Vocabulis


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Théâtre / Cinéma : écriture

Aller en bas 
AuteurMessage
Clair Obscur
Clavieriste confirmé(e)
Clair Obscur

Nombre de messages : 1737
Localisation : Nulle part ailleurs
Date d'inscription : 21/10/2004

Théâtre / Cinéma : écriture Empty
MessageSujet: Théâtre / Cinéma : écriture   Théâtre / Cinéma : écriture EmptyMar 22 Mar - 15:32

Une question...
Savez-vous quelles différences il y a entre l'écriture d'une pièce et celle d'un film ?
Techniquement parlant, je veux dire.
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/
Mawie
Logorrhéique talonnesque
Mawie

Nombre de messages : 663
Localisation : Boite à Kickers
Date d'inscription : 07/01/2005

Théâtre / Cinéma : écriture Empty
MessageSujet: Re: Théâtre / Cinéma : écriture   Théâtre / Cinéma : écriture EmptyMar 22 Mar - 16:50

Tu parles du découpage d'un film Clair ? eek

Dans ce cas-là, c'est assez compliqué. Si çà t'intéresse, je peux t'envoyer quelques découpages de "Avant-Scène", et si tu veux quelques petits exemples, je farfouillerai dans mes anciens cours ce soir !

http://andrefer.club.fr/Avant-Cine/Avcene.abc.htm

Bizzzzzzzz Miss (d'ailleurs n'oublie pas de me dire que j'ai aut' chose à te dire rabbit )

ange
Revenir en haut Aller en bas
http://mayaionsdebleu.hautetfort.com/
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Théâtre / Cinéma : écriture Empty
MessageSujet: Re: Théâtre / Cinéma : écriture   Théâtre / Cinéma : écriture EmptyMar 22 Mar - 17:03

Clair Obscur a écrit:
Une question...
Savez-vous quelles différences il y a entre l'écriture d'une pièce et celle d'un film ?
Techniquement parlant, je veux dire.

Autant qu'entre la fabrication d'un pot dans un atelier de poterie et d'une boîte de conserve dans une usine alimentaire. L'un est un travail d'artisan, l'autre un élément d'un process industriel.

Michel Chion : « En France, le scénario n'est qu'un élément parmi d'autres, et pas forcément le plus important, dans la décision de monter un film ». « Les films qui remportent les plus grands succès n'ont pas forcément de bons scénarios. Il en est même dont le scénario est particulièrement paresseux et bâclé : ils raflent le public sur la présence d'un acteur, le côté brûlant d'un sujet, la qualité d'un rythme, d'une réamisation, la fraîcheur d'un "look" ». (Écrire un scénario. Cahiers du Cinémé/INA, 1985).

Tu vois tout de suite que le scénario doit s'intégrer à un projet complexe qui dépend du réalisateur, et doit convenir au producteur. Ce n'est qu'un élément parmi d'autres. D'ailleurs on ne va pas voir un film pour son scénario (et on a tort sans doute).

Sinon, il y a des techinques d'écriture spécifiques, assez rébarbatives, comme la présentation : une page = 90 secondes de film, par exemple.

Dans Écrire, saint Guenot traite du théâtre chapitre 24 et du cinéma chapitre 25, mais je me demande pourquoi je radote à parler de ce livre.
http://monsite.wanadoo.fr/editions.guenot/
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
coline
Invité



Théâtre / Cinéma : écriture Empty
MessageSujet: Re: Théâtre / Cinéma : écriture   Théâtre / Cinéma : écriture EmptyMar 22 Mar - 19:34

Ouh la!....J'ai vu l'écriture de scénari, ça n'a vraiment rien à voir avec l'écriture pour le théâtre!...
Tu te lances dans le cinéma Clair? D
Une amie à moi qui écrit pour le théâtre a en projet un film. Elle a dû ré-écrire et se faire aider en cela par une scénariste. C'est un métier différent!
Revenir en haut Aller en bas
Clair Obscur
Clavieriste confirmé(e)
Clair Obscur

Nombre de messages : 1737
Localisation : Nulle part ailleurs
Date d'inscription : 21/10/2004

Théâtre / Cinéma : écriture Empty
MessageSujet: Re: Théâtre / Cinéma : écriture   Théâtre / Cinéma : écriture EmptyMer 23 Mar - 4:26

Non non, je ne me lance pas du tout dans le cinéma.... (tiens, j'y avais pas pensé... jusque là, je leur file ma voix, mais c'est tout...)

Non, je m'interroge. Simple curiosité...
Par exemple, quand j'écris une pièce, c'est très simple.

La didascalie (que je saisis en italiques pour facilité visuelle) dresse des détails de mise en scène, d'intentions de personnages, des indications de lumière, de musique, de déplacements d'objets, etc...
Puis très simplement :

Tartampion : Mon cher Dupont, bonjour ! Vous êtes venu seul ?
Dupont : Mon Dieu, mais où ai-je la tête.... j'ai oublié ma femme dans la voiture !

J'intitule "scène 1", "scène 2", etc... au moment où... ou quoi, d'abord ! Ben quand ça m'arrange, selon que ce soit une pièce pour les petits, les ados ou les adultes.
et le tour est joué.

On m'a dit que mes textes étaient très complets, et qu'en les lisant, on "voyait" la pièce entière.
Par exemple, je peux y indiquer "montée de la musique (à laquelle je donne un nom fictif qui la décrit, tant que je ne l'ai pas choisie). Pénombre"

Je n'ai jamais vu comment se présente un texte pour le cinéma, la façon dont il peut être construit.
Le texte, c'est le support du comédien, mais aussi des techniciens.

Je suppose que d'un auteur à l'autre, théâtre ou cinéma, chacun a sa manière de présenter.
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/
Clair Obscur
Clavieriste confirmé(e)
Clair Obscur

Nombre de messages : 1737
Localisation : Nulle part ailleurs
Date d'inscription : 21/10/2004

Théâtre / Cinéma : écriture Empty
MessageSujet: Re: Théâtre / Cinéma : écriture   Théâtre / Cinéma : écriture EmptyMer 23 Mar - 4:32

Mawie a écrit:
Tu parles du découpage d'un film Clair ? eek

Dans ce cas-là, c'est assez compliqué. Si çà t'intéresse, je peux t'envoyer quelques découpages de "Avant-Scène", et si tu veux quelques petits exemples, je farfouillerai dans mes anciens cours ce soir !

http://andrefer.club.fr/Avant-Cine/Avcene.abc.htm

Bizzzzzzzz Miss (d'ailleurs n'oublie pas de me dire que j'ai aut' chose à te dire rabbit )

ange

Les Avant-Scène, j'en ai une pile ici. C'est du théâtre.
Non, moi c'est vraiment le cinéma, là.... bawi... je sais.... ça paraît incongru.... :lol:

Voui, aut' chose ? :?:
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/
Clair Obscur
Clavieriste confirmé(e)
Clair Obscur

Nombre de messages : 1737
Localisation : Nulle part ailleurs
Date d'inscription : 21/10/2004

Théâtre / Cinéma : écriture Empty
MessageSujet: Re: Théâtre / Cinéma : écriture   Théâtre / Cinéma : écriture EmptyMer 23 Mar - 4:47

Fulmi a écrit:
Autant qu'entre la fabrication d'un pot dans un atelier de poterie et d'une boîte de conserve dans une usine alimentaire. L'un est un travail d'artisan, l'autre un élément d'un process industriel.

Oui, mais je voudrais savoir comment se présente cet élément, à la lecture.

Fulmi a écrit:
Michel Chion : « En France, le scénario n'est qu'un élément parmi d'autres, et pas forcément le plus important, dans la décision de monter un film ». « Les films qui remportent les plus grands succès n'ont pas forcément de bons scénarios. Il en est même dont le scénario est particulièrement paresseux et bâclé : ils raflent le public sur la présence d'un acteur, le côté brûlant d'un sujet, la qualité d'un rythme, d'une réamisation, la fraîcheur d'un "look" ». (Écrire un scénario. Cahiers du Cinémé/INA, 1985).

Faudrait que puisse voir ce qu'on appelle un bon scénario et un scénario bâclé, pour faire la différence et comprendre où et comment le comédien s'appuie pour bosser son rôle.

Fulmi a écrit:
Tu vois tout de suite que le scénario doit s'intégrer à un projet complexe qui dépend du réalisateur, et doit convenir au producteur. Ce n'est qu'un élément parmi d'autres. D'ailleurs on ne va pas voir un film pour son scénario (et on a tort sans doute).

C'est dommage, oui, parce que c'est quand même un élément qui me semble essentiel... enfin, de mon point de vue théâtre.
Au théâtre, le texte, c'est le truc dont on ne se défait pas comme ça. Tu vois, par exemple s'il y a une évolution en cours de mise en scène (ce qui est fréquent), on se rajoute des notes perso, et ce texte est précieux. Il ne me quitte jamais.
Peut-être dû au fait qu'au théâtre, on ne peut pas refaire de prises. On a besoin parfois de se caler dans une précision indispensable, tandis que d'autres scènes laissent une plus grande liberté.

Fulmi a écrit:
Sinon, il y a des techinques d'écriture spécifiques, assez rébarbatives, comme la présentation : une page = 90 secondes de film, par exemple.

Voilà, c'est le genre de détails qui m'intéresse.

Fulmi a écrit:
Dans Écrire, saint Guenot traite du théâtre chapitre 24 et du cinéma chapitre 25, mais je me demande pourquoi je radote à parler de ce livre.
http://monsite.wanadoo.fr/editions.guenot/

Je vais fureter.

* * * *

Ça me rappelle qu'on m'a proposé un jour de jouer pour une série télévisée du genre "un gars une fille", sauf que le thème était l'histoire de France racontée sous forme de récits sportifs.
J'ai refusé (lourdeur de l'humour, le genre de truc qui fait que j'aurais pas allumé mon poste, alors tu penses, aller y jouer...)

J'avais lu un bout de scénario, effectivement. Ça m'avait semblé très peu abouti. Je m'étais dit que c'était peut-être en raison du caractère "série".
En tout cas, très peu élaboré. Un truc bâclé.
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/
alejandro
Vocabulivore émerite
alejandro

Nombre de messages : 2095
Date d'inscription : 16/10/2004

Théâtre / Cinéma : écriture Empty
MessageSujet: Re: Théâtre / Cinéma : écriture   Théâtre / Cinéma : écriture EmptyMer 23 Mar - 6:09

La différence essentielle est qu’une pièce de théâtre est une œuvre littéraire alors qu’un scénario est un document technique, sans que l’un soit à l’autre ce que le pot de terre est à la boite de conserve. Nan mais !!

Un scénario ça peut être plusieurs choses, mais en règle générale on comprend par "scénario" une "continuité dialoguée". C’est sur la base de la continuité dialoguée que l’on cherche des financements, qu’on propose le film aux acteurs, etc., puis qui est distribué à l’équipe pour préparer et tourner le film ; généralement, en France, c’est écrit par le réalisateur et un scénariste.

Une continuité dialoguée est divisée en séquences, qui se définissent par une unité de lieu et de temps. Si dans une scène il y a deux personnages dans une chambre, et que l’un d’eux sort dans la cuisine et qu’on le suit, ça fait une nouvelle séquence. S’ils ne bougent pas de la pièce mais qu’il y a une rupture dans le temps, ça fait aussi une nouvelle séquence.

Il y a des réalisateurs qui travaillent sur le plateau avec la continuité dialoguée, d’autres préparent un découpage très précis. Ca dépend aussi de ce qu’on va tourner, des séquences pleines d’effets spéciaux nécessitent un découpage très pointu. Dans une continuité dialoguée on écrit ce qui est donné à voir, on ne s’attarde pas, sauf si c’est absolument indispensable, sur les détails techniques tels que les mouvements de camera, les focales ou les grosseurs de plan. Un découpage technique est lui divisé en plans – un plan se défini par le moment entre la mise en route de la camera et le "coupez" – et on y rapporte tous ces considérations techniques. Son éventuelle écriture est le travail du réalisateur, le scénariste n’est plus concerné.

Dans l’écriture d’un scénario il faut absolument se garder de faire littéraire ou poétique. Quelque chose comme :

    SEQ 53. INTERIEUR JOUR CUISINE

    Dans une ambiance féerique, Jean et Jeanne se sentaient en communion tellement leur amour débordait leur existence.

    Jean
    Je t’aime.


Pour un chef opérateur ou un décorateur, cela ne veut rien dire. Ce qu’il faut faire est décrire ce que l’on doit voir. Par exemple :


    SEQ 53. INTERIEUR JOUR CUISINE


    Grande cuisine, vaisselle non faite, table en bois. Sur la table, deux tasses de café et un pot de sucre. Jean et Jeanne sont assis chacun d’un coté de la table et se tiennent la main.

    Jean
    Je t’aime.

Comment concrètement il en sortira une ambiance féerique, ce sont des choix de la mise en scène qui vont le faire, avec le langage du cinéma auquel Fulmi semble refuser un droit d’existence.

Pour le titre de la séquence, après le numéro de séquence on signale le type de décor – extérieur ou intérieur –, l’effet lumière – jour nuit ou soir – et le décor. La convention généralement suivie est jour pour le jour, nuit pour la nuit en absence de lumière dans la scène (la nuit rendue par un effet tel que la nuit américaine, par exemple) et soir pour nuit avec éclairage dans la scène.

C’est important de garder à l’esprit de décrire ce qu’on doit voir et de faire avancer l’histoire avec l’image et non avec les dialogues. Quelqu’un qui a poussé très loin cette façon de faire est Tarantino. Dans la scène d’ouverture de Reservoir dogs, les personnages principaux sont dans une cafétéria et parlent de tout sauf du casse qui s’apprêtent à faire. Par le dialogue on pose les personnages. Le premier contre-exemple qui me vient à l’esprit sont les films de Catherine Breillat et n’importe quel téléfilm.

Peut-on fait un bon film avec un mauvais scénario ? Normalement il vaut quand même mieux d’avoir un bon scénario mais il y a sans doute des exceptions. Les scénarios des films de Sergio Leone ont la réputation d’être particulièrement légers, et pourtant, plusieurs de ses films sont des grands films. Mais il n’est pas donné à tout le monde de comprendre avant tous les autres comment utilisant le son, et de comprendre que le langage cinématographique n’est pas là pour être respecté à la lettre mais pour jouer avec. Il est pour moi l’un des cinéastes qui a fait entrer le cinéma dans l’ère moderne.


Dernière édition par le Mer 23 Mar - 7:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://mapage.noos.fr/lesautdesandra
alejandro
Vocabulivore émerite
alejandro

Nombre de messages : 2095
Date d'inscription : 16/10/2004

Théâtre / Cinéma : écriture Empty
MessageSujet: Re: Théâtre / Cinéma : écriture   Théâtre / Cinéma : écriture EmptyMer 23 Mar - 6:39

Clair Obscur a écrit:


Fulmi a écrit:
Sinon, il y a des techinques d'écriture spécifiques, assez rébarbatives, comme la présentation : une page = 90 secondes de film, par exemple.

Voilà, c'est le genre de détails qui m'intéresse.


On essaye habituellement d'avoir une page par minute. Ce n'est pas évident d'estimer avec précision le temps. Les fois où j'ai eu à le faire j'ai demandé à une scripte de minuter le scénario puis j'ai arrangé la mise en page en conséquence.
Revenir en haut Aller en bas
http://mapage.noos.fr/lesautdesandra
Mawie
Logorrhéique talonnesque
Mawie

Nombre de messages : 663
Localisation : Boite à Kickers
Date d'inscription : 07/01/2005

Théâtre / Cinéma : écriture Empty
MessageSujet: Re: Théâtre / Cinéma : écriture   Théâtre / Cinéma : écriture EmptyMer 23 Mar - 10:28

Clair Obscur a écrit:
Les Avant-Scène, j'en ai une pile ici. C'est du théâtre.

Meuh, je passe pour une conne Mr green

Non non, il y a une collection Avant-Scène Cinéma (nananèreuu ange )
Revenir en haut Aller en bas
http://mayaionsdebleu.hautetfort.com/
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Théâtre / Cinéma : écriture Empty
MessageSujet: Re: Théâtre / Cinéma : écriture   Théâtre / Cinéma : écriture EmptyMer 23 Mar - 13:22

alejandro a écrit:
La différence essentielle est qu’une pièce de théâtre est une œuvre littéraire alors qu’un scénario est un document technique, sans que l’un soit à l’autre ce que le pot de terre est à la boite de conserve. Nan mais !!

Je suis bien d'accord que le théâtre est un art qui prend appui sur un texte littéraire tandis que le cinéma est une industrie qui emploie des sous-traitants. N'y revenons pas, je te prie ; ce n'est pas le sujet, ici.

Mais le côté extraordinairement emmerdant du processus de création industrielle qui est celui du cinéma va forcément aparaître dans ce débat. Ne serait-ce qu'en référence à la signature d'un certain Godot, en Artelio, qui dit que l'art est un métier de merde. Il se trompe, forcément : c'est l'industrie qui est un métier de merde, d'où la malentendu là-bas. Les artistes sont des gens épanouis, pas les sous-traitants de l'industrie.

@ Clairette : il faut un manuel d'écriture de scénarios, pour savoir comment faire. On n'échappe jamais à l'apprentissage d'une technique et à l'acquisition d'une méthode, contrairement à ce qu'on croit en France (le Moua français est un habdicap dans le monde réel)

Ceci dit : c'est un mauvais métier : trente personnes en France en vivent et monopolisent toute la demande de scénarios à la française. La France n'est pas preneuse de nouveaux sous-traitants.


Dernière édition par le Mer 23 Mar - 16:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
alejandro
Vocabulivore émerite
alejandro

Nombre de messages : 2095
Date d'inscription : 16/10/2004

Théâtre / Cinéma : écriture Empty
MessageSujet: Re: Théâtre / Cinéma : écriture   Théâtre / Cinéma : écriture EmptyMer 23 Mar - 14:28

Fulmi a écrit:
alejandro a écrit:
La différence essentielle est qu’une pièce de théâtre est une œuvre littéraire alors qu’un scénario est un document technique, sans que l’un soit à l’autre ce que le pot de terre est à la boite de conserve. Nan mais !!

Je suis bien d'accord que le théâtre est un art qui prend appui sur un texte littéraire tandis que le cinéma est une industrie qui emploie des sous-traitants. N'y revenons pas, je te prie ; c en'est pas le sujet, ici.


Bah arrête de remettre ça sur le tapis, alors. Je te signale que sur le fil consacré à ce débat, ce qui ressort est que quelque soit la définition que l'on donne à l'art, ça se définit par ce qu'il permet d'exprimer et non la technique mise en oeuvre pour l'exprimer.
Revenir en haut Aller en bas
http://mapage.noos.fr/lesautdesandra
Clair Obscur
Clavieriste confirmé(e)
Clair Obscur

Nombre de messages : 1737
Localisation : Nulle part ailleurs
Date d'inscription : 21/10/2004

Théâtre / Cinéma : écriture Empty
MessageSujet: Re: Théâtre / Cinéma : écriture   Théâtre / Cinéma : écriture EmptyMer 23 Mar - 14:29

Mawie a écrit:
Non non, il y a une collection Avant-Scène Cinéma (nananèreuu ange )

J'ignorais. J'ai jamais eu besoin... Je découvre !
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/
alejandro
Vocabulivore émerite
alejandro

Nombre de messages : 2095
Date d'inscription : 16/10/2004

Théâtre / Cinéma : écriture Empty
MessageSujet: Re: Théâtre / Cinéma : écriture   Théâtre / Cinéma : écriture EmptyMer 23 Mar - 14:29

Fulmi a écrit:
Ne serait-ce qu'en référence à la signature d'un certain Godot, en Artelio, qui dit que l'art est un métier de merde.

Pour avoir une relation particulièrement privilégiée avec ce Godot, je peux te dire qu'il est surpris que l'on prenne sa signature au premier degré.
Revenir en haut Aller en bas
http://mapage.noos.fr/lesautdesandra
Clair Obscur
Clavieriste confirmé(e)
Clair Obscur

Nombre de messages : 1737
Localisation : Nulle part ailleurs
Date d'inscription : 21/10/2004

Théâtre / Cinéma : écriture Empty
MessageSujet: Re: Théâtre / Cinéma : écriture   Théâtre / Cinéma : écriture EmptyMer 23 Mar - 14:52

@ Alex : Très intéressant, ton post.

Comme ça, à première vue et compte tenu de mon habitude des planches, je me dis qu'un scénario est prioritairement écrit pour les techniciens. Bien sûr les comédiens s'en servent de support, mais à la limite, je me demande s'il ne pourrait pas y avoir un document comédiens et un document techniciens.
Sans doute en raison des plans, des changements de lieux.
Au théâtre, l'espace scénique est sur le plateau, peut aller jusque dans le public, mais c'est plus limité. Donc pas besoin de tout ça.

Le truc auquel j'avais pas pensé, c'est la page minutée. C'est vraiment de l'acrobatie...

J'aimerais bien en voir un, un jour.

@ Fulmi : J'ignorais aussi l'existence de manuels d'apprentissage d'écriture de scénario. A vrai dire, je ne m'étais jamais posé la question. Autant on peut se mettre à écrire des pièces sans jamais être passé par la case départ, autant il me semble que le scénario demande un minimum de connaissances. Il touche plusieurs professions au sein du cinéma. Complexe.

Au théâtre, je prévois toujours deux textes régie : un son - un lumière.
Parfois aussi un coulisses, quand la pièce réclame l'intervention d'une personne dans l'ombre.

Par contre, je pense qu'il est plus difficile d'être comédien sur les planches que devant une caméra. On a pas le droit à l'erreur, ou bien il faut savoir se rattraper... On travaille sans filet.
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Théâtre / Cinéma : écriture Empty
MessageSujet: Re: Théâtre / Cinéma : écriture   Théâtre / Cinéma : écriture EmptyMer 23 Mar - 16:09

alejandro a écrit:
Pour avoir une relation particulièrement privilégiée avec ce Godot, je peux te dire qu'il est surpris que l'on prenne sa signature au premier degré.

Je pensais aussi que c'était du second degré, mais le dit Godot précise :
« En ce qui me concerne ce sont dix ans de cinéma qui me font prendre cette citation à mon compte, et une certaine lassitude de galérer.

Rien de très original, en somme. »

Dont acte.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
alejandro
Vocabulivore émerite
alejandro

Nombre de messages : 2095
Date d'inscription : 16/10/2004

Théâtre / Cinéma : écriture Empty
MessageSujet: Re: Théâtre / Cinéma : écriture   Théâtre / Cinéma : écriture EmptyMer 23 Mar - 16:11

L'un n'empêche pas l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
http://mapage.noos.fr/lesautdesandra
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Théâtre / Cinéma : écriture Empty
MessageSujet: Re: Théâtre / Cinéma : écriture   Théâtre / Cinéma : écriture EmptyMer 23 Mar - 16:21

alejandro a écrit:
Il est pour moi l’un des cinéastes qui a fait entrer le cinéma dans l’ère moderne.

Mouais… Habituellement, l'ère moderne, elle va de la Renaissance à 1848. On parle encore mouvement moderne sans les années 20 et 30 du XXe siècle, mais Sergio Leone moderne, ça fait rire aux éclats !

J'aurais plutôt cru Leone anti-moderne au possible : grand retour à la narration classique lourdement appuyée de musique néo-vériste.

Il était une fois dans l'Ouest, c'est quand même très loin en arrière de Pierrot le Fou.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
coline
Invité



Théâtre / Cinéma : écriture Empty
MessageSujet: Re: Théâtre / Cinéma : écriture   Théâtre / Cinéma : écriture EmptyMer 23 Mar - 16:35

[quote="Clair Obscur

Par contre, je pense qu'il est plus difficile d'être comédien sur les planches que devant une caméra. On a pas le droit à l'erreur, ou bien il faut savoir se rattraper... On travaille sans filet.[/quote]

Je suis d'accord avec toi Clair...Au théâtre on n'a pas droit à une nouvelle prise...que dis-je?...On la refait? D ...A des nouvelles prises.... wink
Revenir en haut Aller en bas
alejandro
Vocabulivore émerite
alejandro

Nombre de messages : 2095
Date d'inscription : 16/10/2004

Théâtre / Cinéma : écriture Empty
MessageSujet: Re: Théâtre / Cinéma : écriture   Théâtre / Cinéma : écriture EmptyMer 23 Mar - 16:57

Fulmi a écrit:

Mouais… Habituellement, l'ère moderne, elle va de la Renaissance à 1848.

pas quand on parle d'histoire du cinéma.
Revenir en haut Aller en bas
http://mapage.noos.fr/lesautdesandra
alejandro
Vocabulivore émerite
alejandro

Nombre de messages : 2095
Date d'inscription : 16/10/2004

Théâtre / Cinéma : écriture Empty
MessageSujet: Re: Théâtre / Cinéma : écriture   Théâtre / Cinéma : écriture EmptyMer 23 Mar - 16:59

Fulmi a écrit:

J'aurais plutôt cru Leone anti-moderne au possible : grand retour à la narration classique

Détrompe-toi.

néanmoins, je n'ai pas dit que Leone soit le seul à avoir fait entrer le cinéma dans le cinéma moderne. Les autres auxquels je pensais c'était effectivement aux cinéastes de la Nouvelle Vague.
Revenir en haut Aller en bas
http://mapage.noos.fr/lesautdesandra
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Théâtre / Cinéma : écriture Empty
MessageSujet: Re: Théâtre / Cinéma : écriture   Théâtre / Cinéma : écriture EmptyMer 23 Mar - 17:32

alejandro a écrit:
néanmoins, je n'ai pas dit que Leone soit le seul à avoir fait entrer le cinéma dans le cinéma moderne. Les autres auxquels je pensais c'était effectivement aux cinéastes de la Nouvelle Vague.

Il a surtout américanisé le cinéma italien qui, ensuite, est mort rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Théâtre / Cinéma : écriture Empty
MessageSujet: Re: Théâtre / Cinéma : écriture   Théâtre / Cinéma : écriture EmptyMer 23 Mar - 17:36

alejandro a écrit:
Fulmi a écrit:

Mouais… Habituellement, l'ère moderne, elle va de la Renaissance à 1848.

pas quand on parle d'histoire du cinéma.

Il existe pourtant des films éminemment modernes avant le western-spaghetti. Au Bauhaus, notament. Le "Berlin, symphonie einer Großstadt" (1927), qui a été diffusé le mois dernier sur Arte, en est un bel exemple.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Contenu sponsorisé




Théâtre / Cinéma : écriture Empty
MessageSujet: Re: Théâtre / Cinéma : écriture   Théâtre / Cinéma : écriture Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Théâtre / Cinéma : écriture
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cinéma muet russe au Musée d'Orsay
» Vos claques ciné de l'année 2011
» Police d'écriture Trip & Teuf.
» Ré-installation du Christie : où ?
» Un site prévoit des sorties simultanées au cinéma

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vocabulis :: Ecriture :: Ecrits : Tout et rien-
Sauter vers: