Vocabulis


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Dona
Invité



bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants   bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 EmptyJeu 29 Déc - 19:30

Britzzi a écrit:
nous ne faisions pas du rap mais avant tout des textes mais que notre inspiration provenait non pas du rap mais du hip hop qui à tes yeux n'a pas de différence mais aux mien si!

Tant qu'à faire, si tu pouvais expliquer la différence, ce serait pas peine perdue pour les gens comme moi, m'ci.
Revenir en haut Aller en bas
Britzzi
Invité



bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants   bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 EmptyJeu 29 Déc - 19:40

en faite pour moi ce que j'entends par rap c'est tout ce qui passe sur skyrock ou télé, ce qui est le plus rependu en gros

le hip hop c'est quelque chose de plus "underground" comme ils disent, il faut donc un peu fouiller pour trouver quelques perles rares car bien sur comme dans tout mouvement musical il n'y a pas que de la crème...

le rap c'est du genre "N**** sa mère la réinsertion"
le hip hop recherche plus a construire autour d'une idée d'un fait, bref je vous offre un passage du chanteur fuzati du klub des loosers

"C'est triste, mais je sais que cette fois la pilule ne passera pas
J'avais pourtant de l'entraînement entre le Tranxen et le Viagra
"Je ne sais pas" est la seule réponse que j'ai trouvé à la question
De savoir comment tous deux nous avons fait pour arriver à cette situation
Je me souviens que nous marchions aperçevant le bonheur à l'horizon
J'en déduis donc qu'à un moment nous nous sommes trompés de direction
Je t'ai tout donné, apparament même l'envie de me quitter
J'aimerais tant revenir en arrière pour ne jamais t'avoir rencontrée
Tu me reproches de ne faire que des erreurs, c'est vrai, je t'inclue dedans "

voila tout le monde n'aprouvera pas, mais je trouve qu'il y a du style

pour moi donc je n'ecoute pas de rap au sens auquel je le défini, apres certain regrouperont tout dans le meme panier !

j'éspère avoir été assez clair
Revenir en haut Aller en bas
ours impatient
Drôle de zèbre
ours impatient

Nombre de messages : 2800
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/10/2004

bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants   bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 EmptyJeu 29 Déc - 20:24

culturell'ment le hip hop, mouvement, englobe le rap (spécifique textes/musique). Mais la culture urbaine et melting pot, c'est vrai underground (systématiquement dans la provoc verbale, idéologique, sexiste), c'est aussi le graff -et là on entre dans une catégorie qui mériterait un fil entier- ou d'autres formes d'expres​sion(breakdance, smurf, mes excuses pour les erreurs chus pas spécialiste).

Le rap se cale entre la période électronique et la techno. Ca m'intéresse aussi.

Bref bretzel, je demande, si tu veux bien laisser de côté un tempérament fougueux auquel je rends honneur wink pourquoi rap ou pas rap (ta déf est chelou mais bon, j'écoute pas la radio non plus cool ) les textes que j'ai lus (comme d'autres que j'ai entendus) sont si rythmés et si engoncés dans le maniement de la langue. Bien sûr c'est la spécificité, mais pourquoi ?

La rue, l'exclusion... je veux bien... mais pourquoi utiliser un vocabulaire chiadé comme on enfile des perles ? j'ai une idée de ma réponse mais s'tu veux c'est la tienne qui m'intéresse.

_________________
L'éducation peut tout : elle fait danser les ours.bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Troll_gif
Revenir en haut Aller en bas
Britzzi
Invité



bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants   bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 EmptyJeu 29 Déc - 20:57

merci pour les definition.
Pour ma part j'écoute aussi de l'éléctro
d'ailleur le rap a commencé avec de la musique electronique et aujourd'hui ca revien a la mode bref ce n'est pas la question

le rap utilise parfois un language cru en effet,cela vient comme tu le dit de le rue, je pense que le milieu sociale y ait pour beaucoup, enfin que penses tu du passage que j'ai fait passer toute a l'heure ? (c'est ecrit par un versaillais comme quoi il n'y a pas que des benlieusards)
le langage utilisé est "choc" pour interpeller l'auditeur, suciter sa réaction,
mais tous les textes ne sont pas bourés d'un vocabulaire vulgaire.
il est vrai que certains textes ont été cencurés mais pas pour le vocabulaire mais surtout sur le contenu
je vais te donner deux exemples un récent l'autre un peu moins:

-le chanteur rockin squat avec la chanson libre, il y a des choses qui ne doivent pas etre divilguées

-le chanteur maxime le forestier avec la chanson le déserteur, la provocation dans la musique ne date pas d'aujourd'hui !

pour en revenir a rockin squat il ne doit rien te dire, c'est pourtant le frere de vincent castel ! comme quoi si il voudrait etre connu il n'aurait sans doute pas trop de mal avec son pere et son frere...

autrement voila un texte que je viens d'écrire différent des autres je penses mais peut-etre plus plat enfin je sais pas trop j'aimerais bien avoir des avis aussi ! merci

On avait dit qu’on le ferait, aujourd’hui c’est fait,
On avait peur de sacrifier cette amitié, tout effacer,
On avait surtout peur de nos propres sentiments,
On s’est donc mis dans une position très désagréable,
On est monté sur un tabouret, puis une corde au plafond
On a ensuite fait tomber ce soutient maintenant l’amitié.
On a eu de la chance cette fois la corde était mal attachée,
On se demande plutôt si la base n’était pas trop solide.
On s’en ait donc sortit sans trop de séquelles.

On restera donc amis, comme cela l’était auparavant
On n’en demandera jamais plus, laissons passer le temps
On n’en demandait pas vraiment plus en réalité
On ne veut pas perdre cette amie au sourire radieux
On ne veut pas perdre cette amie car c’est elle,
On ne sais quoi rajouter, simplement c’est elle.
On écrit simplement pour s’exprimer, se libérer.
On n’est pas sur d’être bien équilibré, mais c’est moi.
On sait qu’on la fait rire, comme Gaston Lagaffe

On écrit avec « on », mais je suis bien seul,
Je suis seul auteur de ce texte, mais je sais que,
Je ne serais pas seul dans la vie car je sais que,
Je pourrais conter sur mes amis, mais surtout,
Mes amies, elle nous comprendrons tout le temps,
Même si nous nous ne nous comprenons pas toujours.
J’espère garder ces amitiés, qui peuvent tout pardonner.
Revenir en haut Aller en bas
Usurpateur
Incontinent verbal
Usurpateur

Nombre de messages : 318
Date d'inscription : 15/07/2005

bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants   bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 EmptyJeu 29 Déc - 21:23

Pour être sincère, j'aime un peu moins ce texte-là que ceux du site. Question de goûts... C'est peut-être la suite de "on" ou une question d'euphonie, je n'arrive pas à dire.
En tout cas vas-y mon frêre! Lance-toi dans la galère!
Les gens de Vocabulis, connaissent rien à la vie d'artis...
Revenir en haut Aller en bas
Britzzi
Invité



bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants   bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 EmptyJeu 29 Déc - 21:26

mmmm a écrit:
Pour être sincère, j'aime un peu moins ce texte-là que ceux du site. Question de goûts... C'est peut-être la suite de "on" ou une question d'euphonie, je n'arrive pas à dire.
En tout cas vas-y mon frêre! Lance-toi dans la galère!
Les gens de Vocabulis, connaissent rien à la vie d'artis...

c'est vrai perso moi aussi je le trouve moin bien oui le "on" c'est sur
c'etait peut-etre pas une bonne idée enfin bon c'est destiné a quelqu'un en particulier le probleme c'est que j'aimerais bien que ca la touche et la je sais pas si ca peut toucher !

merci
Revenir en haut Aller en bas
ours impatient
Drôle de zèbre
ours impatient

Nombre de messages : 2800
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/10/2004

bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants   bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 EmptyJeu 29 Déc - 21:28

Britzzi a écrit:

le langage utilisé est "choc" pour interpeller l'auditeur, suciter sa réaction,
mais tous les textes ne sont pas bourés d'un vocabulaire vulgaire.
il est vrai que certains textes ont été cencurés mais pas pour le vocabulaire mais surtout sur le contenu
mais c'est bien ce que je dis le vocabulaire est recherché, chiadé, parfois un rien sophistiqué. C'est d'autant plus frappant que les structures de phrases sont rudimentaires et le parti-pris du genre la répétition d'adjectifs en "able" dans ce qui suit martèle le texte, donc le rend musical.

Voici un exemple-type :

Hey ! "Je ne te connais pas mais je te déteste déjà",
Moi, c'est aDaMas soit l'Indomptable,
le Demi-Mort de ces Amours, l'imprenable.
Le consolidé de l'intérieur, plus rien de violable.
Tu connaitras pas d'être plus malsain et détestable.
Et pour cause je te le rends bien, car tu m'es méprisable.
On dit de moi que je suis insociable, peut-être, mais d’abord fiable :
Je n'ai rien à te rendre, alors je plante le décors : montes dans ce dirigeable,
Fous les gazes. Esquives ces arbres que sont tes humeurs qui me sont intenables
envoles-toi loin de moi, toi et tous tes préjugés à la noix. Ne cherches pas à m'être aimable,
pars avant que je sorte mon gros *imagine* et explose ce ballon de connerie, et toi avec, minable.
Lui est comme moi, moi je suis pire que lui, mais lui non plus ne t'aime pas, juste pour que tu comprennes :
" On ne veut pas te plaire ! "

_________________
L'éducation peut tout : elle fait danser les ours.bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Troll_gif
Revenir en haut Aller en bas
Britzzi
Invité



bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants   bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 EmptyJeu 29 Déc - 21:30

ours impatient a écrit:
Britzzi a écrit:

le langage utilisé est "choc" pour interpeller l'auditeur, suciter sa réaction,
mais tous les textes ne sont pas bourés d'un vocabulaire vulgaire.
il est vrai que certains textes ont été cencurés mais pas pour le vocabulaire mais surtout sur le contenu
mais c'est bien ce que je dis le vocabulaire est recherché, chiadé, parfois un rien sophistiqué. C'est d'autant plus frappant que les structures de phrases sont rudimentaires et le parti-pris du genre la répétition d'adjectifs en "able" dans ce qui suit martèle le texte, donc le rend musical.

je ne vois plus ou est le probleme alors ?
Revenir en haut Aller en bas
ours impatient
Drôle de zèbre
ours impatient

Nombre de messages : 2800
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/10/2004

bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants   bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 EmptyJeu 29 Déc - 21:32

y a pas d'problème cheers

... euh juste une question.... Mr green

pourquoi ?

_________________
L'éducation peut tout : elle fait danser les ours.bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Troll_gif
Revenir en haut Aller en bas
Usurpateur
Incontinent verbal
Usurpateur

Nombre de messages : 318
Date d'inscription : 15/07/2005

bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants   bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 EmptyJeu 29 Déc - 21:33

Mais tu sais ça dépend aussi de nous, de nos références.
Par exemple moi je tente de pondre un livre où il n'y a pas une seule fois des mots comme "on", et pas non plus les verbes "faire", ni "avoir", ni "être" (là c'est un peu plus dur)
Alors évidemment quand je vois ton texte avec 15 fois "on", mon réflexe est de dire "houlala, mon frêre, trop de on c'est pas bon", alors qu'en fait je me suis auto-conditionné pour ne pas aimer le "on". Avec un peu plus d'ouverture d'esprit, eh bé pourquoi pas...
Revenir en haut Aller en bas
Baptiste
Phrasophile averti(e)


Nombre de messages : 1132
Date d'inscription : 19/01/2005

bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants   bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 EmptyJeu 29 Déc - 21:53

C'est marrant ta distinction rap/hip-hop. D'un certain coté, elle n'a aucun sens, mais en même temps elle est compréhensible. Le hip-hop était une sous-culture créative, puis elle a été récupérée, engoncée dans des formats (qui n'existaient pas forcément à l'origine) et des stéréotypes. Alors pour se distinguer du tout-venant, certains artistes inventent des distingo.
Exactement comme certains disent "moi, je ne fais pas de la BD mais de la bande dessinée". Sémantiquement, c'est identique, mais "BD" a une connotation divertissante et superficielle que "bande dessinée" n'a pas, ou du moins dont elle essaie de se détacher.


Citation :

Alors évidemment quand je vois ton texte avec 15 fois "on", mon réflexe est de dire "houlala, mon frêre, trop de on c'est pas bon", alors qu'en fait je me suis auto-conditionné pour ne pas aimer le "on". Avec un peu plus d'ouverture d'esprit, eh bé pourquoi pas...
"On" est un con, s'pas Dona !
Et Aragon aussi, mais ça n'a pas de rapport. Mr green
Revenir en haut Aller en bas
Usurpateur
Incontinent verbal
Usurpateur

Nombre de messages : 318
Date d'inscription : 15/07/2005

bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants   bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 EmptyJeu 29 Déc - 21:58

Baptiste a écrit:

"On" est un con, s'pas Dona !
Ce n'est pas ce que j'avais voulu dire mais tout compte fait, oui, y a des "on" cons.
Revenir en haut Aller en bas
ours impatient
Drôle de zèbre
ours impatient

Nombre de messages : 2800
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/10/2004

bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants   bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 EmptyJeu 29 Déc - 22:11

Baptiste a écrit:
C'est marrant ta distinction rap/hip-hop. D'un certain coté, elle n'a aucun sens, mais en même temps elle est compréhensible. Le hip-hop était une sous-culture créative, puis elle a été récupérée, engoncée dans des formats (qui n'existaient pas forcément à l'origine) et des stéréotypes. Alors pour se distinguer du tout-venant, certains artistes inventent des distingo.
voili chinese

hum, la chanson revendicatrice c'est pas nouveau
l'allitération non plus
faire rimer c'est elle et c'est elle non plus

à la fois bourré de stéréotypes et transgresseur, fataliste et rebelle, basique et redondant, frimeur et condescendant...

« La culture, devenue intégralement marchandise, doit aussi devenir la marchandise vedette de la société spectaculaire. »
[ Guy Debord ] - La société du spectacle

_________________
L'éducation peut tout : elle fait danser les ours.bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Troll_gif
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants   bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 EmptyVen 30 Déc - 15:09

Britzzi a écrit:
Il faut commencer petit pour devenir grand cependant certains resterons toujours petits et d'autres deviendrons des géants, nous sommes peut-etre destiné à rester petit cependant l'écriture est un moyen universel de faire partager!

Je n'ai pas le temps d'aller lire attentivement ton blog avant le réveillon, mais j'irai voir, ensuite.

En attendant, je ne peux que te recommander de lire attentivement, jusqu'à en connaître les moindres détails l'Art poétique, de Boileau, et de scotcher au dessus de ta table de travail ce quatrain incontournable et valable en tous temps et en tous lieux :

Hâtez-vous lentement; et, sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage :
Polissez-le sans cesse et le repolissez;
Ajoutez quelquefois, et souvent effacez.




...et ainsi petit poète deviendra grand.

T'as noté : c'est vingt fois, pas deux ou trois fois.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
le Veilleur
Phrasophile averti(e)
le Veilleur

Nombre de messages : 1024
Localisation : ici
Date d'inscription : 01/05/2005

bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants   bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 EmptySam 31 Déc - 14:48

mmmm a écrit:
Evidemment qu'ils ne lisent pas.

Quoi que vous en pensiez, j' ai pourtant lu les textes de Britzzi et de son acolyte. Je les ai relus. Ma première impression n’est pas changée. Je vais m’efforcer d’en faire une analyse qui, je l’espère, pourra profiter à leurs auteurs.
Britzzi nous reproche de n’avoir parlé que du premier texte : « On ne veut pas te plaire ». Cependant c’est celui qui est mis en exergue sur son blog et il semble bien qu’ils (puisque ce texte est cosigné) y aient attaché une importance particulière. C’est d’ailleurs le plus long et, me semble-t-il, le plus travaillé. Je commence donc par celui-ci.
Il est fait de provocation et même d’agressivité envers le lecteur, d’un langage et d’images à la fois vulgaires et grossiers, de quelques pointes sur le Pape et sur la politique de Buch en Irak sans originalité ni profondeur mais pour montrer qu‘on a un regard critique sur le monde, à des états d’âmes personnels. Bref, tout ça est très hétéroclite, artificiel et superficiel.
Nous avons vu les ingrédients, voyons maintenant dans quelle intention ils sont utilisés. Britzzi nous donne deux pistes : 1°) provoquer, agresser, choquer le lecteur afin de décourager toute sympathie de celui-ci envers les auteurs et d’obtenir des critiques sincères. L’argument me paraît tordu; j’y vois plutôt l’envie de poser au rebelle, au poète maudit, au mauvais garçon : factice et très « ado ».
2°) L’autodérision. Je ne crois pas m’avancer beaucoup en disant que ça ne sautera pas aux yeux de beaucoup de personnes. Si cet effet était réellement cherché, en tout cas, il est généralement raté.

Il me semble donc qu’il faut déjà revoir le concept de base.

Passons à la forme. Il s'agit visiblement d'un poème en vers puisque nous avons des lignes avec des rimes au bout. Or ces rimes sont souvent médiocres et parfois exécrables (peines avec crème, monde avec bombe, çà avec toi, etc.); les vers, tous bancals, trahissent une méconnaissance totale des règles de la versification. Certes, on peut dire qu'on se fout des règles établies, mais encore faut-il proposer quelque chose de cohérent. Britzzi et aDamas ont manifestement voulu donner du rythme et de la musicalité à leur texte. C’est là une réelle démarche poétique louable : encore faut-il la pousser jusqu’au bout. Je ne peux donc que leur conseiller de ne pas se croire trop tôt capables de s’émanciper de toutes règles établies ayant fait leurs preuves et de commencer par s’initier à la versification « classique ». Ils y découvriront sans doute avec plaisir des ressources qu’ils ignorent et qui leur donneront des bases solides pour se livrer ensuite, peut-être, à des recherches de formes plus personnelles.

En résumé : avoir d’abord un vrai sujet, bien défini, bien senti et ne pas croire qu’on puisse en dissimuler l’insuffisance derrière des sentiments et des expressions boursouflées; Déterminer la forme qu’on veut donner à ce sujet et la traiter avec cohérence : il faut une osmose entre la forme et le fond.

On sent malgré tout que Britzzi et aDamas ont une certaine fibre poétique qui mérite d’être développée. On trouve quelques images heureuses, comme ici :

"Le soleil brille, les vieilles dames font du break-dance sur la macadam,
Des meufs nuent les cheveux aux vent taguent nos blazes sur des chats érrants,
les voitures klaxonnent en coeur, les oiseaux sifflent un air de fuzati"


Il faudrait tout de même faire une chasse assidue aux fautes d’orthographe ou de grammaire : cinq dans ces trois dernières lignes, c’est vraiment un peu trop!

Veiller aussi aux propos puérils ou erronés, du genre :

« Grâce a eux je peux voir le pape bénir la flamme olympique,
Je croyais que le sport était universel, que font les catholiques? »


Le fait que le pape bénisse la flamme olympique n’empêche pas que le sport soit universel. Au demeurant, je vous signale, Britzzi ou aDamas que catholique signifie universel.
Je doute fort d’autre part que le nombre de G.I tués en Irak soit de 20 000. (je ne cherche pas à défendre le Pape ou Buch mais à mettre en garde contre des aperçus maladroits qui ne peuvent que desservir leurs auteurs).


Citation :
Euh... le Veilleur...pourquoi est-ce que vous ne présentez pas une oeuvre de votre cru... Qu'on puisse affûter notre sens de la critique nous aussi...
Bien que je n'ai pas la prétention d'être un écrivain et que je n'éprouve pas le besoin d'être publié, je vous promets de relever un jour le défi, ne serait-ce que pour vous donner le plaisir de m'éreinter. D


Dernière édition par le Sam 31 Déc - 17:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.leongard.com
Britzzi
Invité



bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants   bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 EmptySam 31 Déc - 19:40

un petit cadeau pour vous et rien que pour vous !
(enfin c'est l'ébauche d'un texte futur sans doute !)
ce n'est pas inutile de venir ici !

-Di moi jeune que veux-tu faire plus tard ?
Moi j’aimerais écrire de textes, faire de la musique
-Je ne comprends pas, tu n’es pas banlieusard ?
Non, et j’ai même obtenu le bac scientifique.
-Haha! Depuis quand les scientifique composent ?
Les grands philosophes grecques faisaient aussi des maths !
-Oui d’accord, mais alors privilégie la prose.
Tu sous-entends que mes rimes sont écrites en hâte ?
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants   bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 EmptyLun 2 Jan - 17:35

Britzzi a écrit:
en faite pour moi ce que j'entends par rap c'est tout ce qui passe sur skyrock ou télé, ce qui est le plus rependu en gros

Ce n'est pas une manière de définir, ça. Je disais que c'était du rap, parce que ces poèmes que tu as postés avaient plus ou moins la forme des poèmes du rap, et que j'imaginais facilement un rappeur les déclamer.

Évidemment, je ne suis pas du public du rap, ni du hip-hop, ni de rien d'autre d'approchant et je ne sais pas les différences subtiles (si subtiles que tu ne les dis pas) entre ces sous-genres de déclamations musicales. Peu importe ce que tu écoutes, ni où tu achètes (voles) tes disques, ici, c'est ce que tu publies sur le net qui est le sujet.

Ça ressemble à du rap, plus ou moins. En tout cas, cela ne ressemble pas à du José-Maria de Heredia, et c'est dommage.



Citation :
le hip hop c'est quelque chose de plus "underground" comme ils disent, il faut donc un peu fouiller pour trouver quelques perles rares car bien sur comme dans tout mouvement musical il n'y a pas que de la crème...

(...) j'éspère avoir été assez clair

Non, tu ne l'as pas été, puisque tu n'as pas dit ce qu'étaient exactement le rap et le hip-hop. Quelqu'un comme moi, après t'avoir lu, ne peut pas différencier le rap du hip-hop. Donc ce n'est pas clair. Or, comme le dit encore mon cher Boileau (l'as-tu un peu lu, depuis l'autre jour ?), :
Selon que notre idée est plus ou moins obscure
L'expression la suit ou moins nette ou plus pure
Ce que l'on conçoit bien s'énonce clairement
Et les mots pour le dire arrivent aisément



Au passage, je te signale que Le déserteur n'est pas une chanson de Maxime Le Forestier (1949 - ), mais de Boris Vian (1920 - 1959), créée en 1954. Ceci dit, la chanson politique existe depuis longtemps, les plus anciennes connues étant celles du Roman de Fauvel (1310-1316) une pièce théâtrale dans laquelle on raille l'église et la royauté, "Fauvel" étant l'acronyme de Flaterie, Avarice, Vilenie, Variété, Envie et Lâcheté. Le personnage central est présenté comme un cheval puant, dans lequel on reconnaissait le roi.

Extrait :
Je vois tant de gens torcher Fauvel
Doucement, sans l'écorcher,
Que je suis tombé en mélancolie,
Parce que c'est une bête trop soignée.


Donc le protest-song ne date pas de Maxime Le Forestier.

http://perso.wanadoo.fr/doublepictures/torchier.htm
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants   bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 EmptyLun 2 Jan - 17:46

Capitaine ad hoc a écrit:
Fulmi trouve que Faiza Guène a une écriture déplorable, je ne partage pas son avis ;

Plus précisément, elle a une syntaxe très classique, mais limitée au modèle sujet-verbe-complément, et un vocabulaire assez pauvre.

J'en pense donc qu'elle a rédigé un manuscrit minimaliste réécrit par un négriat efficace avec en vue la vente à un public sachant tout juste lire, qu'on flatte dans le registre de l'identification ethnico-suburbaine.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants   bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 EmptyLun 2 Jan - 17:55

Britzzi a écrit:
le fait que le pape bénisse la flame olympique est quand même un symbole, je voulais simplement dire que la religion n'avait rien à faire dans le sport,

Auquel cas, il faut dire : « La religion n'a rien à faire dans le sport ».

C'est simple, clair et sans ambiguïté, et c'est mieux écrit que le reste du poème.

Exemple :

Si tu veux en savoir plus, écoute un peu, rockin' squat,
Après, tu seras toute joyeuse, tu voudras parler aux gens,
Mais sache que personne ne t’écoute, ils s’en tapent !
C’est le cas pour moi aussi, mais je prends des calmants!
Grâce a eux, je peux voir le pape bénir la flamme olympique !
La religion n'a rien à faire dans le sport ; que font les catholiques?
Le pire c’est que personne n’est choqué ! Quelle idée !
Ça vient peut-être de moi, qui serais d’un naturel révolté…
Les filles aiment les gars étranges, mais pas plus qu’elles.


Tu vois, ça passe très bien.

La Bruyère a dit, mieux que moi, comment il convient de dire ce que l'on a à dire. C'est le célèbre Caractère d'Acis.

Que dites-vous ? Comment ? Je n’y suis pas ; vous plairait-il de recommencer ? J’y suis encore moins. Je devine enfin : vous voulez, Acis, me dire qu’il fait froid ; que ne disiez-vous : " il fait froid " ? Vous voulez m’apprendre qu’il pleut ou qu’il neige ; dites : " il pleut, il neige. " Vous me trouvez bon visage, et vous désirez m’en féliciter : dites : " Je vous trouve bon visage. " - Mais répondez-vous, cela est bien uni et bien clair ; et d’ailleurs qui ne pourrait pas en dire autant ? – Qu’importe, Acis ? Est-ce un si grand mal d’être entendu quand on parle, et de parler comme tout le monde ? Une chose vous manque, Acis, à vous et à vos semblables les diseurs de phoebus, vous ne vous en défiez point et je vais vous jeter dans l’étonnement : une chose vous manque, c’est l’esprit. Ce n’est pas tout : il y a en vous un chose de trop, qui est l’opinion d’en avoir plus que les autres ; voilà la source de votre pompeux galimatias, de vos phrases embrouillées, et de vos grands mots qui ne signifient rien. Vous abordez cet homme, ou vous entrez dans cette chambre ; je vous tire par votre habit, et vous dis à l’oreille : " Ne songez point à avoir de l’esprit, n’en ayez point, c’est votre rôle ; ayez, si vous pouvez, un langage simple, et tel que l’ont ceux en qui vous ne trouvez aucun esprit : peut-être alors croira-t-on que vous en avez.

Comme le conseille Le Veilleur, prendre l'avis des maîtres et connaître les règles classique, c'est cool.


Dernière édition par le Lun 2 Jan - 21:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Capitain
Invité



bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants   bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 EmptyLun 2 Jan - 18:13

Citation :
Ceci dit, la chanson politique existe depuis longtemps, les plus anciennes connues étant celles du Roman de Fauvel (1310-1316) une pièce théâtrale dans laquelle on raille l'église et la royauté, "Fauvel" étant l'acronyme de Flaterie, Avarice, Vilenie, Variété, Envie et Lâcheté.

C'est bien une chanson du XIV° siècle, ça. rale Cela dit, il devait pas avoir tort ce Fauvel. Philippe le Bel était un abruti qui a déligitimé sans s'en rendre compte sa fonction royale en s'opposant au pape, qui lui aussi ne devait pas être très futé pour s'être laissé prendre au piège.
Revenir en haut Aller en bas
le Veilleur
Phrasophile averti(e)
le Veilleur

Nombre de messages : 1024
Localisation : ici
Date d'inscription : 01/05/2005

bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants   bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 EmptyLun 2 Jan - 19:08

Merci, Fulmi, pour ces excellents conseils, ces précisions et ces textes (notamment celui, admirable, de La Bruyère qui n'a pas pris une ride). J'espère que Britzzi viendra les lire. Il ne peuvent que lui être profitables s'il a le bon goût de les suivre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.leongard.com
Britzzi
Invité



bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants   bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 EmptyLun 2 Jan - 23:06

desolé encore pour Maxime Leforestier je me suis un peu trop avancé ! C'etait surtout l'idée que je voulais expliquer mais je tacherais de vérifier mes info a deux fois la prochaine fois !

merci pour les conseils je n'ais pas encore tout lu j'ai pas trop le temps en ce moment ! partiels obligent !
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants   bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 EmptyMar 3 Jan - 1:47

Britzzi a écrit:
... j'ai pas trop le temps en ce moment ! partiels obligent !

Reviens après tes examens ! Le forum existera encore !


Dernière édition par le Mar 3 Jan - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
aDaMas
Invité



bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants   bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 EmptyMar 3 Jan - 20:23

Bonjour tout le monde ! comme mon pseudo l'indique, je suis aDaMas, celui avec qui Britzzi a écris les textes que vous avez lu ( ou non ).

Depuis le début je suis vos discussion sur les différents topic's, mais je n'ai pas pu m'enregistrer plus tôt, manque de temps...

J'aurais aimer que vous vous attardiez un peu d'avantage sur ce que moi j'ai écris, les textes en rouge donc, bien que, désolé je ne sais plus son pseudo, à déjà émis un commentaire sur cela :

Le soleil brille, les vieilles dames font du break-dance sur la macadam,
Des meufs nuent les cheveux aux vent taguent nos blazes sur des chats érrants,
les voitures klaxonnent en coeur, les oiseaux sifflent un air de fuzati.


Le problème, c'est que vu comment elle s'est exprimée ( il me semble que c'est une femme. ) je n'ai pas pu capter si c'étais un compliment ou une critique négative, si elle se reconnait, qu'elle m'éclaire, cela serait sympa...

Voila et sinon je vois que pour la discinction Rap/hip-hop, personne ou presque n'est daccord: voila mon "avis" : le rap, j'aurais tendance à dire qu'il se distingue du hip hop au niveau des sujets : le plus souvent comme vous l'aviez dit : " la cité c'est à chier, brûle la voiture de ton voisin car la société est une pute, cousin ! " J'exagère, mais pas tant que ça, avec du recul, rare sont ceux ( pour MOI ! ) qui savent bien s'exprimer sur des sujets "sensibles" ( Je pense surtout à Disiz La Peste, et Kery James qui eux excellent, pour moi. ) Apres le rap peut comprendre d'autre thème, j'dis pas qu'il se limite à la société ! Mais là aussi je trouve que cela ne vole pas haut.. A part ceux que j'ai cité, seul Oxmo Puccino mérite à mes yeux d'être cités pour leurs styles et leurs vision des choses, qui se démarquent des autres.
Bref, mais je pense tout comme mon accolite que le "rap" se carastérise aussi par son moyen d'émission : la télé et la radio ( les clips de rap sur M6 où des... femmes se trimoussent, ou sur skyrock, dit " 1er sur le rap " qui nous passe même plus d'oxmo ou même TTC - si si il y a longtps, très. )
Pour le hip hop, je vois cela plus... enfin plutôt moins concret, plus underground ( Rockin'sqouat ), et là j'aurais tendance à encore moins facilement m'exprimer, et Fulmi ( désolé si j'ecorche ton pseudo. ) m'aura déjà prévenu : on s'exprime plus aisément sur des sujets que l'on connais en détail. Carau fond le " hip hop ", c'est un mouvement culturel, alors sans doute que le "rap ouderground" a la TTC, Fuzati, James Delleck, La Caution, n'est pas plus proche du hip hop que Booba, 113 ou moultes groupes de ce genre.

Bref au final j'aurais rien apporter de plus à part ma vision de cela bien inintérrésente soit-ele je vous l'accorde...

Ah et j'ai oublié le plus important : merci à vous tous pour vos remarques, quelsquels soit dailleur :)

Ah heu non aussi, le titre du topic, s'il vous plait, bRitzzi et aDamas, pas autrement, merci....
Revenir en haut Aller en bas
le Veilleur
Phrasophile averti(e)
le Veilleur

Nombre de messages : 1024
Localisation : ici
Date d'inscription : 01/05/2005

bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants   bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 EmptyMar 3 Jan - 21:02

aDaMas a écrit:
Bonjour tout le monde ! comme mon pseudo l'indique, je suis aDaMas, celui avec qui Britzzi a écris les textes que vous avez lu ( ou non ).
Salut aDamas. Bienvenu.

Citation :
J'aurais aimer que vous vous attardiez un peu d'avantage sur ce que moi j'ai écris, les textes en rouge donc,
Il était normal que nous nous adressions davantage à Britzzi puisqu'il était jusqu'à présent le seul à nous honorer de sa présence. Mais, sauf erreur de ma part, le premier texte, intitulé "On ne veut pas te plaire", est co-signé par vous deux. Les remarques faites à son sujet s'adressent donc de même à vous deux.

Citation :
bien que, désolé je ne sais plus son pseudo, à déjà émis un commentaire sur cela :

Le soleil brille, les vieilles dames font du break-dance sur la macadam,
Des meufs nuent les cheveux aux vent taguent nos blazes sur des chats érrants,
les voitures klaxonnent en coeur, les oiseaux sifflent un air de fuzati.
Mon pseudo n'est pas "désolé-je-ne-sais-plus-son-pseudo" mais "Le Veilleur". cool

Citation :
Le problème, c'est que vu comment elle s'est exprimée ( il me semble que c'est une femme. )

non

Citation :
je n'ai pas pu capter si c'étais un compliment ou une critique négative, si elle se reconnait, qu'elle m'éclaire, cela serait sympa...
Il ne se reconnaît pas en femme mais il veut bien t'éclairer en homme: en fait, je te suggère de relire le post auquel tu fais allusion, car tout m'y semble suffisamment clair, y compris que je suis un homme, comme l'atteste mon avatar représentant mon auguste et virile bobine. rale
Revenir en haut Aller en bas
http://www.leongard.com
Contenu sponsorisé




bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants   bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
bRitzzi et aDamas : de jeunes débutants
Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vocabulis :: Ecriture :: Ecrits : Tout et rien-
Sauter vers: