Vocabulis


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 constitution (suite)

Aller en bas 
AuteurMessage
vilain
Logorrhéique talonnesque
vilain

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 16/10/2004

constitution (suite) Empty
MessageSujet: constitution (suite)   constitution (suite) EmptyJeu 17 Mar - 9:00

à lire en détail....

Citation :
Après quelques-uns, tous tenants du NON au prochain référendum, je me suis lancé dans le projet un peu longuet de lire et commenter le Traité constitutionnel, avec mes moyens qui ne sont pas très lourds, mes connaissances maigrelettes en Droit, et mes a priori que je voulais éprouver, pour être plus sûr de mon vote. (je me suis également et naturellement appuyé sur les réflexions de mes prédécesseurs dans cet exercice, en gardant parois même jusqu’à leur formulation, quand elle m’a paru intéressante)

Car pour être tout à fait honnête avant de livrer mon "analyse", je dois préciser que j’ai commencé par pencher nettement pour le OUI, étant d’un naturel optimiste et, en dépit de toutes les questions que me posent le développement du projet européen et son élargissement territorial, pensant (pour résumer très fort) qu’on a toujours intérêt à travailler collectivement lorsqu’il s’agit de pérenniser la paix et d’assurer à notre économie un certain règne en face d’autres puissances.

Puis, de lecture en lecture d’articles et d’analyses qui toutes prônaient plus ou moins fort le NON, en commençant de lire le Traité, en entendant aussi le discours extrêmement pauvre des partisans du OUI, j’ai commencé à douter.

Ne serait-ce que parce que ceux qui incitent depuis le début à la lecture du Traité, ceux qui argumentent "texte à l’appui", curieusement sont pour le NON, alors que les autres se contentent de déclarations d’intention vagues et d’arguments d’autorité quand ce n’est pas de menaces...

Je me suis dit qu’il devait y avoir anguille sous roche.

Ceux qui auront la patience de lire les lignes qui suivent constateront avec moi qu’anguille il y a bel et bien, qu’il y en a même beaucoup et qu’elles sont de taille.

Evidemment, on pourra me reprocher une lecture orientée : l’exercice est difficile, et il est bien évident qu’on ne cherche souvent dans un texte que ce qu’on veut y trouver.

Le problème avec ce texte-ci, c’est qu’on nous demande de l’approuver dans sa totalité, ou de le rejeter. Or, il me semble que l’approbation pure et simple réclamerait pour le moins qu’aucun des nombreux articles qui nous sont soumis ne soit de nature à contredire l’idée que je me fais (c’est moi qui vote, après tout) du projet européen et de sa pérennité d’une part, mais également celle que je me fais des relations entre la collectivité et l’individu, voire de la relations des hommes entre eux dans la société.

Or pour chacune de ces trois pistes de lecture, j’ai trouvé dans ce texte, qui rappelons-le, aurait force de loi s’il était approuvé, matière aux plus vives inquiétudes, pour ne pas dire plus.

Et c’est évidemment ces "inquiétudes" que j’ai pointées, ne tenant pas à arguer pendant des lignes et des lignes du bien ou du mieux-fondé par rapport au Traité de Nice (celui auquel on serait obligé de se référer si cette "Constitution" n’était pas approuvée) d’autres articles me paraissant mieux cadrer avec mes convictions.

Attention cependant : ça ne signifie pas que les articles auxquels je ne renvoie pas me paraissent tous bons ni sans danger, mais seulement à coup sûr qu’ils ne m’inquiètent pas, soit parce qu’ils me plaisent, soit parce que leur degré d’opérationnalité est modéré par d’autres articles.

Le texte qui m’a servi de référence est celui qu’on trouve sur le site très officiel constitution

en cliquant sur ’lire le texte de la constitution’.

Ceux qui connaissent mal le fonctionnement de l’Union européenne, peuvent également se reporter au schéma info.europe


et voici où vous pouvez trouver le texte intégral


http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=13071
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Vocabulivore émerite
alejandro

Nombre de messages : 2095
Date d'inscription : 16/10/2004

constitution (suite) Empty
MessageSujet: Re: constitution (suite)   constitution (suite) EmptyJeu 17 Mar - 12:00

Il faut dire que le traité de Nice est particulièrement défavorable à la France. On se souvient qu’il a été signé à l’époque du gouvernement Jospin à un moment où lui et Chirac n’arrêtaient pas de se tirer dans les pattes ; ensemble ils ont fort mal négocié laissant un avantage énorme, en termes de représentation, à l’Espagne et la Pologne. D’ailleurs, la négociation de la constitution qu’il s’agit d’accepter ou refuser avait été très dure à cause de la Pologne et surtout de l’Espagne d’Aznar. Ca n’a abouti qu’avec Zapatero qui a mis une meilleure volonté à parvenir à un compromis.

Il convient aussi de se demander ce qui va se passer si la constitution ne passe pas. Ce que des militants Verts du NON m'ont dit, et qui les fait hésiter, est qu’il y aura renégociation cette fois avec les nouveaux membres de l’union, ce qui risque de se traduire par un compromis encore plus libéral que le compromis actuel.

Par ailleurs, il me semble qu’il faut voir ce qui s’est passé avec l’Europe depuis Maastricht, puisque c’était la dernière fois qu’on nous a demandé notre avis. Il faut dire qu’à l’époque, voter le NON était se retrouver en mauvaise compagnie. A l’époque aussi les OUI n’avaient reculé devant aucune menace, devant aucun terrorisme intellectuel pour l’imposer, agrémenté de promesses mirobolantes sur les avantages de l’Europe qui se préparait.

La question du référendum, dans le fond, à mon sens, ne porte pas seulement sur le détail du texte de la constitution, mais, dix ans après Maastricht, est-ce que l’on veut continuer sur la même voie ?

On me signale l’existence d’un bouquin prometteur : Europe, la trahison des élites de Raoul Marc Jennar, aux éditions Fayard. Jennar est europhile convaincu et avait été chargé par une ONG de surveiller les négociations de l’OMS à Seattle, ce qui a constitué pour lui une douche froide. En effet, ce qu’il avait constaté c’est que le mandat des négociateurs européens n’était pas, contrairement à ce que l’on laisse entendre, de protéger notre continent contre l’ultra-libéralisme mais au contraire d’aller au-devant des exigences des Américains. Jennar défend l’idée que l’Europe est un moyen de confisquer la démocratie par la finance en court-circuitant la représentation nationale. Ceux qui sont pour le NON en ont peu ou prou l’intuition, mais ici ce serait dit par un fin connaisseur des rouages de Bruxelles.
Revenir en haut Aller en bas
http://mapage.noos.fr/lesautdesandra
vilain
Logorrhéique talonnesque
vilain

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 16/10/2004

constitution (suite) Empty
MessageSujet: Re: constitution (suite)   constitution (suite) EmptyJeu 17 Mar - 12:10

Citation :
Il convient aussi de se demander ce qui va se passer si la constitution ne passe pas. Ce que des militants Verts du NON m'ont dit, et qui les fait hésiter, est qu’il y aura renégociation cette fois avec les nouveaux membres de l’union, ce qui risque de se traduire par un compromis encore plus libéral que le compromis actuel.


ce qui est sûr, c'est que si ce projet de constitution est adopté, il n'y aura plus moyen de le remettre en cause....(à moins d'obtenir l'innanimité..;autrement dit: JAMAIS !)
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Vocabulivore émerite
alejandro

Nombre de messages : 2095
Date d'inscription : 16/10/2004

constitution (suite) Empty
MessageSujet: Re: constitution (suite)   constitution (suite) EmptyJeu 17 Mar - 12:13

Ce n'est pas le moindre des inconvénients de ce texte, c'est sûr. c'est d'ailleurs assez inédit comme principe.
Revenir en haut Aller en bas
http://mapage.noos.fr/lesautdesandra
Contenu sponsorisé




constitution (suite) Empty
MessageSujet: Re: constitution (suite)   constitution (suite) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
constitution (suite)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Drop G swing studies sur Tricone, suite
» personne a mobilité reduite
» TOUS LES ACCORDAGES ET OPENS TUNING ( suite)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vocabulis :: bonjour le monde :: Monde réel-
Sauter vers: