Vocabulis


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 l'Art est-il "intellectuel" ?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 16  Suivant
AuteurMessage
vilain
Logorrhéique talonnesque
vilain

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 16/10/2004

l'Art est-il "intellectuel" ? Empty
MessageSujet: l'Art est-il "intellectuel" ?   l'Art est-il "intellectuel" ? EmptyVen 4 Nov - 18:37

Suite à vos différentes et brillantes discutions sur l'Art, auxquelles je ne me suis surtout pas mêlé... D j'ai quelques remarques à faire...Moi, j'suis pas un intello...j'ai pas fais d'études universitaires ( mais ça vous le savez déjà) et j'ai du mal à m'intégrer dans vos conversations bourrées de références....Mais (et ceci n'est que mon avis....j'ai pas la science infuse) pour moi, l'Art( tous les Arts) n'est qu'un moyen de transmettre, de faire ressentir une émotion....C'est bien beau de décortiquer une oeuvre, pour moi ce genre d'exercice est un exercice "intellectuel"...or l'Art n'est pas intellectuel ( il peut l'être, certe, mais cela n'a rien d'obligatoire). L'art, je le conçois comme le dit si bien Lucchini dans la citation qu'en à fait Le Veilleur :

Citation :
Le texte c'est la fin du parcours. Ce qu'il faut retrouver c'est l'élan musculaire qui a jeté cette phrase pour qu'elle aboutisse. C'est-à-dire l'état physique dans lequel était l'auteur. «Tout est suspect sauf le corps», dit Jouvet citant Artaud. Or que fait l'acteur le plus souvent (et je m'intègre dedans) : il redit sur les mots ce que les mots disent déjà. Il y a trahison dès qu'il y a énonciation. Or le texte c'est la cérébralisation par le langage d'un état : si tu recérébralises, tu meurs. Il n'y a rien à comprendre. Ce qu'il faut c'est retrouver la phrase d'avant le langage. C'est infernal. Les mots t'emmènent dans la blessure. Quand le corps lâche, que l'ego abandonne la partie, l'organe qui a bien travaillé avant restitue sans volonté.

ceci est fondamentalement vrai en ce qui concerne le Théâtre, mais je pense qu'il en est de même pour tous les Arts.... Un artiste est souvent bien étonné de l'analyse que peuvent faire de son oeuvre ceux qui la perçoivent...Il ne savait pas qu'il y avait mis tout ça....Certes l'Art - ou une technique artistique - peut être mise au service d'un discours, d'une cause, d'une idéologie, mais ça n'a rien à voir avec l'Art lui-même....Bien sûr, l'Art sucite l'interrogation... Et c'est heureux puisque l'Art reflète toujours les préoccupations de l'artiste et donc de l'époque...mais cette interrogation et les discours qu'elle engendre sont une intellectualisation de l'Art...L'Art lui, n'est que le moyen d'exprimer des émotions, d'en provoquer...Tout le reste n'est que conséquences....


Dernière édition par le Ven 4 Nov - 19:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bidouille
Logorrhéique talonnesque
Bidouille

Nombre de messages : 989
Localisation : Beauce
Date d'inscription : 15/10/2004

l'Art est-il "intellectuel" ? Empty
MessageSujet: Re: l'Art est-il "intellectuel" ?   l'Art est-il "intellectuel" ? EmptyVen 4 Nov - 18:44

vilain a écrit:
L'Art lui, n'est que le moyen d'exprimer des émotions, d'en provoquer...Tout le reste n'est que conséquences....

ange tout pareil que Vilain. Je rajouterai, même si c'est une évidence, qu'avant tout il faut avoir envie de faire un tableau, une musique... et après les moyens de le faire (c'est mieux twisted evil ) C'est du basique mais ça m'cause plus cingle
Revenir en haut Aller en bas
http://www.keby-and-co.com
Sainte Canaillette
Phrasophile averti(e)
Sainte Canaillette

Nombre de messages : 1096
Localisation : chez les canailles !
Date d'inscription : 28/07/2005

l'Art est-il "intellectuel" ? Empty
MessageSujet: Re: l'Art est-il "intellectuel" ?   l'Art est-il "intellectuel" ? EmptyVen 4 Nov - 18:58

me sens moi seule d'un coup d'un seul ! merci Vilain & Bidouille
Revenir en haut Aller en bas
Bidouille
Logorrhéique talonnesque
Bidouille

Nombre de messages : 989
Localisation : Beauce
Date d'inscription : 15/10/2004

l'Art est-il "intellectuel" ? Empty
MessageSujet: Re: l'Art est-il "intellectuel" ?   l'Art est-il "intellectuel" ? EmptyVen 4 Nov - 19:02

Oui, et puis comme dirait l'autre .... ben non j'sais plus degling
Revenir en haut Aller en bas
http://www.keby-and-co.com
alejandro
Vocabulivore émerite
alejandro

Nombre de messages : 2095
Date d'inscription : 16/10/2004

l'Art est-il "intellectuel" ? Empty
MessageSujet: Re: l'Art est-il "intellectuel" ?   l'Art est-il "intellectuel" ? EmptyVen 4 Nov - 20:10

Mon sentiment est qu’il est impossible de généraliser quoi que ce soit sur l’art, pas même pour dire de quoi il est le moyen. L’art est, disons, faute de mieux, une action, ou une activité, qui a toujours accompagné l’humain en toute circonstance. Sans doute s’agit-il d’un besoin intellectuel lié à sa capacité d’abstraction.

Quel est le lien entre l’expression mystique qu’on peut penser spontané des peintures rupestres, les sculptures à la gloire de monarques divinisés des anciens égyptiens, les tourments religieux médiévales ou la vie post-moderne et hautement technologique actuelles ? Chacune des ces périodes, et bien d’autres, impliquent un rapport avec soi-même, en tant qu’individu et en tant que membre d’une société, avec le fait religieux, avec le monde réel ou symbolique diamétralement différents. Or, l’art est intimement lié à ce qu’est l’être humain qui le créé. Si la structure mentale de l’homme préhistorique, de l’homme médiéval et de l’homme moderne n’ont rien à voir les uns avec les autres, comment l’art de ces différentes époques pourrait-il avoir quelque chose à voir les uns avec les autres ?

On constate que bien souvent l’art a à voir avec l’émotion, mais on peut aussi parfaitement imaginer un art qui en soit dépourvu, tout simplement parce que ce ne serait pas la préoccupation du moment. Ou, peut-être, au contraire, en réaction à un environnement jugé excessivement sensible à l’émotion.

J’aime penser que le propre de l’homme est de s’inventer lui-même. Contrairement aux animaux dont le comportement leur est dicté par la nature, l’homme invente la société dans laquelle il vit, qui à son tour le construit. Le comportement d’un homme en tant qu’individu n’est pas déterminé par un empilement de réflexes de Pavlov, c’est le vécu subjectif qui structure l’être humain. Et si l’homme est capable d’une époque à une autre de changer du tout au tout, il en va de même avec l’art qu’il exprime.

Pour cette raison, juger l’art d’hommes d’une époque avec les critères de l’art d’hommes d’autres époques, en reprochant par exemple à l’art moderne de ne pas avoir les préoccupations des hommes du Moyen Age, n’est pas seulement ridicule. C’est foncièrement stupide. L’art des hommes d’une époque se juge à l’aune de cette époque, et non à celle d’une époque autre arbitrairement choisie.
Revenir en haut Aller en bas
http://mapage.noos.fr/lesautdesandra
Saga
Phraseur impénitent
Saga

Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 04/07/2005

l'Art est-il "intellectuel" ? Empty
MessageSujet: Re: l'Art est-il "intellectuel" ?   l'Art est-il "intellectuel" ? EmptyVen 4 Nov - 20:53

alejandro a écrit:
L’art est, disons, faute de mieux, une action, ou une activité, qui a toujours accompagné l’humain en toute circonstance. Sans doute s’agit-il d’un besoin intellectuel lié à sa capacité d’abstraction.

Donc, si je comprends bien, l'art est un effet secondaire équivalent à l'impuissance provoquée par les antidépresseurs ou le dioxyde de carbone sécrété par la combustion des matériaux fossiles.
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

l'Art est-il "intellectuel" ? Empty
MessageSujet: Re: l'Art est-il "intellectuel" ?   l'Art est-il "intellectuel" ? EmptyVen 4 Nov - 21:02

Saga a écrit:
Donc, si je comprends bien, l'art est un effet secondaire équivalent à l'impuissance provoquée par les antidépresseurs ou le dioxyde de carbone sécrété par la combustion des matériaux fossiles.

Non, c'est comme une ampoule au pied quand t'as des chaussures trop neuves. C'est tout. C'est décoratif et ça sert à rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Saga
Phraseur impénitent
Saga

Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 04/07/2005

l'Art est-il "intellectuel" ? Empty
MessageSujet: Re: l'Art est-il "intellectuel" ?   l'Art est-il "intellectuel" ? EmptyVen 4 Nov - 21:23

Fulmi a écrit:
Saga a écrit:
Donc, si je comprends bien, l'art est un effet secondaire équivalent à l'impuissance provoquée par les antidépresseurs ou le dioxyde de carbone sécrété par la combustion des matériaux fossiles.

Non, c'est comme une ampoule au pied quand t'as des chaussures trop neuves. C'est tout. C'est décoratif et ça sert à rien.

Bref, on est d'accord : l'art ne sert à rien et ne présente aucun intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

l'Art est-il "intellectuel" ? Empty
MessageSujet: Re: l'Art est-il "intellectuel" ?   l'Art est-il "intellectuel" ? EmptyVen 4 Nov - 21:27

Saga a écrit:
Bref, on est d'accord : l'art ne sert à rien et ne présente aucun intérêt.

Un peu quand même : tu peux frimer en société et, si t'as hérité d'une collection, tu peux la revendre avec profit et intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Saga
Phraseur impénitent
Saga

Nombre de messages : 274
Date d'inscription : 04/07/2005

l'Art est-il "intellectuel" ? Empty
MessageSujet: Re: l'Art est-il "intellectuel" ?   l'Art est-il "intellectuel" ? EmptyVen 4 Nov - 21:31

beerchug.gif fulmi, et même tchin
Revenir en haut Aller en bas
le Veilleur
Phrasophile averti(e)
le Veilleur

Nombre de messages : 1024
Localisation : ici
Date d'inscription : 01/05/2005

l'Art est-il "intellectuel" ? Empty
MessageSujet: Re: l'Art est-il "intellectuel" ?   l'Art est-il "intellectuel" ? EmptySam 5 Nov - 10:39

alejandro a écrit:
Et si l’homme est capable d’une époque à une autre de changer du tout au tout, il en va de même avec l’art qu’il exprime.
Je ne crois pas que l'homme change du tout au tout d'une époque à l'autre ; il me semble, au contraire, que, malgré les apparences (qui, comme nous le savons sont souvent trompeuses), il reste fondamentalement le même.


Citation :
Pour cette raison, juger l’art d’hommes d’une époque avec les critères de l’art d’hommes d’autres époques, en reprochant par exemple à l’art moderne de ne pas avoir les préoccupations des hommes du Moyen Age, n’est pas seulement ridicule. C’est foncièrement stupide. L’art des hommes d’une époque se juge à l’aune de cette époque, et non à celle d’une époque autre arbitrairement choisie.

Malgré la menace du ridicule et de la stupidité qui va planer sur ma tête, je prends le risque de mettre en doute ce point de vue ; non qu’il soit totalement faux mais parce qu’il ne fait pas la différence entre ce qu’il y a de permanent dans l’art et ce qui appartient aux modes, aux événements sociaux, politiques ou religieux, lesquels sont en effets dévolus à une époque, un moment donnés ; s’il était vrai, nous serions dans l’incapacité d’apprécier les arts de la Grêce ou de la Rome antique, de l’Egypte, du Moyen-âge ou de la Renaissance, de la Chine ou du Japon, sans avoir une connaissance approfondie de leur histoire ; or, nous sommes capables de nous émerveiller devant l’art des cathédrales sans rien connaître des épisodes bibliques que relatent leur statuaire et leurs vitraux, sans rien savoir du symbolisme de leur ornementation, nous admirons les temples d’Asie quand bien même nous ignorons tout de la religion pour laquelle ils ont été élevés, etc.

Je crois donc qu'il y a quelque chose de permanent dans l'art (nous en avons approché le fondement dans l'ouverture de ce fil) qui fait office de critère : la faculté d’exprimer non pas des choses vraies mais l’essence même du vrai, laquelle peut se toucher à travers une pure fiction, voire en dépit de certaines conventions religieuses ou autres si elles ne sont pas trop contraignantes. C’est par cette faculté, qui est la même pour l’artiste plastique, l’écrivain ou l’acteur (comme le souligne justement Vilain), que peut s' évaluer un artiste et son œuvre, par cette faculté qu’ils peuvent devenir à la fois universels et intemporels et c’est par la carence de cette faculté qu’ils passent avec la mode ou les circonstances qui les ont créés et sans lesquelles apparaissent enfin leur indigence, tout ce qu’ils ont de factice et l’absurdité de leur démarche.

Et pour répondre à la question de Vilain : non, l'essence de l'art n'est pas intellectuelle puisque, et c'est ce que tend à démontrer le propos de lucchini, elle trouve sa source dans le silence de l'ego, donc là où la pensée ne prédomine plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.leongard.com
alejandro
Vocabulivore émerite
alejandro

Nombre de messages : 2095
Date d'inscription : 16/10/2004

l'Art est-il "intellectuel" ? Empty
MessageSujet: Re: l'Art est-il "intellectuel" ?   l'Art est-il "intellectuel" ? EmptySam 5 Nov - 19:38

le Veilleur a écrit:
alejandro a écrit:
Et si l’homme est capable d’une époque à une autre de changer du tout au tout, il en va de même avec l’art qu’il exprime.
Je ne crois pas que l'homme change du tout au tout d'une époque à l'autre ; il me semble, au contraire, que, malgré les apparences (qui, comme nous le savons sont souvent trompeuses), il reste fondamentalement le même.

Anthropologues et ethnologues trouvent un certain nombre de constantes à travers diverses cultures, mais qui s’appliquent avec plus ou moins de régularité. La plus répandue est sans doute le tabou de l’inceste, mais encore faut-il remarquer que ce qui est compris par inceste est très variable. Dans telle peuplade on comprendra l’inceste comme nous le comprenons, dans telle autre seulement dans les relations de même père, dans telle autre de la même mère. Plus loin, chez les égyptiens, notamment, l’inceste sera autorisé voire même encouragée chez les membres de la cour royale. Cela témoigne de différentes visions quant à la place de chacun vis-à-vis de sa famille, en bref, de qui est un individu.

Une autre constante sont les rites d’initiation des petits garçons, ce dont les petites filles sont dispensées. Des rites d’autant plus violents que le lien mère-fils ont été étroits durant l’enfance, des liens qu’il s’agit de briser. On en trouvera encore vis-à-vis de l’homosexualité, du statut de l’enfant par rapport à ses parents, des relations hommes-femmes. Et, bien sûr, on trouvera encore la nécessité d’une expression artistique. Néanmoins, ces constantes ne sont pas si nombreuses que ça et surtout, si on trouve une règle générale, il y a toujours des exceptions (sauf, peut-être, justement, dans la nécessité d’une expression artistique chez un peuple donné).

D’où viennent ces constantes, on ne sait pas. Peut-être est-ce un héritage du monde animal, peut-être sont-elles des réponses obligées à des données biologiques incontournables (nous venons tous du ventre de notre mère). Quoi qu’il en soit, on n’est pas obligés de considérer ces constantes comme des fondamentaux, comme l’unique essence de l’être humain.

Nous venons au monde l’esprit quasiment vierge. D’un point de vue biologique, les neurones sont indépendantes les unes des autres et c’est seulement à la naissance que les liens se tissent ; c’est-à-dire, que le cerveau commence à se structurer. Et cela en fonction du vécu du nourrisson.

D’un point de vue psychologique, en venant au monde, on confond notre être avec le reste du monde, ils n’en font qu’un. Notre vécu nous apprend à les distinguer, puis à distinguer nous-mêmes de notre mère. Nous éprouvons des sentiments que nous oublions mais qui ne sont pas perdus, ils laissent leur trace de notre psychisme. Nous apprenons à nommer les choses, des mots qui s’associent à des sentiments, à des symboles, qui tissent des réseaux comme les neurones tissent les leurs ; et ce que nous sommes tient à notre structure symbolique. Bien évidemment, notre éducation, notre environnement, nos relations sont déterminants pour comment notre psychisme se structure.

Qui suis-je, question fondamentale entre toutes. « L’égal de tout autre homme » dira l’Occidental moderne, et quand la pratique lui apprendra le contraire il en sera scandalisé. Que dira le simple sujet d’un pharaon ? L’égal du pharaon ? Impensable, inenvisageable. Sa structure mentale ne le permet tout simplement pas.

Il me semble que l’expression artistique est le reflet de l’univers mental du créateur. Je ne sais pas pourquoi il a besoin de créer, ni pourquoi d’autres ont besoin d’intégrer la création de son voisin. D’autant que l’art n’est pas seulement une question individuelle, c’est aussi une question collective. N’empêche, le besoin est bien réel.

Je maintiens, donc, que l’homme peut changer du tout au tout ; il n’est pas simplement une variation autour de certaines constantes, de certains fondamentaux : il est structurellement différent d’une époque à une autre, d’une civilisation à une autre, voire, d’une couche sociale à une autre dans une même civilisation (quel rapport entre un esclave ou un simple serviteur et le pharaon ou le chef inca ?)


le Veilleur a écrit:

… je [mets] en doute ce point de vue […] parce qu’il ne fait pas la différence entre ce qu’il y a de permanent dans l’art et ce qui appartient aux modes, aux événements sociaux, politiques ou religieux, lesquels sont en effets dévolus à une époque, un moment donnés ; s’il était vrai, nous serions dans l’incapacité d’apprécier les arts de la Grêce ou de la Rome antique, de l’Egypte, du Moyen-âge ou de la Renaissance, de la Chine ou du Japon, sans avoir une connaissance approfondie de leur histoire.

Il me semble que ce qui en dernière instance juge de la valeur d’une œuvre d’art est la postérité. Et pour cela d’après, sinon le seul, du moins le principal critère de l’influence qu’a exercé l’œuvre ou l’ensemble des œuvres en question ; une postérité qui se charge d’écarter les effets de mode. L’influence de l’art grec antique est difficilement contestable ; les impressionnistes ont laissé une riche descendance artistique, l’art académique du XIXe est une lignée qui s’est pour ainsi dire éteinte.

Il y a peut-être une distinction à faire entre l’art qui se trouve dans la lignée de notre civilisation et l’art de civilisations disparues. Si on suppose que l’art égyptien n’a pas influencé l’art ultérieur (ce qui ne me semble pas exact), ce n’est pas pour ça qu’il faut l’ignorer ; comment en juger ? Sans doute en comparant les œuvres égyptiennes entre elles, les œuvres égyptiennes de différents moments afin d’évaluer l’évolution, et les œuvres égyptiennes avec des œuvres d’autres civilisations à l’art comparable. En tout cas, c’est là un travail que seule la postérité peut effectuer.

Contrairement à ce que tu dis, prendre en compte l’époque où des œuvres ont été exécutées ne nécessite pas d’avoir une connaissance approfondie de la civilisation ; en revanche, il est nécessaire d’en accepter les conventions. Sur les bas reliefs sculptés dans l’ancienne Egypte, les personnages sont représentés le torse de face et la tête et les jambes de profil. Tu es bien d’accord avec moi pour dire que l’attitude qui consisterait à renier l’intérêt de cet art sous prétexte de défaut anatomique serait stupide. Reste que pour étudier cet art, une connaissance approfondie de la civilisation me semble en effet nécessaire, et que ce sont ceux qui l’ont étudié qui nous guideront nous autres simples spectateurs.

le Veilleur a écrit:

Je crois donc qu'il y a quelque chose de permanent dans l'art [...] qui fait office de critère : la faculté d’exprimer non pas des choses vraies mais l’essence même du vrai

Il est tentant de faire sienne cette affirmation, seulement, on se retrouve alors face à une grosse question : cette essence même du vrai, de quoi s’agit-il, au juste ? Il est en outre difficile de ne pas donner à cette essence du vrai un caractère mystique or, si on se laisse aller à une vision mystique de l’art, ce sont des pans entiers de son histoire qui sautent. En plus, pour ma part, j’ai appris à me montrer extrêmement méfiant à l’égard des grandes valeurs absolues, ici, la vérité.

Il est également intéressant de noter que les motivations d’un artiste en exécutant une œuvre ne correspondent pas nécessairement avec les raisons qui font qu’on l’admire, la vérité des un ne serait donc pas la même que celle des autres ? Encore heureux, d’ailleurs, sinon, on ne pourrait jamais apprécier une œuvre sans écouter au préalable son créateur.

L’idée qu’une œuvre d’art serait le reflet de la structure mentale (ou si on préfère, de l’esprit) de son créateur me plaît parce qu’il est alors possible d’imaginer que l’œuvre trouve un écho dans la propre structure mentale du spectateur. Si on admet cela, alors il faut aussi admettre qu’il n’y a pas de critère absolu pour juger d’une œuvre, valable en tout lieu et en toute circonstance.

Pour ce qui est e la question de Vilain, je crois qu’on est tous d’accord pour dire que l’art n’est pas « intellectuel ».
Revenir en haut Aller en bas
http://mapage.noos.fr/lesautdesandra
ours impatient
Drôle de zèbre
ours impatient

Nombre de messages : 2800
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/10/2004

l'Art est-il "intellectuel" ? Empty
MessageSujet: Re: l'Art est-il "intellectuel" ?   l'Art est-il "intellectuel" ? EmptySam 5 Nov - 21:08

alejandro a écrit:

Pour ce qui est e la question de Vilain, je crois qu’on est tous d’accord pour dire que l’art n’est pas « intellectuel ».
c'est bien d'le dire Mr green

_________________
L'éducation peut tout : elle fait danser les ours.l'Art est-il "intellectuel" ? Troll_gif
Revenir en haut Aller en bas
Capitain
Invité



l'Art est-il "intellectuel" ? Empty
MessageSujet: Re: l'Art est-il "intellectuel" ?   l'Art est-il "intellectuel" ? EmptySam 5 Nov - 22:52

ours impatient a écrit:
alejandro a écrit:

Pour ce qui est e la question de Vilain, je crois qu’on est tous d’accord pour dire que l’art n’est pas « intellectuel ».
c'est bien d'le dire Mr green

Ben non, on est pas tous d'accord. Moi je suis pas d'accord, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Vocabulivore émerite
alejandro

Nombre de messages : 2095
Date d'inscription : 16/10/2004

l'Art est-il "intellectuel" ? Empty
MessageSujet: Re: l'Art est-il "intellectuel" ?   l'Art est-il "intellectuel" ? EmptySam 5 Nov - 23:12

Capitaine Caverne a écrit:
ours impatient a écrit:
alejandro a écrit:

Pour ce qui est e la question de Vilain, je crois qu’on est tous d’accord pour dire que l’art n’est pas « intellectuel ».
c'est bien d'le dire Mr green

Ben non, on est pas tous d'accord. Moi je suis pas d'accord, par exemple.

Oui mais toi tu racontes n'importe quoi, alors, ça ne compte pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://mapage.noos.fr/lesautdesandra
Capitain
Invité



l'Art est-il "intellectuel" ? Empty
MessageSujet: Re: l'Art est-il "intellectuel" ?   l'Art est-il "intellectuel" ? EmptySam 5 Nov - 23:16

Encore non, je ne raconte pas n'importe quoi, alors ça devrait compter.
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Vocabulivore émerite
alejandro

Nombre de messages : 2095
Date d'inscription : 16/10/2004

l'Art est-il "intellectuel" ? Empty
MessageSujet: Re: l'Art est-il "intellectuel" ?   l'Art est-il "intellectuel" ? EmptySam 5 Nov - 23:23

J'ai eu amplement l'occasion de le vérifier la nuit dernière.
Revenir en haut Aller en bas
http://mapage.noos.fr/lesautdesandra
Capitain
Invité



l'Art est-il "intellectuel" ? Empty
MessageSujet: Re: l'Art est-il "intellectuel" ?   l'Art est-il "intellectuel" ? EmptySam 5 Nov - 23:50

alejandro a écrit:
J'ai eu amplement l'occasion de le vérifier la nuit dernière.

Tu as surtout mis beaucoup d'énergie à vérifier que tu n'étais pas d'accord avec moi, en faisant un "historique" de mon point de vue sur l'art dans lequel tu pensais (sincèrement ? merlot ) pouvoir te passer de citer certains de mes posts qui répondent à ta question (pourquoi l'art devrait-il être "philosophique" plutôt qu'esthétique). Historique que tu émaillais de tes propres commentaires qui manifestaient ton incompréhension de mon point de vue (s'agit-il d'ailleurs d'une véritalbe incompréhension ou d'une déformation volontaire ? Je penche plutôt pour la première solution).
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Vocabulivore émerite
alejandro

Nombre de messages : 2095
Date d'inscription : 16/10/2004

l'Art est-il "intellectuel" ? Empty
MessageSujet: Re: l'Art est-il "intellectuel" ?   l'Art est-il "intellectuel" ? EmptyDim 6 Nov - 0:08

J’ai mis beaucoup d’énergie à lister tes affirmations gratuites au sujet de quelque chose qui de ton propre aveu tu ne connais pas et que tu n’aimes pas, tes confusions, les questions auxquelles tu ne réponds pas et l’absence de démonstrations que tu dis avoir faites. Si j’ai oublié des posts significatifs, je te prie de m’excuser et de me signaler lesquels.

En attendant, d’autres questions ont surgit sur ce même fil et tu n’y as toujours pas répondu.
Revenir en haut Aller en bas
http://mapage.noos.fr/lesautdesandra
Capitain
Invité



l'Art est-il "intellectuel" ? Empty
MessageSujet: Re: l'Art est-il "intellectuel" ?   l'Art est-il "intellectuel" ? EmptyDim 6 Nov - 0:14

alejandro a écrit:
J’ai mis beaucoup d’énergie à lister tes affirmations gratuites au sujet de quelque chose qui de ton propre aveu tu ne connais pas et que tu n’aimes pas, tes confusions, les questions auxquelles tu ne réponds pas et l’absence de démonstrations que tu dis avoir faites. Si j’ai oublié des posts significatifs, je te prie de m’excuser et de me signaler lesquels.

En attendant, d’autres questions ont surgit sur ce même fil et tu n’y as toujours pas répondu.

J'àai dàe gros pràoblèmes techniques, là.
Revenir en haut Aller en bas
vilain
Logorrhéique talonnesque
vilain

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 16/10/2004

l'Art est-il "intellectuel" ? Empty
MessageSujet: Re: l'Art est-il "intellectuel" ?   l'Art est-il "intellectuel" ? EmptyDim 6 Nov - 10:43

Un truc marrant pour enrichir la conversation... D

http://www.sociotoile.net/article96.html
Revenir en haut Aller en bas
le Veilleur
Phrasophile averti(e)
le Veilleur

Nombre de messages : 1024
Localisation : ici
Date d'inscription : 01/05/2005

l'Art est-il "intellectuel" ? Empty
MessageSujet: Re: l'Art est-il "intellectuel" ?   l'Art est-il "intellectuel" ? EmptyDim 6 Nov - 12:05

alejandro a écrit:


Je maintiens, donc, que l’homme peut changer du tout au tout ; il n’est pas simplement une variation autour de certaines constantes, de certains fondamentaux : il est structurellement différent d’une époque à une autre, d’une civilisation à une autre, voire, d’une couche sociale à une autre dans une même civilisation (quel rapport entre un esclave ou un simple serviteur et le pharaon ou le chef inca ?)

L’homme peut-il changer du tout au tout ?
N’est-ce pas ce qu’il tente de faire depuis des milliers d’années à travers religions et philosophies ? A-t-il changé, a-t-il aboli les passions, a-t-il résolu son conflit intérieur et ses conflits extérieurs (qui ne sont que le prolongement de son conflit intérieur), a-t-il mis un terme au mouvement de l’ego ? Voit-on moins de guerres aujourd’hui qu’hier ?
L’homme fait la conquête de l’univers matériel, va dans la lune, invente toujours de nouveaux robots, de nouvelles machines, de nouvelles armes toujours plus meurtrières, fait des découvertes chimiques, biologiques, physiques, mais sur le plan psychologique, il n’a pas changé d’un iota : il est aujourd’hui ce qu’il était il y a dix-mille ans, son cerveau est structuré de la même façon et obéit au même schéma.
Quel rapport entre un esclave, un serviteur et le pharaon, le chef inca ou l’empereur de Chine ? Quand il rentre chez eux ils se disputent avec leurs femmes : les uns en guenilles, les autres en habits de soie, convoitent les biens de leurs voisins, leur font la guerre : les uns pour une grange, les autres pour une province ; tous cultivent la haine, la vengeance, l’envie (qui nourrissent leur conflit intérieur, lequel, à son tour nourrit, la haine, la vengeance et l’envie, mouvement perpétuel tournant autour d'un centre étriqué : l'ego) ou font de grandioses et vains efforts pour les arracher de leur cœur sans jamais y parvenir tout à fait et définitivement. Bref, vois-tu, sans aller chercher midi à quatorze heure, c’est ça le "foncier" de l’homme, le même depuis dix-mille ans : sa profonde insatisfaction, son désir de devenir autre, sa peur, son angoisse avouée ou rentrée face à la vie; les mœurs, les coutumes, l’éducation ne mettent qu’un vernis illusoire et fragile sur cette réalité première ; les contingences d’une époque spécifique avec ses particularités sociales, politiques ou religieuses ne modifient que la forme sans atteindre vraiment ce noyau apparemment indissoluble.
Et quand un homme sait nous parler de tout ça avec un art profond, comme celui d'Homère, de Shakespeare, de Molière, de Balzac, de Dostoïevski, nous n'avons besoin, pour les comprendre malgré les siècles qui nous en séparent et les décors changeants, que de regarder au fond de notre propre coeur.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.leongard.com
ours impatient
Drôle de zèbre
ours impatient

Nombre de messages : 2800
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/10/2004

l'Art est-il "intellectuel" ? Empty
MessageSujet: Re: l'Art est-il "intellectuel" ?   l'Art est-il "intellectuel" ? EmptyDim 6 Nov - 12:08

Capitaine Néon a écrit:
ours impatient a écrit:
alejandro a écrit:

Pour ce qui est e la question de Vilain, je crois qu’on est tous d’accord pour dire que l’art n’est pas « intellectuel ».
c'est bien d'le dire Mr green

Ben non, on est pas tous d'accord. Moi je suis pas d'accord, par exemple.
ai-je dit que j'étais d'accord ?

_________________
L'éducation peut tout : elle fait danser les ours.l'Art est-il "intellectuel" ? Troll_gif
Revenir en haut Aller en bas
le Veilleur
Phrasophile averti(e)
le Veilleur

Nombre de messages : 1024
Localisation : ici
Date d'inscription : 01/05/2005

l'Art est-il "intellectuel" ? Empty
MessageSujet: Re: l'Art est-il "intellectuel" ?   l'Art est-il "intellectuel" ? EmptyDim 6 Nov - 13:23

vilain a écrit:
Un truc marrant pour enrichir la conversation... D

http://www.sociotoile.net/article96.html

Je ne sais pas si "marrant" est le terme approprié, mais, en tout cas, cette profession de foi d'Oscar Wilde pour animer la conversation, elle, est bien trouvée..."L'artiste est celui qui crée des choses de beauté", ça commence fort! Voilà qui annonce la réouverture d'un throll sur la notion de beauté ; le capitaine va ressortir de sa caverne platonicienne avec son "en soi" sous le bras. "Ce sont les élus pour lesquels les choses belles ne signifient rien d'autre que la Beauté" : vision donc à la fois élististe et purement esthétique de l'art (qui n'est pas pour me déplaire, je l'avoue).
"Tout art est complètement inutile", ça finit aussi fort que ça a commencé! Saga va triompher (à tort) : l'art ça ne sert à rien. Non, l'art ne sert à rien, c'est inhérent à la grande noblesse de sa nature : l'art est comme la vie. La vie, ça ne sert à rien. Le capitaine va s'indigner et appeler le général Guenon à la rescousse : l'art pour l'art, foutaise!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.leongard.com
Capitain
Invité



l'Art est-il "intellectuel" ? Empty
MessageSujet: Re: l'Art est-il "intellectuel" ?   l'Art est-il "intellectuel" ? EmptyDim 6 Nov - 15:07

le Veilleur a écrit:
vilain a écrit:
Un truc marrant pour enrichir la conversation... D

http://www.sociotoile.net/article96.html

Je ne sais pas si "marrant" est le terme approprié, mais, en tout cas, cette profession de foi d'Oscar Wilde pour animer la conversation, elle, est bien trouvée..."L'artiste est celui qui crée des choses de beauté", ça commence fort! Voilà qui annonce la réouverture d'un throll sur la notion de beauté ; le capitaine va ressortir de sa caverne platonicienne avec son "en soi" sous le bras. "Ce sont les élus pour lesquels les choses belles ne signifient rien d'autre que la Beauté" : vision donc à la fois élististe et purement esthétique de l'art (qui n'est pas pour me déplaire, je l'avoue).
"Tout art est complètement inutile", ça finit aussi fort que ça a commencé! Saga va triompher (à tort) : l'art ça ne sert à rien. Non, l'art ne sert à rien, c'est inhérent à la grande noblesse de sa nature : l'art est comme la vie. La vie, ça ne sert à rien. Le capitaine va s'indigner et appeler le général Guenon à la rescousse : l'art pour l'art, foutaise!

C'est vrai que la vie, prise dans son ensemble, ça ne sert à rien. Mais il y a des choses dans la vie qui doivent être utiles. Et la chose la plus utile de toutes DANS la vie, c'est justement ce qui nous permet de nous en affranchir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




l'Art est-il "intellectuel" ? Empty
MessageSujet: Re: l'Art est-il "intellectuel" ?   l'Art est-il "intellectuel" ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
l'Art est-il "intellectuel" ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 16Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» ça " gaz" pour lui.
» Un restaurant "Hitler" à Bombay
» menu "crise" à 3,90 euros
» [Vote] Tom "bogoss"
» "malette" pc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vocabulis :: Arts et spectacles :: Arts : Tout et rien-
Sauter vers: