Vocabulis


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Musée du Quai Branly

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Croustine
Vocabulivore émerite
Croustine

Nombre de messages : 2275
Localisation : 45°46/4°50
Date d'inscription : 15/10/2004

Musée du Quai Branly Empty
MessageSujet: Musée du Quai Branly   Musée du Quai Branly EmptyMer 5 Juil - 23:28

Citation :
Musée du Quai Branly

«Ainsi nos oeuvres d’art ont droit de cité là où nous sommes, dans l’ensemble, interdits de séjour »

Talents et compétences président donc au tri des candidats africains à l’immigration en France selon la loi Sarkozy dite de « l’immigration choisie » qui a été votée en mai 2006 par l’Assemblée nationale française. Le ministre français de l’Intérieur s’est offert le luxe de venir nous le signifier, en Afrique, en invitant nos gouvernants à jouer le rôle de geôliers de la « racaille » dont la France ne veut plus sur son sol. Au même moment, du fait du verrouillage de l’axe Maroc/Espagne, après les événements sanglants de Ceuta et Melilla, des candidats africains à l’émigration clandestine, en majorité jeunes, qui tentent de passer par les îles Canaries meurent par centaines, dans l’indifférence générale, au large des côtes mauritaniennes et sénégalaises.

L’Europe forteresse, dont la France est l’une des chevilles ouvrières, déploie, en ce moment, une véritable armada contre ces quêteurs de passerelles en vue de les éloigner le plus loin possible de ses frontières.

Les œuvres d’art, qui sont aujourd’hui à l’honneur au Musée du Quai Branly, appartiennent d’abord et avant tout aux peuples déshérités du Mali, du Bénin, de la Guinée, du Niger, du Burkina-Faso, du Cameroun, du Congo. Elles constituent une part substantielle du patrimoine culturel et artistique de ces « sans visa » dont certains sont morts par balles à Ceuta et Melilla et des « sans papiers » qui sont quotidiennement traqués au cœur de l’Europe et, quand ils sont arrêtés, rendus, menottes aux poings à leurs pays d’origine.

Dans ma «Lettre au Président des Français à propos de la Côte d’Ivoire et de l’Afrique en général », je retiens le Musée du Quai Branly comme l’une des expressions parfaites de ces contradictions, incohérences et paradoxes de la France dans ses rapports à l’Afrique. A l’heure où celui-ci ouvre ses portes au public, je continue de me demander jusqu’où iront les puissants de ce monde dans l’arrogance et le viol de notre imaginaire. Nous sommes invités, aujourd’hui, à célébrer avec l’ancienne puissance coloniale une œuvre architecturale, incontestablement belle, ainsi que notre propre déchéance et la complaisance de ceux qui, acteurs politiques et institutionnels africains, estiment que nos biens culturels sont mieux dans les beaux édifices du Nord que sous nos propres cieux.

Je conteste le fait que l’idée de créer un musée de cette importance puisse naître, non pas d’un examen rigoureux, critique et partagé des rapports entre l’Europe et l’Afrique, l’Asie, l’Amérique et l’Océanie dont les pièces sont originaires, mais de l’amitié d’un Chef d’Etat avec un collectionneur d’œuvre d’art qu’il a rencontré un jour sur une plage de l’île Maurice. Les trois cent mille pièces que le Musée du Quai Branly abrite constituent un véritable trésor de guerre en raison du mode d’acquisition de certaines d’entre elles et le trafic d’influence auquel celui-ci donne parfois lieu entre la France et les pays dont elles sont originaires. Je ne sais pas comment les transactions se sont opérées du temps de François 1er, de Louis XIV et au XIXème siècle pour les pièces les plus anciennes. Je sais, par contre, qu’en son temps, Catherine Trautman, à l’époque ministre de la culture de la France dont j’étais l’homologue malienne, m’avait demandé d’autoriser l’achat pour le Musée du Quai Branly d’une statuette de Tial appartenant à un collectionneur belge. De peur de participer au blanchiment d’une œuvre d’art qui serait sortie frauduleusement de notre pays, j’ai proposé que la France l’achète (pour la coquette somme de deux cents millions de francs CFA), pour nous la restituer afin que nous puissions ensuite la lui prêter. Je me suis entendue dire, au niveau du Comité d’orientation dont j’étais l’un des membres que l’argent du contribuable français ne pouvait pas être utilisé dans l’acquisition d’une pièce qui reviendrait au Mali. Exclue à partir de ce moment de la négociation, j’ai appris par la suite que l’Etat malien, qui n’a pas de compte à rendre à ses contribuables, a acheté la pièce en question en vue de la prêter au Musée. Alors, que célèbre-t-on aujourd’hui ?

S’agit-il de la sanctuarisation de la passion que le Président des Français a en partage avec son ami disparu ainsi que le talent de l’architecte du Musée ou les droits culturels, économiques, politiques et sociaux des peuples d’Afrique, d’Asie, d’Amérique et d’Océanie ?

Le Musée du Quai Branly est bâti, de mon point de vue, sur un profond et douloureux paradoxe à partir du moment où la quasi totalité des Africains, des Amérindiens, des Aborigènes d’Australie, dont le talent et la créativité sont célébrés, n’en franchiront jamais le seuil compte tenu de la loi sur l’immigration choisie.

Il est vrai que des dispositions sont prises pour que nous puissions consulter les archives via l’Internet. Nos œuvres ont droit de cité là où nous sommes, dans l’ensemble, interdits de séjour.

A l’intention de ceux qui voudraient voir le message politique derrière l’esthétique, le dialogue des cultures derrière la beauté des œuvres, je crains que l’on soit loin du compte. Un masque africain sur la place de la République n’est d’aucune utilité face à la honte et à l’humiliation subies par les Africains et les autres peuples pillés dans le cadre d’une certaine coopération au développement. Bienvenue donc au Musée de l’interpellation qui contribuera - je l’espère - à édifier les opinions publiques française, africaine et mondiale sur l’une des manières dont l’Europe continue de se servir et d’asservir d’autres peuples du monde tout en prétendant le contraire. Pour terminer je voudrais m’adresser, encore une fois, à ces œuvres de l’esprit qui sauront intercéder auprès des opinions publiques pour nous.

« Vous nous manquez terriblement. Notre pays, le Mali et l’Afrique tout entière continuent de subir bien des bouleversements. Aux Dieux des Chrétiens et des Musulmans qui vous ont contesté votre place dans nos cœurs et vos fonctions dans nos sociétés s’est ajouté le Dieu argent. Vous devez en savoir quelque chose au regard des transactions dont certaines nouvelles acquisitions de ce musée ont été l’objet. Il est le moteur du marché dit OE’libre’’ et OE’concurrentiel’’ qui est supposé être le paradis sur Terre appauvris, désemparés et manipulés par des dirigeants convertis au dogme du marché, vos peuples s’en prennent les uns aux autres, s’entretuent ou fuient. Parfois, ils viennent buter contre le long mur de l’indifférence, dont Schengen. N’entendez-vous pas, de plus en plus, les lamentations de ceux et celles qui empruntent la voie terrestre, se perdre dans le Sahara ou se noyer dans les eaux de la Méditerranée ? N’entendez-vous point les cris de ces centaines de naufragés dont des femmes enceintes et des enfants en bas âge ? Si oui, ne restez pas muettes, ne vous sentez pas impuissantes. Soyez la voix de vos peuples et témoignez pour eux. Rappelez à ceux qui vous veulent tant ici dans leurs musées et aux citoyens français et européens qui les visitent que l’annulation totale et immédiate de la dette extérieure de l’Afrique est primordiale. Dites-leur surtout que libéré de ce fardeau, du dogme du tout marché qui justifie la tutelle du FMI et de la Banque mondiale, le continent noir redressera la tête et l’échine. »


Aminata TRAORE
Essayiste et ancienne Ministre de la culture et du Tourisme du Mali
Revenir en haut Aller en bas
http://www.claudeveyret.fr
le Veilleur
Phrasophile averti(e)
le Veilleur

Nombre de messages : 1024
Localisation : ici
Date d'inscription : 01/05/2005

Musée du Quai Branly Empty
MessageSujet: Re: Musée du Quai Branly   Musée du Quai Branly EmptyDim 16 Juil - 8:55

C'est un article talentueux qui ne manque ni de bon sens ni de coeur.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.leongard.com
Marcel
Invité



Musée du Quai Branly Empty
MessageSujet: Re: Musée du Quai Branly   Musée du Quai Branly EmptyLun 17 Juil - 1:22

D'autant plus que ceux pour qui on expose ces oeuvres d'art sont généralement incapables d'en comprendre toute la pertinence, toute la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Musée du Quai Branly Empty
MessageSujet: Re: Musée du Quai Branly   Musée du Quai Branly EmptyLun 17 Juil - 11:42

Croustine a écrit:
Citation :
Musée du Quai Branly

«Ainsi nos oeuvres d’art ont droit de cité là où nous sommes, dans l’ensemble, interdits de séjour »

Talents et compétences président donc au tri des candidats africains à l’immigration

Cette dame fait semblant de confondre séjour et immigration. C'est malhonnête, ce qui ne m'étonne pas d'elle ; elle est sûrement de gauche.

Je doute d'ailleurs qu'elle même ait produit la moindre oeuvre, d'art ou autre.

Aux chiottes.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Bignona
Bavard
Bignona

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 14/10/2005

Musée du Quai Branly Empty
MessageSujet: Re: Musée du Quai Branly   Musée du Quai Branly EmptyLun 17 Juil - 13:54

Citation :
Cette dame fait semblant de confondre séjour et immigration

Je crois pas non.
Meme pour un trés court séjour il est presque impossible à un africain d'obtenir un visa pour la France.
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Musée du Quai Branly Empty
MessageSujet: Re: Musée du Quai Branly   Musée du Quai Branly EmptyLun 17 Juil - 14:24

Bignona a écrit:
Citation :
Cette dame fait semblant de confondre séjour et immigration

Je crois pas non.
Meme pour un trés court séjour il est presque impossible à un africain d'obtenir un visa pour la France.

C'est que ses prédecesseurs ont abusé de la liberté dont ils ont bénéficié en France : si un moins grand nombre d'entre eux étaient venu illégallement, cette situation administrative n'aurait pas lieu d'être.

Je suppose qu'il faut à un Africain une invitation fiable pour venir en France ; c'est la moindre des choses.

Si j'en crois les informations lisibles sur un site africain, la question des visas français pour les Maliens est réglée d'une manière qui satisfait le gouvernement malien :

"S. E. Normand a estimé que la liste de cette catégorie de gens n'est pas exhaustive. A ses dires, des visas de circulation seront délivrés à toute personne justifiant des raisons valables de voyager. Il s'est insurgé contre toute appréhension tendant à faire croire qu'il s'agit de mesures discriminatoires. "La mesure n'est pas discriminatoire, mais vise à faciliter la délivrance de visas. Le principe peut être discriminatoire et sélectif. La discrimination se fait surtout à l'égard des immigrants clandestins", a tranché M. Normand."

http://mali.viky.net/maliens_exterieur/cgi-bin/view_article.pl?id=351



Je ne vois pas ce qu'on peut faire de plus. Les Maliens étant généralement des gens pauvres (à cause de la misère qu'ils entretiennent eux-même dans leur pays), il y a lieu de s'assurer que les visas ne sont délivrés qu'à bon escient, d'autant que ceux-ci permettent de voyager dans toute la zone Schengen, ce qui fait beaucoup.

Je désire savoir où on peut lire que les Maliens se plaignent de la procédure d'obtention des visas saoudiens, laquelle est plus stricte que celle des visas français. Je ne trouve pas. Une piste ?
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Marcel
Invité



Musée du Quai Branly Empty
MessageSujet: Re: Musée du Quai Branly   Musée du Quai Branly EmptyLun 17 Juil - 16:40

Fulmi a écrit:
Je doute d'ailleurs qu'elle même ait produit la moindre oeuvre, d'art ou autre.

Aux chiottes.
Aminata Traoré est romancière. Et il est bien possible qu'elle soit meilleure que vous dans ce domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Marcel
Invité



Musée du Quai Branly Empty
MessageSujet: Re: Musée du Quai Branly   Musée du Quai Branly EmptyLun 17 Juil - 16:54

Fulmi a écrit:
Les Maliens étant généralement des gens pauvres (à cause de la misère qu'ils entretiennent eux-même dans leur pays), il y a lieu de s'assurer que les visas ne sont délivrés qu'à bon escient,
C'est plus fort que vous ou quoi ? Vous pouvez pas vous empêcher de dire des bêtises ? Le Mali, comme beaucoup de pays africains, souffre beaucoup de sa dette, et c'est le système européen qui en est responsable. En immigrant, les maliens peuvent partiellement pallier leur pauvreté : les immigrés maliens travaillent en Europe pour envoyer une bonne partie de leur salaire à leur famille restée au Mali. ça ne plaît sans doute pas à un nationaliste comme vous, mais ils n'ont pas le choix. Vous comprendriez sûrement si vous n'étiez pas un nanti grâce à une chance que vous ne savez sans doute pas apprécier.

Si on était pas allé coloniser le Mali, et si on n'avait pas fait venir un grand nombre de maliens en France à cause d'un manque de main d'oeuvre bon marché, on en aurait moins sur notre sol aujourd'hui. Vous allez me dire que nous ne sommes pas responsables des conneries de nos prédesseceurs, mais ça n'importe pas : il arrive que quand les parents font des conneries, les enfants doivent en assumer les conséquences, c'est comme ça et pas autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Marcel
Invité



Musée du Quai Branly Empty
MessageSujet: Re: Musée du Quai Branly   Musée du Quai Branly EmptyLun 17 Juil - 17:08

Pour ce qui est de la dette, les pays débiteurs ont tout à fait les moyens de l'alléger, voire même de l'annuler, sans risque pour leur prospérité économique. Ils ne le font pas parce qu'il sont cupides et parfaitement insensibles à la misère africaine. Mais bien sûr, on trouvera toujours des crapules dans votre genre pour justifier l'injustifiable avec une réthorique de café du commerce.
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Musée du Quai Branly Empty
MessageSujet: Re: Musée du Quai Branly   Musée du Quai Branly EmptyLun 17 Juil - 19:39

Marcel a écrit:
C'est plus fort que vous ou quoi ? Vous pouvez pas vous empêcher de dire des bêtises ? Le Mali, comme beaucoup de pays africains, souffre beaucoup de sa dette, et c'est le système européen qui en est responsable..

Il souffre de sa dette parce que l'argent prêté n'a pas été investi dans l'industrie. C'est un tort. Or le Mali ayant demandé et obtenu son indépendance, il est normal qu'on lui réclame le remboursement de cette dette. Il n'est plus un protectorat ; il doit donc assumer son indépendance et rembourser l'argent emprunté ; et les intérêts.

Faut savoir ce qu'on veut : être protégé ou être indépendant. Ensuite, il faut assumer ses choix.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Musée du Quai Branly Empty
MessageSujet: Re: Musée du Quai Branly   Musée du Quai Branly EmptyLun 17 Juil - 19:42

Marcel a écrit:
Pour ce qui est de la dette, les pays débiteurs ont tout à fait les moyens de l'alléger, voire même de l'annuler, sans risque pour leur prospérité économique. Ils ne le font pas parce qu'il sont cupides et parfaitement insensibles à la misère africaine. Mais bien sûr, on trouvera toujours des crapules dans votre genre pour justifier l'injustifiable avec une réthorique de café du commerce.

Il n'y a aucune raison d'annuler la dette de ceux qui n'oint oas su faire fructifier l'argent prêter : ce serait offrir une prime aux incapables et pénaliser les gens intelligents. Comment ensuite demander aux pays de l'Est de rembourser l'argent que nous leur prêtons aujourd'hui si nous n'exigeons pas des Africains qu'ils remboursent l'argent prêté il y a cnquante ans, à leur indépendance ?
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
charlie
Phraseur impénitent
charlie

Nombre de messages : 125
Date d'inscription : 16/04/2006

Musée du Quai Branly Empty
MessageSujet: Re: Musée du Quai Branly   Musée du Quai Branly EmptyLun 17 Juil - 22:38

Je me trompe peut-être, mais il me semble que si la dette des pays africains était annulée, dans 10 ans elle sera revenue...

Ce qu'il faut à l'Afrique, c'est une livraison d'une quantité industrielle de préservatifs. Associé à un changement de mentalité. J'ai de la peine à imaginer que des gens peuvent encore baiser, voyant le résultat, en termes de morts de faim ou de sida

Et dire qu'un certain Jean-Paul préchait contre le préservatif. Ce Saint-Homme que certains voudraient canoniser.

Maintenant on voudrait mettre leur banqueroute sur notre dos...

Que de richesses minières dans certains états...
Revenir en haut Aller en bas
Marcel
Invité



Musée du Quai Branly Empty
MessageSujet: Re: Musée du Quai Branly   Musée du Quai Branly EmptyMar 18 Juil - 1:40

Fulmi a écrit:
Il n'y a aucune raison d'annuler la dette
Si, il y a une très bonne raison, les milliers de gosses qui crèvent la dalle en Afrique, ça c'est une très bonne raison. Mais certains individus qui ne pensent qu'à eux et se moquent des souffrances d'autrui ne peuvent probablement pas comprendre ça.

Citation :
Comment ensuite demander aux pays de l'Est de rembourser l'argent que nous leur prêtons aujourd'hui si nous n'exigeons pas des Africains qu'ils remboursent l'argent prêté il y a cnquante ans, à leur indépendance ?
C'est très simple : il ne faut pas leur prêter d'argent. J'ai expliqué ça dans un autre fil. Les gens qui prêtent à intérêt font quelque chose d'immoral, l'argent ne peut pas être considéré comme une marchandise, c'est ce que disent le judaïsme et l'islam, et ce que disait le christianisme avant de dégénérer. On peut investir pour d'autres moyennant un intéressement aux bénéfices, au pire on prête sans intérêts, mais on ne se conduit pas comme un idiot en se précipitant la tête la première dans le feu de l'enfer pour y connaître des douleurs atroces et perpétuelles.
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Musée du Quai Branly Empty
MessageSujet: Re: Musée du Quai Branly   Musée du Quai Branly EmptyMar 18 Juil - 13:23

Marcel a écrit:
C'est très simple : il ne faut pas leur prêter d'argent. J'ai expliqué ça dans un autre fil. Les gens qui prêtent à intérêt font quelque chose d'immoral, l'argent ne peut pas être considéré comme une marchandise, c'est ce que disent le judaïsme et l'islam, et ce que disait le christianisme avant de dégénérer.

Les pays producteurs de pétrole du golf, qui sont musulmans peuvent donc sans problème prêter des somes considérables d'argent au Mali et à ses voisins, puisque c'est dans leurs coutumes.

Les banques occidentales qui ont prêté aux pays du tiers-monde n'étant pas musulmanes, elles prêtent avec intérêt, ce qui est conforme à l'esprit du capitalisme.

Note que ces pays africains pourient aussi faire leurs la devise de Mao Tsé-Toung "compter sur ses propres forces" et renoncer à toute aide de l'Occident. Auquel cas la question de leur dette ne se poserait plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Marcel
Invité



Musée du Quai Branly Empty
MessageSujet: Re: Musée du Quai Branly   Musée du Quai Branly EmptyMer 19 Juil - 8:16

Fulmi a écrit:
Note que ces pays africains pourient aussi faire leurs la devise de Mao Tsé-Toung "compter sur ses propres forces" et renoncer à toute aide de l'Occident. Auquel cas la question de leur dette ne se poserait plus.
Je suis tout à fait d'accord avec ça. En attendant, ils ont des dettes et doivent les rembourser, et ils doivent s'endetter encore pour rembourser ces dettes.
Revenir en haut Aller en bas
Marcel
Invité



Musée du Quai Branly Empty
MessageSujet: Re: Musée du Quai Branly   Musée du Quai Branly EmptyMer 19 Juil - 8:19

Fulmi a écrit:
Les banques occidentales qui ont prêté aux pays du tiers-monde n'étant pas musulmanes, elles prêtent avec intérêt, ce qui est ...
...vraiment dommage pour elles. Elles devraient y renoncer, dans leur intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
ours impatient
Drôle de zèbre
ours impatient

Nombre de messages : 2800
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/10/2004

Musée du Quai Branly Empty
MessageSujet: Re: Musée du Quai Branly   Musée du Quai Branly EmptyMer 19 Juil - 10:30

Mounir Fatmi, jeune artiste marocain contemporain

Musée du Quai Branly Fatmi2
Tête dure

J'ai emprunté la citation à la page d'accueil de son site.

Il expose jusqu'au 29 juillet 2006 à la Bank galerie, Paris.

(merci au blog Lunettes rouges, remarquable lieu de partage d'un globe-trotter passionné d'art)

_________________
L'éducation peut tout : elle fait danser les ours.Musée du Quai Branly Troll_gif
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Musée du Quai Branly Empty
MessageSujet: Re: Musée du Quai Branly   Musée du Quai Branly EmptyMer 19 Juil - 11:01

Marcel a écrit:
Je suis tout à fait d'accord avec ça. En attendant, ils ont des dettes et doivent les rembourser, et ils doivent s'endetter encore pour rembourser ces dettes.

Problème de la cigale et de la fourmi. Fallait pas tout dépenser bêtement, mais investir. On a demandé son indépendance, il faut assumer la prise de responsabilité qui en est la conséquence directe.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
alejandro
Vocabulivore émerite
alejandro

Nombre de messages : 2095
Date d'inscription : 16/10/2004

Musée du Quai Branly Empty
MessageSujet: Re: Musée du Quai Branly   Musée du Quai Branly EmptyMer 19 Juil - 15:48

On peut discuter longtemps sur la moralité des intérêts. Reste tout de même un problème, c’est que sauf situation de déflation, situation rare et non souhaitable, l’argent se déprécie. Si je prête 1.000 euros aujourd’hui et qu’on me rend ces 1.000 euros dans dix ans, j’ai perdu de l’argent. Avec une inflation modeste de 1% ça reviendrait à ce qu’on ne me rende que 900 euros. Sauf à vouloir faire un cadeau à mon débiteur, on peut difficilement me reprocher d’exiger des intérêts.

Mais il y a quelque chose qui moralement est tout à fait condamnable, ce sont les intérêts sur les intérêts. Il me semble même que la loi française l’interdit, même si les banques ne se gênent pas de le pratiquer. Les pays du Sud payent aussi des intérêts sur des intérêts ; en fait, ils ne payent que ça, leurs emprunts ont été remboursés depuis longtemps, et même, il me semble, plusieurs fois. Leur dette s’apparente plus à de l’extorsion de fonds qu’au remboursement d’une dette, ils remboursent des sommes qu’ils n’ont jamais eues.

Il semble que fulmi ait une idée un peu simpliste de ce que sont les relations nord-sud.

A l’origine, les pays du sud étaient plus ou moins autosuffisants. Chacun cultivait son lopin de terre (sauf là où les propriétaire terriens esclavagisaient les paysans, comme au Brésil) ou avait son petit biz et ça roulait. Seulement, à ce niveau de développement, les indicateurs macroéconomiques sont à plat. Les pays du nord leur ont dit : « développez-vous, spécialisez-vous, gagnez de l’argent » et ont poussé les gouvernements du sud à faire de la monoculture et à ouvrir leur marché sur le monde, qui du cacao, qui du café, du sucre ou des bananes. Un pays qui mise tout sur, disons le cacao, et emprunte pour développer cette activité, voit arriver un excédent commercial, le PIB augmenter, et d’autres indicateurs totalement abstraits et détachés de la situation réelle, s’améliorer. Certes, ce pays fait entrer des devises, mais en ouvrant les frontières et ne soutenant que l’industrie ou la culture sur laquelle elle a misé, il ruine tous les autres domaines de la vie économique, provoque le déplacement des populations, l’abandon des campagnes et contribue à la bidonvilisation de ses villes. Le PIB a augmenté, les économistes sont contents, mais le pays s’est-il enrichi pour autant ? Evidemment non. Déjà dans une situation précaire à ce moment-là, la chute des cours des matières premières met ce pays dans l’impasse, les devises n’entrent plus, il ne peut plus rembourser ses dettes. Bref, il est dans la merde.


La situation des pays du sud tient à ce qu’ils se sont fait piéger par les pays du nord. Les comptes en banque en suisse de certains de leurs dictateurs n’ont eu qu’une faible incidence sur cette situation.

On pourrait penser que les dirigeants du nord se disent « OK, on a fait une connerie en poussant les pays du sud à se "développer" suivant des critères qui n’étaient pas pertinents. On a compris, on va rattraper le coup. » Eh bien pas du tout ; les pays du nord, avec notamment l’OMC, continuent à tenir la tête des pays pauvres sous l’eau en exigeant, souvent avec des méthodes qui s’apparentent à du chantage et à l’escroquerie, qu’ils ouvrent encore plus les frontières au marché international, qu’ils privatisent tout ce qui est privatisable (ce qui renvient à faire cadeau des biens publics aux mafias locales), qu’ils résorbent leurs déficits, qui cessent toute dépense sociale, éducative et sanitaire et qu’ils s’abstiennent de soutenir la seule culture ou industrie à laquelle ils peuvent encore s’accrocher ; bref, qu’ils jettent les habitants de ces pays dans la misère la plus noire.

C’est ce que nous connaissons aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
http://mapage.noos.fr/lesautdesandra
Marcel
Invité



Musée du Quai Branly Empty
MessageSujet: Re: Musée du Quai Branly   Musée du Quai Branly EmptyMer 19 Juil - 22:54

Fulmi a écrit:
Marcel a écrit:
Je suis tout à fait d'accord avec ça. En attendant, ils ont des dettes et doivent les rembourser, et ils doivent s'endetter encore pour rembourser ces dettes.

Problème de la cigale et de la fourmi. Fallait pas tout dépenser bêtement, mais investir. On a demandé son indépendance, il faut assumer la prise de responsabilité qui en est la conséquence directe.
Et la compassion ? La seconde chance ? Vous connaissez ?
Revenir en haut Aller en bas
le Veilleur
Phrasophile averti(e)
le Veilleur

Nombre de messages : 1024
Localisation : ici
Date d'inscription : 01/05/2005

Musée du Quai Branly Empty
MessageSujet: Re: Musée du Quai Branly   Musée du Quai Branly EmptyJeu 20 Juil - 0:44

Si l'on se place d'un point de vue nationaliste, ce que dit Fulmi est d'une implacable logique.
Pouvons-nous élargir notre horizon? Faute de quoi nous courons à la catastrophe.
Personnellement, je me refuse au manichéisme opposant le pauvre noir exploité par le méchant blanc. Les dirigeants africains sont souvent eux-mêmes des exploiteurs et des corrompus, et derrière eux, leurs peuples ne demanderaient pas mieux que de changer de rôle avec les peuples d'europe occidentale sans avoir plus que ces derniers mauvaise conscience.
C'est au fond de la conscience universelle qu'il faut porter le fer et non dans celle de tel ou tel peuple. Désigner des boucs émissaires n'a jamais fait qu'accroître la haine.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.leongard.com
alejandro
Vocabulivore émerite
alejandro

Nombre de messages : 2095
Date d'inscription : 16/10/2004

Musée du Quai Branly Empty
MessageSujet: Re: Musée du Quai Branly   Musée du Quai Branly EmptyJeu 20 Juil - 1:25

le Veilleur a écrit:

Personnellement, je me refuse au manichéisme opposant le pauvre noir exploité par le méchant blanc.

[...]

C'est au fond de la conscience universelle qu'il faut porter le fer et non dans celle de tel ou tel peuple. Désigner des boucs émissaires n'a jamais fait qu'accroître la haine.


Les faits sont les faits, et la misère dans le tiers monde est ce qu’elle est en raison des rapports de force qui sont en jeu. Ici comme à bien d’autres occasions, c’est la loi du plus fort qui prime, et en l’occurrence, les plus forts sont les pays occidentaux (auxquels vient s’ajouter le japon). Et les pays qui ont su sortir de la misère l’ont fait en s’opposant à l’occident.

On peut adopter l’attitude fataliste et résignée dont fulmi est coutumier, genre « c’est comme ça, il n’y a rien à faire, et d’ailleurs, c’est très bien ainsi. » Et se dire que si les pays du tiers monde sont faibles, tant pis pour leur pomme, ils n’avaient qu’à être forts.

Il se trouve que l’occident a inventé les droits de l’homme et l’institutionnalisation de la solidarité, et lorsqu’on est un habitant occidental normalement constitué, on a tendance à croire que la solidarité est une bonne chose, et que la guerre de tous contre tous est à proscrire. Il n’est dès lors pas inutile de savoir ce que nos dirigeants font en notre nom et le condamner, et faire attention à ne pas tomber dans un relativisme qui dégage notre responsabilité collective à peu de frais.


EDIT : J'ajouterai que le trip de la conscience universelle, c'est bien joli, mais si on parle de la misère du tiers monde, on parle de politique et, donc, on n'a pas besoin d'aller chercher des solutions dans une pensée élevée ou que sais-je encore. Ce sont des questions on ne peut plus terre-à-terre.
Revenir en haut Aller en bas
http://mapage.noos.fr/lesautdesandra
Marcel
Invité



Musée du Quai Branly Empty
MessageSujet: Re: Musée du Quai Branly   Musée du Quai Branly EmptyJeu 20 Juil - 1:53

le Veilleur a écrit:
Si l'on se place d'un point de vue nationaliste, ce que dit Fulmi est d'une implacable logique.
Je le dis depuis longtemps que cet homme est un nationaliste qui s'ignore (peut-être).
Citation :
Personnellement, je me refuse au manichéisme opposant le pauvre noir exploité par le méchant blanc. Les dirigeants africains sont souvent eux-mêmes des exploiteurs et des corrompus,
Il est vrai que je n'avais pas envisagé cet aspect de la question et ce que tu viens de dire m'a fait réfléchir, mais attendons la suite, car je voudrais introduire certaines nuances.
Citation :
et derrière eux, leurs peuples ne demanderaient pas mieux que de changer de rôle avec les peuples d'europe occidentale sans avoir plus que ces derniers mauvaise conscience.
C'est bien mal connaître la mentalité africaine traditionnelle. Certes, les africains aimeraient, pour la plupart, vivre dans de meilleurs conditions, mais le faire au détriment d'autrui est quelque chose qui répugne au caractère de la plupart d'entre eux. Certes, on trouve toujours des exceptions (qui mettent la "règle" à l'épreuve), mais c'est justement parce que les africains éprouvent quelque gêne à dominer autrui qu'ils se laissent plus facilement dominer par ceux d'entre eux qui n'ont pas les mêmes dispositions. Cela tient sans doute à leur enracinement culturel : toute la société d'Afrique noire est fortement hiérarchisée depuis des siècles.
Citation :
C'est au fond de la conscience universelle qu'il faut porter le fer et non dans celle de tel ou tel peuple. Désigner des boucs émissaires n'a jamais fait qu'accroître la haine.
Je suis entièrement d'accord avec la première phrase. Pour ce qui est de la seconde, je ferais remarquer qu'il ne s'agit pas toujours de désigner des boucs émissaires : si un mec que je n'ai jamais vu venait m'agresser dans la rue en me foutant un coup de boule dans la gueule pour me piquer mon fric, et si j'allais porter plainte auprès d'un officier de police, il serait pour le moins incongru que celui-ci me reproche de désigner mon agresseur comme un bouc émissaire ! Ou bien on est coupable, ou bien on l'est relativment, ou bien on ne l'est pas. Mais dans le cas qui nous occupe, il est vrai que les torts sont partagés : les africains auraient du investir (encore que j'ai déjà expliqué l'aversion que j'éprouve pour l'industrie), ils ne l'ont pas fait, et de plus ils ont parfois des dirigeants incompétents. Qu'à cela ne tienne, il faut bien qu'une des parties fasse le premier pas en direction de l'autre, et ce serait tout à l'honneur de l'Occident de faire ce premier pas. Cela dit, il est tout à fait vrai, me semble t-il, que la meilleure solution serait que chacun comprenne que tout le monde aurait avantage à abandonner l'esprit partisan et de rejeter la faute sur l'autre par égocentrisme, chacun devrait faire effort pour comprendre dans quelle mesure il est responsable de ce qu'il subit et de ce qu'il fait subir à autrui, et sur ce point je suis d'accord avec toi. Mais je suis certain que l'adoption de cette attitude, certes plus positive, ne serait pas suffisante, elle aurait des rsultats bénéfiques pour tous, mais ils seraient superficiels, incomplets et peu durables, parce que ce type d'attitude ne remplacera jamais l'efficacité d'une politique pragmatique (et non pragmatiste) et judicieusement pensée. Je compte donner un exemple de ce que je viens d'évoquer assez vaguement en répondant au post d'Alex sur l'inflation et le prêt à intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
Marcel
Invité



Musée du Quai Branly Empty
MessageSujet: Re: Musée du Quai Branly   Musée du Quai Branly EmptyJeu 20 Juil - 2:01

alejandro a écrit:
EDIT : J'ajouterai que le trip de la conscience universelle, c'est bien joli, mais si on parle de la misère du tiers monde, on parle de politique et, donc, on n'a pas besoin d'aller chercher des solutions dans une pensée élevée ou que sais-je encore. Ce sont des questions on ne peut plus terre-à-terre.
D Oui, c'est un peu ce que je voulais dire dans mon post précédent, dans les dernières lignes. Mais j'éprouve des difficultés à exprimer précisément ce que je veux dire autrement qu'en m'appuyant sur un exemple concret, c'est pourquoi la réponse que je compte donner à ton post où il est question de l'inflation et du prêt à intérêt devrait m'aider à éclaircir ce que je pense.
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Vocabulivore émerite
alejandro

Nombre de messages : 2095
Date d'inscription : 16/10/2004

Musée du Quai Branly Empty
MessageSujet: Re: Musée du Quai Branly   Musée du Quai Branly EmptyJeu 20 Juil - 2:04

Marcel a écrit:
Mais dans le cas qui nous occupe, il est vrai que les torts sont partagés : les africains auraient du investir

Je m’exprime pourtant en français, sur ce forum, non ? On c’est qu’on me lit pas ? C’est parce qu’ils ont investi que les pays africains ont été ruinés ! Parce qu’ils ont écouté ceux qui leur disaient de se spécialiser et de mettre de coté leurs modes de vie traditionnels.
Revenir en haut Aller en bas
http://mapage.noos.fr/lesautdesandra
Contenu sponsorisé




Musée du Quai Branly Empty
MessageSujet: Re: Musée du Quai Branly   Musée du Quai Branly Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Musée du Quai Branly
Revenir en haut 
Page 1 sur 12Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cinéma muet russe au Musée d'Orsay

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vocabulis :: Papotages :: Colombine-
Sauter vers: