bisous les cocottes.

Joséphine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-doodles.com/
Anti
Phrasophile averti(e)
avatar

Nombre de messages : 1439
Localisation : sur l'enterprise
Date d'inscription : 20/10/2004

MessageSujet: Re: Thomas CLEMENT, Les enfants du plastique.   Jeu 30 Nov - 12:03

Joli lapsus...

Voici donc le smurtsss :

La star du forum section livres de France 2 du moment dédicaçait auprès de Thomas Clément lors du salon du premier roman de Draveil (preuve) :






J'ai commencé à lire "Les enfants du plastique" hier soir. Je continuerais bien ce matin, mais je ne l'ai pas sous la main. Il faut dire que j'ai tout de suite accroché sur ce roman délirant qui se passe dans le milieu de la musique.Le blog de Thomas Clément vaut aussi le détour.
Pour celles et ceux que cela intéresse, "Les enfants du plastique" à commander ici :
http://www.amazon.fr/Enfants-du-plastique-Thomas -Cl%C3%A9ment/dp/2846260982/ref=pd_sxp_f_i/403-811 6771-4434868[/quotemsg]

Eh bien voilà, j’ai terminé. Un seul bémol : la fin est trop tordue. J’ai ressenti la même impression de n’importe quoi que dans « Les onze mille verges » d’Apollinaire. Trop. C’est trop. Et c’est dommage.

Les enfants du plastique
donc c’est un monde aseptisé dans lequel la musique, comme toute création, est lissée, conceptualisée, unifiée. Un monde en 2010 où les Stones, Aérosmith, Led Zep et consorts n’existent plus, un monde dans lequel les d’jeun’s qui ont perdu l’essence de la langue, ne se donnent même plus la peine de conjuguer les verbes et parlent à l’infinitif (j’vous jure que ça fait drôle). En un mot : la vie n’est plus rock’n’roll et c’est bien triste ma foi.
Le héros est un salaud, un pur salaud, un salaud par désespoir comme beaucoup finalement. PDG de Unique musique, il met au point un attentat suicide diabolique, un rouage infernal par lequel il risque bien de se laisser attraper : le lancement d’un groupe punk aux allures des Béruriers Noirs. Lire les paroles de « Désordre », c’est entendre « Porcherie*». Thomas Clément nous livre aussi une version réjouissante de la chanson des restos du cœur…
Les enfants du plastique, c’est drôle et triste à la fois. L’écriture est bien balancée, elle a du chien. Tout comme le Charlie de Anna Galore** a sa Mina, Franck a sa Mila, son histoire d’amour impossible à lui et ça contrebalance un peu le côté sordide de ce monde futuriste. Une chose est sûre, je ne regarderai plus un médiator comme avant…


*http://www.paroles.net/chansons/37743.htm

**http://forums.france2.fr/france2/livres/Anna-Galore-Trois-romans-gratuits-telecharger-sujet-1562-1.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-doodles.com/
bertrand-mogendre
Volubile
avatar

Nombre de messages : 57
Localisation : ici et là
Date d'inscription : 23/03/2006

MessageSujet: Re: Thomas CLEMENT, Les enfants du plastique.   Mar 3 Avr - 22:59

LES ENFANTS DU PLASTIQUEOù les stars-acnédémiciens provoque le pire très pire.
Un individu arrivé au sommet de la gloire fut-elle recouverte d’or et de lumière, de paillette et d’audiovision internationalisée, n’en reste pas moins qu’un homme, piètre humanoïde respirant, mangeant, déféquant, avec ce qu’il a de plus humain, son jugement sur lui même, cette capacité d’auto réguler ses sentiments superficiels, cette sensation d’impuissance face aux pressions du cœur resté sensible.
Bardé fleur de cuir, chaîné de liens virtuel, customisé d’agencement hip-mobiles-top-instantanés, les fanfreluches superficielles ne parviennent pas à dissimuler son moi perpétuel. Franck Matalo conduit volontairement son convoi vers un précipice glauque inéluctable, tel l’égout débouche inévitablement dans la fosse septique. Rien ne peut réveiller en lui cette part d’espérance tant qu’il n’aura pas accompli le deuil de son amour défunt. Le travail est long, nécessaire, et passe parfois, comme dans ce roman, par des frasques divagatrices tragiques. C’est beau la délivrance.
Ce roman respire, vit, pulse, vibre. L’écriture agréable me plonge dans un univers rock-n’rollesque inconnu, bien « torché » (rapport au groupe acclamé par les moutons). L’intrigue révèle une surprise sur la qualité musicale de l’auteur.
J’ai peur toutefois que cet auteur qui critique les goûts des jeunes, influencés par les médias, soit à son tour déjà dépassé et ne devienne vite un vieux ringard, obstinément tourné vers le passé.

Sans hésiter, si vous aimez le son des cordes métalliques, les rythmes des basses entêtantes, la dureté de la voix amplifiée, lisez ce livre bondissant.

Sans hésiter, si vous appréciez la jeunesse musicale (autre que la star acnée), jouez vous en silence ce morceau frais à peine temporisé par la cadence énergique de l’auteur, plein d’espoir.

Un premier roman très bien pensé ; merci pour cette découverte, anti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anti
Phrasophile averti(e)
avatar

Nombre de messages : 1439
Localisation : sur l'enterprise
Date d'inscription : 20/10/2004

MessageSujet: Re: Thomas CLEMENT, Les enfants du plastique.   Mer 4 Avr - 11:41

bertrand-mogendre a écrit:

Un premier roman très bien pensé ; merci pour cette découverte, anti.

De rien. Je suis très contente de t'avoir permis de passer un bon moment Bertrand. Et puis, je confirme : très chouette lecture !

Anti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.e-doodles.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Thomas CLEMENT, Les enfants du plastique.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Thomas CLEMENT, Les enfants du plastique.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trucs et astuces (DISSOUDRE ET MOULER DU PLASTIQUE)
» Mika : marié, deux enfants..
» Cuisiner avec les enfants
» Thomas Tallis
» Le site de Toupty est un site pour enfants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vocabulis :: Littérature :: Romans, nouvelles-
Sauter vers: