Vocabulis


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Poésie en VO

Aller en bas 
AuteurMessage
ours impatient
Drôle de zèbre
ours impatient

Nombre de messages : 2800
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/10/2004

Poésie en VO Empty
MessageSujet: Poésie en VO   Poésie en VO EmptyDim 30 Jan - 9:46

ce joli texte de monsieur Bukowski, joyeusement intitulé 16-bit Intel 8088 chip

    with an Apple Macintosh
    you can't run Radio Shack programs
    in its disc drive.
    nor can a Commodore 64
    drive read a file
    you have created on an
    IBM Personal Computer.
    both Kaypro and Osborne computers use
    the CP/M operating system
    but can't read each other's
    handwriting
    for they format (write
    on) discs in different
    ways.
    the Tandy 2000 runs MS-DOS but
    can't use most programs produced for
    the IBM Personal Computer
    unless certain
    bits and bytes are
    altered
    but the wind still blows over
    Savannah
    and in the Spring
    the turkey buzzard struts and
    flounces before his
    hens.


si qqun a la traduc, qu'il n'hésite pas D

_________________
L'éducation peut tout : elle fait danser les ours.Poésie en VO Troll_gif
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Poésie en VO Empty
MessageSujet: Re: Poésie en VO   Poésie en VO EmptyDim 30 Jan - 18:21

Traduction/adaptation Fulmi pour Mlle Ourse :

Un macquinetoche d'Apple
ne lit pas les softs de la FNAC
sur ses disquettes.
Un Commodore 64 peut pas non plus
lire ou écrire un fichier
que vous avez créé
sur un ordi perso de chez IMB.
Les ordis Kaypro et Osborne tournent
sous le sytème opérateur CP/M
mais ne savent pas se lire l'un l'autre
car ils formattent
leurs disquettes de toute autre façon
Le Tandy 2000 tourne sous MS-DOS
Mais ne lit pas les programmes
écrits pour les ordinateurs personnels d'IBM
sauf si certains
bits et octets
sont remplacés.
Mais le vent souffle toujours
sur Savannah
et au printemps
le mâle de la buse parade et virevolte
devant sa poulette
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
ours impatient
Drôle de zèbre
ours impatient

Nombre de messages : 2800
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/10/2004

Poésie en VO Empty
MessageSujet: Re: Poésie en VO   Poésie en VO EmptyDim 30 Jan - 18:53

fulmi merci D

_________________
L'éducation peut tout : elle fait danser les ours.Poésie en VO Troll_gif
Revenir en haut Aller en bas
Bidouille
Logorrhéique talonnesque
Bidouille

Nombre de messages : 989
Localisation : Beauce
Date d'inscription : 15/10/2004

Poésie en VO Empty
MessageSujet: Re: Poésie en VO   Poésie en VO EmptyMer 2 Fév - 16:43

eek c'est d'la poèsie ? ou du porteninwak :lol: !?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.keby-and-co.com
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Poésie en VO Empty
MessageSujet: Re: Poésie en VO   Poésie en VO EmptyMer 2 Fév - 17:43

Bidouille a écrit:
eek c'est d'la poèsie ? ou du porteninwak :lol: !?

C'est de la poésie contemporaine californienne, un peu l'équivalent aujourd'hui de celle de Verhaeren fin XIXe

La Plaine (extrait des Villes tentaculaires).

La plaine est morne et ses chaumes et granges
Et ses fermes dont les pignons sont vermoulus,
La plaine est morne et lasse et ne se défend plus,
La plaine est morne et morte – et la ville la mange.

Formidables et criminels,
Les bras des machines hyperboliques,
Fauchant les blés évangéliques,
Ont effrayé le vieux semeur mélancolique
Dont le geste semblait d'accord avec le ciel.

L'orde fumée et ses haillons de suie
Ont traversé le vent et l'ont sali:
Un soleil pauvre et avili
S'est comme usé en de la pluie.

Et maintenant, où s'étageaient les maisons claires
Et les vergers et les arbres allumés d'or,
On aperçoit, à l'infini, du sud au nord,
La noire immensité des usines rectangulaires.

Telle une bête énorme et taciturne
Qui bourdonne derrière un mur,
Le ronflement s'entend, rythmique et dur,
Des chaudières et des meules nocturnes;
Le sol vibre, comme s'il fermentait
Le travail bout comme un forfait,
L'égout charrie une fange velue
Vers la rivière qu'il pollue;
Un supplice d'arbres écorchés vifs
Se tord, bras convulsifs,
En façade, sur le bois proche;
L'ortie épuise aux coeurs sablons et oche
Et les fumiers, toujours plus hauts, de résidus:
– Ciments huileux, platras pourris, moellons fendus –
Au long de vieux fossés et de berges obscures
Lèvent, le soir, leurs monuments de pourritures.

Sous des hangars tonnants et lourds,
Les nuits, les jours,
Sans air et sans sommeil,
Des gens peinent loin du soleil:
Morceaux de vie en l'énorme engrenage,
Morceaux de chair fixée, ingénieusement,
Pièce par pièce, étage par étage,
De l'un à l'autre bout du vaste tournoiement.
Leurs yeux, ils sont les yeux de la machine,
Leurs dos se ploient sous elle et leurs échines,
Leurs doigts volontaires, qui se compliquent
De mille doigts précis et métalliques,
S'usent si fort en leur effort,
Sur la matière carnassière,
Qu'ils y laissent, à tout moment,
Des empreintes de rage et des gouttes de sang.

Dites! L'ancien labeur pacifique, dans l'août
Des seigles mûrs et des avoines rousses,
Avec les bras au clair, le front debout
Dans l'or des blés qui se retrousse
Vers l'horizon torride où le silence bout.

Dites! Le repos tiède et les midis élus,
Tressant de l'ombre pour les siestes.
Sous les branches, dont les vents prestes
Rythment, avec lenteur, les grands gestes feuillus,
Dites, la plaine entière ainsi qu'un jardin gras,
Toute folle d'oiseaux éparpillés dans la lumière,
Qui la chantent, avec leurs voix plénières,
Si près du ciel qu'on ne les entend pas.

Mais aujourd'hui, la plaine? – elle est finie;
La plaine est morne et ne se défend plus:
Le flux des ruines et leurs reflux
L'ont submergée, avec monotonie.

On ne rencontre, au loin, qu'enclos rapiécés
Et chemins noirs de houille et de scories
Et squelettes de métairies
Et trains coupant soudain des villages en deux.

Les madones ont tu leurs voix d'oracle
Au coin du bois, parmi les arbres;
Et les vieux saints et leur socle de marbre
Ont chu dans les fontaines à miracles.

Et tout est là, comme des cercueils vides
Et détraqués et dispersés par l'étendue,
Et tout se plaint ainsi que les défunts perdus
Qui sanglotent le soir dans la bruyère humide.

Hélas! La plaine, hélas! Elle est finie!
Et ses clochers sont morts et ses moulins perclus.
La plaine, hélas! Elle a toussé son agonie
Dans les derniers hoquets d'un angelus.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Bidouille
Logorrhéique talonnesque
Bidouille

Nombre de messages : 989
Localisation : Beauce
Date d'inscription : 15/10/2004

Poésie en VO Empty
MessageSujet: Re: Poésie en VO   Poésie en VO EmptyJeu 3 Fév - 1:31

D Ben oui, mais là ça ressemble plus à l'idée que je me fais de la poèsie. Sûrement le côté terroir et autre époque !?
En fait, j'viens polluer cet espace car je ne comprend rien à cette forme d'écriture et n'y suis pas sensible. ange oops
Revenir en haut Aller en bas
http://www.keby-and-co.com
Invité
Invité



Poésie en VO Empty
MessageSujet: Re: Poésie en VO   Poésie en VO EmptyJeu 3 Fév - 13:53

Fulmi a écrit:
Traduction/adaptation Fulmi pour Mlle Ourse :

Un macquinetoche d'Apple
ne lit pas les softs de la FNAC
sur ses disquettes.
et au printemps
le mâle de la buse parade et virevolte
devant sa poulette
Poésie nulle et caduque parce que accusant Mon Mac chéri de choses idiotes !
Les Mac n'ont plus de disquettes depuis longtemps ! Au debut personne ne comprennait et maintenant ils ont tous imité Apple ! donc Bukowski ici n'était pas voyant :
in vino nope veritas !
A quoi cela sert de parader devant sa poulette sans un beau Mac ? Mr green
profitez-en! Apple vient juste de mettre à jour ses powerbooks.
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Poésie en VO Empty
MessageSujet: Re: Poésie en VO   Poésie en VO EmptyJeu 3 Fév - 14:52

Bidouille a écrit:
Ben oui, mais là ça ressemble plus à l'idée que je me fais de la poèsie. Sûrement le côté terroir et autre époque !?

Faut mettre en perspective : Verhaeren est un petit poète du temps de Proust ; et Bukowski un gentil poète du temps de Dan Brown.

Tout de suite, on pige pourquoi Bukowski est un peu léger face à Verhaeren.

La vraie question est : la littérature est-elle devenue un art mineur ? Si le cinéma est un art majeur, alors c'est bien possible.


Dernière édition par le Lun 31 Oct - 21:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
ours impatient
Drôle de zèbre
ours impatient

Nombre de messages : 2800
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/10/2004

Poésie en VO Empty
MessageSujet: Re: Poésie en VO   Poésie en VO EmptyLun 31 Oct - 21:03

de saison, debout les morts Mr green

Voodoo Girl

Her skin is white cloth,
And she's all sewn apart
And she has many colored pins
Sticking out of her heart.

She has a beautiful set
Of hypno-disk eyes,
The ones that she uses
To hypnotize guys.

She has many different zombies
Who are deeply in her trance.
She even has a zombie
Who was originally from France.

But she knows she has curse on her
A curse she cannot win.
For if someone gets
Too close to her,

The pins stick farther in.

Tim Burton in The Melancholy Death of Oyster Boy & Other Stories, 1997

traduc bof de René Belletto, juste pour le sens

D'étoffe blanche est sa peau,
et elle est toute raccommodée
et elle a plein d'épingles de couleur
qui lui dépassent du coeur.

Elle a des yeux superbes,
une belle paire de disques hypnotiseurs
dont elle use
pour fasciner les gus.

Toutes sortes de zombies l'entourent et dansent
quand elle est en pleine transe,
il y en a même un dont la provenance
est la France.

Hélas, elle se sait prisonnière d'un sort,
dont elle ne se sort jamais.
En effet, dès qu'on s'approche
d'elle,
les épingles encore

plus profond dans son coeur s'enfoncent.

Poésie en VO Voodoogirl1

_________________
L'éducation peut tout : elle fait danser les ours.Poésie en VO Troll_gif
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Poésie en VO Empty
MessageSujet: Re: Poésie en VO   Poésie en VO Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Poésie en VO
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vocabulis :: Littérature :: Poesie-
Sauter vers: