Vocabulis


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Gaudé : Le soleil des Scorta

Aller en bas 
AuteurMessage
Muda
Invité



MessageSujet: Gaudé : Le soleil des Scorta   Ven 25 Fév - 20:17

« Le soleil des Scorta » est celui de la région des Pouilles en Italie (le pays de Gelsomina avant qu’elle ne prenne La Strada avec Zampano !). Un soleil écrasant plus précisément le village aux terres arides de Montepuccio. C’est là que vivent les Scorta.

L'histoire de la famille Scorta se déroule sur un siècle (1870 à nos jours).
Parce qu'un viol a fondé leur lignée, ils sont nés dans l'opprobre. Une famille de "pouilleux" qui peu à peu, sur quatre générations, parvient à subsister, à planter ses racines , à saisir sa chance, à transmettre ses valeurs ,à s'accorder aux beautés de sa terre natale
Ils vivent pauvrement, et ne mourront pas riches. Mais ils ont fait vœu de se transmettre, de génération en génération, le peu que la vie leur laisserait en héritage. Et en dehors du modeste bureau de tabac familial, leur richesse c’est une expérience, un souvenir, une parcelle de sagesse, une étincelle de joie.
Mais le sang des Scorta transmet, de père en fils, l'orgueil, la fierté, la démence et la rage de vivre de ceux qui, seuls, défient un destin retors . Un destin qui génère une solidarité familiale devant les difficultés. Quel que soit le métier (tenancier d’un modeste bureau de tabac ou contrebandier, travailleur des champs ou pêcheur), les modes d’existence des personnages, rien n’altère jamais ce sentiment très fort d’appartenir à un clan où chacun, enserré dans la chaleur des siens, « le soleil des Scorta », doit « faire de son mieux, puis passer le relais et laisser sa place. »

"Nous avons fait de l'huile avec des cailloux", "C'est de l'or, disait l'oncle. Ceux qui disent que nous sommes pauvres n'ont jamais mangé un bout de pain baigné de l'huile de chez nous. C'est comme de croquer dans les collines d'ici. Ca sent la pierre et le soleil. Elle scintille. Elle est belle, épaisse, onctueuse. L'huile d'olive, c'est le sang de notre terre."
ou encore
"Regarde la sècheresse de cette terre tout autour de nous, et savoure la richesse de cette huile. Entre les deux, il y a le travail des hommes. Et elle sent aussi cela, notre huile. La sueur de notre peuple. Les mains calleuses des femmes qui ont fait la cueillette. Oui. Et c'est noble. C'est pour cela qu'elle est bonne."

Il y a aussi les secrets. Comme ceux que la vieille Carmela confie à son contemporain, l'ancien curé de Montepuccio, avant que les mots ne viennent à lui manquer.

Roman profondément humaniste que ce dernier livre de Laurent Gaudé récompensé par le Prix Goncourt.
Réflexion sur la vie, sur les vies qui se succèdent de génération en génération. Est-ce que notre destin est marqué d'avance ? Suit-il un chemin tout tracé ? Est-ce que notre vie fait partie intégrante d'autres vies ? Est-ce que tout cela est écrit et que nous n'y pouvons rien ?
Roman de la haine, de la violence, de la misère mais aussi message d'espoir, d'amour, de foi en l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Bidouille
Logorrhéique talonnesque
avatar

Nombre de messages : 989
Localisation : Beauce
Date d'inscription : 15/10/2004

MessageSujet: Re: Gaudé : Le soleil des Scorta   Lun 14 Mar - 20:57

Merci Coline D je crois que je vais me l'acheter mais j'ai énormément de retard dans mes lectures donc ce sera pour plus tard rabbit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.keby-and-co.com
coline
Invité



MessageSujet: Re: Gaudé : Le soleil des Scorta   Jeu 25 Aoû - 1:41

haut

Fulmi et Captain qui n'aimez pas Gaudé, combien de lignes avez-vous lues de ce livre au fait?
Revenir en haut Aller en bas
Capitain
Invité



MessageSujet: Re: Gaudé : Le soleil des Scorta   Jeu 25 Aoû - 2:06

coline a écrit:
haut

Fulmi et Captain qui n'aimez pas Gaudé, combien de lignes avez-vous lues de ce livre au fait?

Moi, pas beaucoup, j'avoue.
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
avatar

Nombre de messages : 5214
Age : 64
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: Gaudé : Le soleil des Scorta   Jeu 25 Aoû - 2:23

coline a écrit:
Fulmi et Captain qui n'aimez pas Gaudé, combien de lignes avez-vous lues de ce livre au fait?

J'ai jamais dit que je ne l'aimais pas, j'ai dit qu'il avait une écriture peu soignée. Je l'ignore et m'en passe fort bien. S'il fallait s'intéresser à tous les gus qui ont eu le Goncourt …

Citation :
"Nous avons fait de l'huile avec des cailloux", "C'est de l'or, disait l'oncle. Ceux qui disent que nous sommes pauvres n'ont jamais mangé un bout de pain baigné de l'huile de chez nous. C'est comme de croquer dans les collines d'ici.

Il n'a pas peur de changer de dentier après chaque repas, ce Gaudé. Croquer des cailloux, c'est pas bon du tout. Je n'aime pas les auteurs qui ne vérifient pas ce que leur nègre écrit.

Après l'huile d'olive dans le Mezzogiorno, je lui recommande la lombriculture dans le Valenciennois, à M'sieur Laurent. Y'a de quoi être lyrique avec ce sujet-là, vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.martini.free.fr/livres/
coline
Invité



MessageSujet: Re: Gaudé : Le soleil des Scorta   Jeu 25 Aoû - 2:58

Fulmi a écrit:

Citation :
"Nous avons fait de l'huile avec des cailloux", "C'est de l'or, disait l'oncle. Ceux qui disent que nous sommes pauvres n'ont jamais mangé un bout de pain baigné de l'huile de chez nous. C'est comme de croquer dans les collines d'ici.

Il n'a pas peur de changer de dentier après chaque repas, ce Gaudé. Croquer des cailloux, c'est pas bon du tout. Je n'aime pas les auteurs qui ne vérifient pas ce que leur nègre écrit.

Ce passage, je n'aurais jamais dû l'extraire, cela aurait évité que tu le tournes en dérision...Il ne le mérite pas et résume toute l'histoire des Scorta...

C'est une obsesion les nègres, chez toi...Justement, à découvrir les premiers textes de Gaudé qui sont des textes de théâtre, on voit très bien comment il est passé au roman...Avec ses dons pour le récit qui apparaissent très nettement dans son théâtre où il insère de longs monologues récitatifs et haletants...
Le style est resté inchangé en passant au roman...Et il n'était certainement pas assisté de nègres pour écrire ses pièces...
Revenir en haut Aller en bas
coline
Invité



MessageSujet: Re: Gaudé : Le soleil des Scorta   Jeu 25 Aoû - 2:59

Capitaine Caverne a écrit:
coline a écrit:
haut

Fulmi et Captain qui n'aimez pas Gaudé, combien de lignes avez-vous lues de ce livre au fait?

Moi, pas beaucoup, j'avoue.

Réponse honnête...Mais se méfier des à priori...
Revenir en haut Aller en bas
coline
Invité



MessageSujet: Re: Gaudé : Le soleil des Scorta   Jeu 25 Aoû - 3:01

Voilà, vous avez répondu à ma question et je vous en remercie...J'en ai terminé avec Gaudé ici...Mais pas dans mon travail de théâtre, Dieu merci!...
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
avatar

Nombre de messages : 5214
Age : 64
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: Gaudé : Le soleil des Scorta   Jeu 25 Aoû - 3:07

coline a écrit:
Ce passage, je n'aurais jamais dû l'extraire, cela aurait évité que tu le tournes en dérision...Il ne le mérite pas et résume toute l'histoire des Scorta...

Disons qu'il est bâclé, quoi. Autant lire les auteurs qui comprennent ce qu'ils écrivent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.martini.free.fr/livres/
monilet
Volubile


Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 23/05/2005

MessageSujet: Re: Gaudé : Le soleil des Scorta   Jeu 25 Aoû - 14:15

Je dirais que pour mon goût ce n'est pas un grand grand livre mais un bon bouquin, agréable. Je ne l'ai pas lâché avant la fin, que j'ai trouvée un peu faiblissante quand même, si j'en crois mon souvenir confus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://claude-colson.monsite.wanadoo.fr/
Fulmi
Prolixe infatigable
avatar

Nombre de messages : 5214
Age : 64
Date d'inscription : 16/10/2004

MessageSujet: Re: Gaudé : Le soleil des Scorta   Jeu 25 Aoû - 17:04

monilet a écrit:
Je dirais que pour mon goût ce n'est pas un grand grand livre mais un bon bouquin, agréable. Je ne l'ai pas lâché avant la fin, que j'ai trouvée un peu faiblissante quand même, si j'en crois mon souvenir confus.

J'avais dit à peu près ça du dernier goncourt que j'ai lu : La maîtresse de Brecht, de Pierre-Jacques Amette (?). Bonne histoire, avec de gros défauts de récit (l'évocation de la RDA d'après guerre était franchement balourde). N'oublions pas que le Goncourt doit, selon les vœux de ses fondateurs, récompenser un livre d'un jeune auteur, qui fait progresser la littérature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.martini.free.fr/livres/
monilet
Volubile


Nombre de messages : 62
Date d'inscription : 23/05/2005

MessageSujet: Re: Gaudé : Le soleil des Scorta   Jeu 25 Aoû - 17:27

Oui, moi je ne me souviens pas de très grands Goncourt, le Ruffin j'avais trouvé bon sans plus, le Guignard ...un peu trop ésotérique ( et c'est moi qui le dis ! ) Peut-être aussi parce que j'en ai pas lu beaucoup. Mais le sujet du fil n'est pas le Goncourt....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://claude-colson.monsite.wanadoo.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Gaudé : Le soleil des Scorta   

Revenir en haut Aller en bas
 
Gaudé : Le soleil des Scorta
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon rayon de soleil du jour
» Les dégâts du soleil !!!!
» Un petit coup de soleil ?...
» [journal]le soleil 2 février 2008
» Léguman : le soleil est ton père

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vocabulis :: Littérature :: Romans, nouvelles-
Sauter vers: