Vocabulis


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 il a raison Anonyme !

Aller en bas 
AuteurMessage
vilain
Logorrhéique talonnesque
vilain

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 16/10/2004

il a raison Anonyme ! Empty
MessageSujet: il a raison Anonyme !   il a raison Anonyme ! EmptyDim 15 Jan - 13:01

Les stratégies et techniques employées pour la manipulation de l’opinion publique et de la société

par Anonyme



|1| La stratégie de la diversion

Elément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. "Garder l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser ; de retour à la ferme avec les autres animaux." (extrait de "Armes silencieuses pour guerres tranquilles")

|2| Créer des problèmes, puis offrir des solutions

Cette méthode est aussi appelée "problème-réaction-solution". On crée d’abord un problème, une "situation" prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin que celui-ci soit lui-même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple : laisser se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.

|3| La stratégie du dégradé

Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en "dégradé", sur une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité, délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué une révolution si ils avaient été appliqués brutalement.

|4| La stratégie du différé

Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme "douloureuse mais nécessaire", en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur. Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que "tout ira mieux demain" et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au public pour s’habituer à l’idée du changement et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu. Exemple récent : le passage à l’Euro et la perte de la souveraineté monétaire et économique ont été acceptés par les pays Européens en 1994-95 pour une application en 2001. Autre exemple : les accords multilatéraux du FTAA que les USA ont imposé en 2001 aux pays du continent américain pourtant réticents, en concédant une application différée à 2005.

|5| S’adresser au public comme à des enfants en bas-age

La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un enfant en bas-age ou un handicapé mental. Exemple typique : la campagne TV française pour le passage à l’Euro ("les jours euro"). Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera un ton infantilisant. Pourquoi ? "Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors, en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans." (cf. "Armes silencieuses pour guerres tranquilles")

|6| Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion

Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouvrir la porte d’accès à l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements...

|7| Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour son contrôle et son esclavage. "La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être de la plus pauvre sorte, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures soit et demeure incompréhensible par les classes inférieures." (cf. "Armes silencieuses pour guerres tranquilles")

|8| Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

Encourager le public à trouver "cool" le fait d’être bête, vulgaire, et inculte...

|9| Remplacer la révolte par la culpabilité

Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système économique, l’individu s’auto-dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution !...

|10| Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes

Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la neurobiologie, et la psychologie appliquée, le "système" est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que celui-ci ne se connaît lui-même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes.

Anonyme
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

il a raison Anonyme ! Empty
MessageSujet: Re: il a raison Anonyme !   il a raison Anonyme ! EmptyDim 15 Jan - 13:56

Anonyme a écrit:

|5| S’adresser au public comme à des enfants en bas-age

La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si

Le grand théoricien de cette technique est le célèbre et pas trop regretté Adolf Hitler. Il est bon de savoir clairement ce que notre démocratie post-industrielle soit à cet éphémère et catastrophique dictateur :

Voici ma citation préférée de ce détestable personnage :

«- La propagande
A qui la propagande doit-elle s'adresser ? A l'intelligentsia scientifique ou à la masse la moins cultivée ? Elle ne doit s'adresser qu'à la masse ! (...) Car toute propagande doit être populaire, elle doit ajuster son niveau intellectuel en fonction de la capacité d'absorption des plus bornée de ceux qu'elle veut toucher. Aussi, plus grande sera la masse des gens à atteindre, plus bas devra être son niveau intellectuel. Mais lorsque l'on veut, comme, par exemple, pour soutenir le moral en temps de guerre, que la propagande agisse sur tout le peuple, on ne veillera jamais assez à ne pas présumer de capacités intellectuelles trop élevées. (...) Une fois bien comprise la nécessité d'orienter vers les masses l'art de la propagande, on en arrive à la doctrine suivante : il est erroné de vouloir donner à la propagande la portée d'un enseignement scientifique par exemple. Les masses ont une capacité d'absorption très limitée, elles comprennent peu et oublient beaucoup. Il résulte de tout cela qu'une propagande efficace devra se limiter à un très petit nombre de points et les exploiter sous forme de slogans jusqu'à ce que tout le monde, jusqu'au dernier, réussisse à voir derrière le mot ce que l'on veut lui faire comprendre. Si l'on sacrifie ce principe et que l'on veut couvrir un champ large, l'effet sera dispersé, car la masse ne pourra ni digérer ni conserver la substance qu'on lui propose. Et le résultat s'en trouvera affaiblie d'autant, et finira par disparaître complètement.»
Hitler, Mein Kampf
extrait de D'Almeida F., "Images et propagande", Florence, Casterman, 1995
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
le Veilleur
Phrasophile averti(e)
le Veilleur

Nombre de messages : 1024
Localisation : ici
Date d'inscription : 01/05/2005

il a raison Anonyme ! Empty
MessageSujet: Re: il a raison Anonyme !   il a raison Anonyme ! EmptyDim 15 Jan - 20:10

Fulmi a écrit:
Anonyme a écrit:

|5| S’adresser au public comme à des enfants en bas-age

La plupart des publicités destinées au grand-public utilisent un discours, des arguments, des personnages, et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si

Le grand théoricien de cette technique est le célèbre et pas trop regretté Adolf Hitler.

Hitler fut sans doute un grand théoricien de cette technique de propagande. Mais les dictateurs, les hommes avides de pouvoirs, de quelque bord politique qu'ils soient, n'ont-ils pas toujours su que le "peuple", pris dans son ensemble, était infantile et que, pour le gouverner à leur guise, il fallait le traiter comme tel? Les empereurs romains ne fournissaient-ils pas déjà au peuple du pain et des jeux (panem et circences) pour qu'il se tienne tranquille?

Du reste, ce qui montre encore qu'il n'était pas vraiment un novateur en la matière, c'est que dans le même chapitre dont tu cites l'extrait de Mein Kampf (chapitre intitulé "Propagande de guerre") Hitler rend lui-même hommage à la propagande américaine et anglaise durant la guerre de 14-18 et nous montre par là qui lui a fait prendre conscience de l'importance de savoir bien manipuler les foules. Voici un passage de ce chapitre qu'on trouve une ou deux pages après celui que tu cites, et après qu'Hitler ait fustigé la maladresse de la propagande allemande lors de la première guerre mondiale :

Au contraire, la propagande de guerre des Anglais et des américains était psychologiquement rationnelle. En même temps qu'elle représentait à leur propre peuple les Allemands comme des barbares et des Huns, elle préparait le soldat isolé à résister aux horreurs de la guerre et l'aidait de la sorte à se préserver contre les désillusions.[...] La propagande anglaise particulièrement a compris tout ceci d'une façon véritablement géniale. Là il n'y avait véritablement pas de demi-mesures qui auraient pu, le cas échéant, faire naître le doute.
Ce qui indiquait la brillante connaissance de l'ennemi de la psychologie des foules, c'est sa propagande d'atrocités, parfaitement adaptée à ces conditions, laquelle assurait d'une façon aussi décisive que géniale les conditions premières pour maintenir le moral sur le front, même si l'ennemi subissait les plus lourdes défaites. C'était aussi la façon dont il savait cloué au pilori le peuple allemand comme seul coupable de la guerre : mensonge qui par l'entêtement absolu, insolent, partial avec lequel il était proclamé, se trouvait à la portée des grandes foules, mues par les sens et toujours portées à l'extrême, et, qui, pour cette raison, a été cru.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.leongard.com
Anti
Phrasophile averti(e)
Anti

Nombre de messages : 1439
Localisation : sur l'enterprise
Date d'inscription : 20/10/2004

il a raison Anonyme ! Empty
MessageSujet: Re: il a raison Anonyme !   il a raison Anonyme ! EmptyLun 16 Jan - 18:48

Pour celles et ceux que la question des foules intréresse :

Gustave Le Bon, 1841-1931 Psychologie des foules. (1895)

http://www.uqac.uquebec.ca/zone30/Classiques_des_sciences_sociales/classiques/le_bon_gustave/psychologie_des_foules_PUF/psychologie_des_foules.html

anti
Revenir en haut Aller en bas
http://www.e-doodles.com/
Contenu sponsorisé




il a raison Anonyme ! Empty
MessageSujet: Re: il a raison Anonyme !   il a raison Anonyme ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
il a raison Anonyme !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» evy ? nostalgique anonyme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vocabulis :: bonjour le monde :: Monde réel-
Sauter vers: