Vocabulis


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Les aspects sombres de la Révolution

Aller en bas 
AuteurMessage
Capitain
Invité



Les aspects sombres de la Révolution Empty
MessageSujet: Les aspects sombres de la Révolution   Les aspects sombres de la Révolution EmptyMar 21 Mar - 10:15

"Nous ferons de la France un cimetière plutôt que de ne pas la régénérer à notre façon."
(Carrier, révolutionnaire, auteur du massacre de 10 000 innocents noyés dans la Loire).

"Il n'y a plus de Vendée, elle est morte sous notre sabre libre. J'ai écrasé les enfants sous les pieds de mes chevaux, massacré les femmes qui n’enfanteront plus de brigands. Je n'ai pas un prisonnier à me reprocher. J'ai tout exterminé."
(Communication du général Westermann à la Convention).

Citation :
ROBESPIERRE !
L’oeuvre de ce grand ami du peuple :
16 594 guillotinés
Dont 79 % de Français laborieux, ouvriers, paysans, artisans et commerçants
Revenir en haut Aller en bas
Anti
Phrasophile averti(e)
Anti

Nombre de messages : 1439
Localisation : sur l'enterprise
Date d'inscription : 20/10/2004

Les aspects sombres de la Révolution Empty
MessageSujet: Re: Les aspects sombres de la Révolution   Les aspects sombres de la Révolution EmptyMar 21 Mar - 11:24

Un article intéressant sur le dernier livre de Andréï Makine, Cette France qu'on oublie d'aimer, Flammarion collection/Café Voltaire, 100 pages, 12 €.


Sibérien d'origine et français d'élection autant que d'adoption, l'écrivain Andreï Makine – récipiendaire du prix Goncourt pour son livre Le Testament français – nous avait habitués à ses longues broderies romanesques inspirées de sa terre natale. Aujourd'hui, c'est à un autre exercice que se mesure le plus parisien des écrivains russes. Ce fin connaisseur de la culture et de la littérature françaises s'interroge sur cette «francité» contemporaine, meurtrie selon lui à force d'autodénigrement. «Que signifie être étranger aujourd'hui en France ?», s'interroge Andreï Makine, lui qui, fuyant sa Russie natale, a lutté pour arracher en France le droit d'asile politique et a choisi la langue de Voltaire comme mode d'expression de son art. S'il sait écouter l'argumentaire plaintif des théoriciens d'un certain «déclinisme» hexagonal, c'est pour contredire les funestes prédictions des Cassandre se persuadant de la noirceur de notre avenir.

C'est du coeur profond de cette France qu'on oublie d'aimer que part toute sa méditation, puisée au creux du silence d'une petite église de village. Les bancs esseulés et les fresques défraîchies de sainte Radegonde témoignent d'une France défunte contrastant certes avec le bruit et la fureur de la rue et ses «visages hargneux, l'abrutissant cognement de la techno, des chauffeurs qui se défient, et plus loin, dans la rue du village, l'extrême laideur de la rue envahie par la chaleur, par la promiscuité recherchée, par le vacarme».

Mais cette France, réduite au pâle reflet des Lumières auxquelles elle donna naissance du temps de sa splendeur, ne doit pas faire oublier cette autre contrée, patrie d'écrivains, d'artistes et de penseurs qui, de Voltaire à Raymond Aron, de Fragonard à Debussy, ont illuminé le monde et attisé l'admiration des puissants.

Certes, Makine concède, tout en le regrettant, que, «depuis longtemps déjà, le poids économique et l'influence géostratégique de la France ne lui permettent plus de jouer le rôle d'une grande puissance. Matériellement non. Et pourtant, note-t-il, «elle pèse encore dans le monde, grâce à cet héritage d'idées que les nations associent à ce pays, à sa «vocation surnaturelle» clamée par Bernanos.» «En parlant de la France, il faut toujours penser à cette force idéale», revendique l'auteur du Requiem pour l'Est, qui détaille ici les raisons de sa foi en ce qui fait de la France «fragile et éternelle», un pays phare pour les étrangers.

En lointain et fidèle héritier des Moscovites et Pétersbourgeois lettrés des siècles passés, Andreï Makine questionne sans concession cette fameuse identité française, tissée d'élans réformateurs et de paralysants tabous, coincée entre son goût certain pour les «valeurs» et sa terreur toujours vivace d'un retour à l'ordre moral.

Cette France qu'on oublie d'aimer se lit aussi comme un réquisitoire efficacement mené contre ce qui est parfois qualifié d'illusion du déclin, en passe de devenir une nouvelle figure rhétorique.

Marie-Laure Germon

http://www.lefigaro.fr/debats/20060315.FIG000000141_makine_et_son_ode_a_la_france.html

Anti
Revenir en haut Aller en bas
http://www.e-doodles.com/
alejandro
Vocabulivore émerite
alejandro

Nombre de messages : 2095
Date d'inscription : 16/10/2004

Les aspects sombres de la Révolution Empty
MessageSujet: Re: Les aspects sombres de la Révolution   Les aspects sombres de la Révolution EmptyMar 21 Mar - 11:54

Faisons une photo. On aura des blancs et des noirs, des nuances de gris, des rouges, des bleus et des verts, et bien d’autres couleurs. Tout cela nous donne le moyen de reconnaître une réalité, certes, à l’intérieur des limites de la technique. Passons notre photo par une retouche image et enlevons les couleurs. Il ne restera plus que les noirs, les blancs, et une multitude de nuances de gris. Ce qui à l’origine était un bleu et un rouge peuvent désormais se confondre en une même nuance de gris. Augmentons le contraste jusqu’à ce qu’il ne reste que des noirs et des blancs, sans nuance de gris.

Si cette photo représente la France, le cap’tne met le doigt sur une tache noire et dit : « c’est ça, la France. » Si c’est une photo représentant l’orient, il met le doigt sur une tache blanche et il dit « c’est ça, l’orient. »
Revenir en haut Aller en bas
http://mapage.noos.fr/lesautdesandra
Capitain
Invité



Les aspects sombres de la Révolution Empty
MessageSujet: Re: Les aspects sombres de la Révolution   Les aspects sombres de la Révolution EmptyMar 21 Mar - 12:30

Non, c'est un peu plus compliqué, chez moi. Mais Alex, par contre, lorsqu'il montre sur une tache noire d'une telle photo, il dit "C'est l'Occident" (en tous cas ses valeurs et ses pseudo-principes), ce qui est évident.

Le philosophisme, qui n'est spéculations et conjectures de réfléchisseurs quasiment tous en contradiction les uns avec les autres.

Le scientisme, qui attache une importance prépondérante à comprendre comment fonctionne l'univers, de quoi il est composé, sans se soucier du pourquoi, et qui ne peut aboutir que très rarement à des certitudes définitives (dont le contraire d'une science, au vrai sens de ce terme).

L'esthétisme, ou la conception de l'art dans laquelle celui-ci est sa propre fin.

La société ou le jeu et le divertissement occupent tout l'espace et presque tout le temps, où les différentes politiques visent qu'à satisfaire l'aspiration des membres de cette société à cette débauche de "culture" populaire ou bourgeoise qui n'est qu'un jeu, un véritable "panludisme".

La dégradation de l'environnement par l'industrie et le "progrès".

Je rejette certes tout cela et bien d'autres choses encore.
Revenir en haut Aller en bas
vilain
Logorrhéique talonnesque
vilain

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 16/10/2004

Les aspects sombres de la Révolution Empty
MessageSujet: Re: Les aspects sombres de la Révolution   Les aspects sombres de la Révolution EmptyMar 21 Mar - 13:05

Capitaine ad hoc a écrit:


La dégradation de l'environnement par l'industrie et le "progrès".

Je rejette certes tout cela et bien d'autres choses encore.


Mais alors...qu'est-ce que tu fais derrière ton ordi à longueur de journée au lieu d'éléver tes chèvres ? D
Revenir en haut Aller en bas
Capitain
Invité



Les aspects sombres de la Révolution Empty
MessageSujet: Re: Les aspects sombres de la Révolution   Les aspects sombres de la Révolution EmptyMar 21 Mar - 13:11

vilain a écrit:
Capitaine ad hoc a écrit:


La dégradation de l'environnement par l'industrie et le "progrès".

Je rejette certes tout cela et bien d'autres choses encore.


Mais alors...qu'est-ce que tu fais derrière ton ordi à longueur de journée au lieu d'éléver tes chèvres ? D

Parce que, malheureusement, je ne possède pas de chèvres. D
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Les aspects sombres de la Révolution Empty
MessageSujet: Re: Les aspects sombres de la Révolution   Les aspects sombres de la Révolution EmptyMar 21 Mar - 13:17

Capitaine ad hoc a écrit:
Parce que, malheureusement, je ne possède pas de chèvres. D

Pourquoi as-tu bêtement dépensé tes sous à remplacer ton ordi au lieu d'acheter une chêvre ? Parce que tu es devenu musulman et que les musulmans n'ont pas l'esprit d'entreprise ?
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Capitain
Invité



Les aspects sombres de la Révolution Empty
MessageSujet: Re: Les aspects sombres de la Révolution   Les aspects sombres de la Révolution EmptyMar 21 Mar - 13:22

Mais j'ai pas d'enclos, pour une chèvre. Et puis d'toutes façons, j'prépfererais des moutons, c'est plus lucratif.
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Les aspects sombres de la Révolution Empty
MessageSujet: Re: Les aspects sombres de la Révolution   Les aspects sombres de la Révolution EmptyMar 21 Mar - 13:27

Capitaine ad hoc a écrit:
Mais j'ai pas d'enclos, pour une chèvre. Et puis d'toutes façons, j'prépfererais des moutons, c'est plus lucratif.

Eh ! Bien, t'es devenu aussi con que les autres musulmans. Il te manque toujours quelque chose pour pouvoir agir.

Je suppose que tu n'écris plus rien, depuis que tu es converti ?
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Capitain
Invité



Les aspects sombres de la Révolution Empty
MessageSujet: Re: Les aspects sombres de la Révolution   Les aspects sombres de la Révolution EmptyMar 21 Mar - 13:33

Fulmi a écrit:
Je suppose que tu n'écris plus rien, depuis que tu es converti ?

Si, mais pas des conneries.
Revenir en haut Aller en bas
vilain
Logorrhéique talonnesque
vilain

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 16/10/2004

Les aspects sombres de la Révolution Empty
MessageSujet: Re: Les aspects sombres de la Révolution   Les aspects sombres de la Révolution EmptyMar 21 Mar - 13:34

Capitaine ad hoc a écrit:
Fulmi a écrit:
Je suppose que tu n'écris plus rien, depuis que tu es converti ?

Si, mais pas des conneries.

Tu les réserve pour Vocab ? Mr green
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Les aspects sombres de la Révolution Empty
MessageSujet: Re: Les aspects sombres de la Révolution   Les aspects sombres de la Révolution EmptyMar 21 Mar - 13:42

vilain a écrit:
Capitaine ad hoc a écrit:
Fulmi a écrit:
Je suppose que tu n'écris plus rien, depuis que tu es converti ?

Si, mais pas des conneries.

Tu les réserve pour Vocab ? Mr green

Eh ! bien, ça doit être mignon, ce qu'il écrit lorsqu'il se prend au sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Marcel
Invité



Les aspects sombres de la Révolution Empty
MessageSujet: Re: Les aspects sombres de la Révolution   Les aspects sombres de la Révolution EmptyMer 27 Sep - 5:45

Fulmi a écrit:
Capitaine ad hoc a écrit:
Mais j'ai pas d'enclos, pour une chèvre. Et puis d'toutes façons, j'prépfererais des moutons, c'est plus lucratif.

Eh ! Bien, t'es devenu aussi con que les autres musulmans. Il te manque toujours quelque chose pour pouvoir agir.

Je suppose que tu n'écris plus rien, depuis que tu es converti ?

Je me suis mis à écrire des romans alors que j'étais déjà converti à l'islam depuis bien longtemps.

Cela dit, je n'ai pas de voiture et ne veux pas en avoir.

Je serai sans doute obligé de prendre l'avion un jour, mais cela me dérange bien, croyez-le.

En fait, nous sommes obligés de nous plier à certaines nécessités de l'époque actuelle, mais certains d'entre nous (beaucoup d'entre nous, dans lequel il faut compter assez peu de musulmans, en fait) n'aspirent qu'à se débarasser de ce prétendu "progrès" matériel, sachez-le. Cela deviendra d'ailleurs nécessaire tôt ou tard.
Revenir en haut Aller en bas
Marcel
Invité



Les aspects sombres de la Révolution Empty
MessageSujet: Re: Les aspects sombres de la Révolution   Les aspects sombres de la Révolution EmptyMer 27 Sep - 5:51

vilain a écrit:
Capitaine ad hoc a écrit:
Fulmi a écrit:
Je suppose que tu n'écris plus rien, depuis que tu es converti ?

Si, mais pas des conneries.

Tu les réserve pour Vocab ? Mr green

Ben ça s'voit pas ??? !? ange
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Les aspects sombres de la Révolution Empty
MessageSujet: Re: Les aspects sombres de la Révolution   Les aspects sombres de la Révolution Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Les aspects sombres de la Révolution
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vocabulis :: Papotages :: Blabla-
Sauter vers: