Vocabulis


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Déconstruire, dit-elle

Aller en bas 
AuteurMessage
Dona
Incontinent verbal
Dona

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 09/02/2006

Déconstruire, dit-elle Empty
MessageSujet: Re: Déconstruire, dit-elle   Déconstruire, dit-elle EmptyJeu 23 Fév - 20:49

Le Veilleur a écrit:
« le Tour de France par deux enfants »


Mon grand-père insistait beaucoup pour que je le lise celui-là. wink

C'est aussi une boutade pour dire que tu écris élégamment, à l'ancienne. C'est très joli et plein de tendresse. Toutefois je trouve le style très classique, un peu trop pour moi. Ce n'est en rien un reproche, juste un constat. Du reste, il ne présente aucun intérêt spécifique j'imagine mais quitte à poster un texte personnel, je suppose qu'il attend des commentaires, au moins des impressions. Je suis accoutumée, par goût ou habitude professionnelle, à lire des textes autobiographiques moins travaillés, moins ciselés et beaucoup plus déconstruits.
Comptes-tu poursuivre? Quel intérêt présente le fait d'écrire ainsi? Mens-tu?
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Déconstruire, dit-elle Empty
MessageSujet: Re: Déconstruire, dit-elle   Déconstruire, dit-elle EmptyJeu 23 Fév - 21:18

Dona a écrit:
...beaucoup plus déconstruits

Mal fagotés, quoi.

Citation :
Mon grand-père insistait beaucoup pour que je le lise celui-là.

C'est très intéressant, comme lecture, autant pour voir ce que peut être le nationalisme lorsqu'il est intelligent, que la description « en images d'Épinal » de la France. Cela laisse dubitatif quant à la qualité de l'enseignement à l'époque de G. Bruno.

Dans les années 70, une journaliste anglaise, Nesta Roberts, a refait le voyage des deux enfants, avec les moyens de l'époque : train, car, petits hôtels, etc. Elle note ce qu'elle voit de la France de Giscard, et compare avec celle de 1877 telle que Bruno la décrit.

C'est la France prospère des HLM, de la jeunesse-reine, du compteur bleu. C'est passionnant, un livre qui vaut d'être recherché d'occasion car, bien sûr, personne n'irait le rééditer, ce serait trop cruel pour nous, aujourd'hui.

Quand j'aurai du temps, je ferai aussi ce voyage, livres en main, pour estimer ce que la politique mitterrando-chiraquienne a apporté comme embellissements et richesses à la France. Ça fera un bon livre, cruel et facile à écrire.

Nesta Roberts. Le tour de la France par une Anglaise. Buchet/Chastel, 1979.


Dernière édition par le Jeu 23 Fév - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Dona
Incontinent verbal
Dona

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 09/02/2006

Déconstruire, dit-elle Empty
MessageSujet: Re: Déconstruire, dit-elle   Déconstruire, dit-elle EmptyVen 24 Fév - 0:39

Fulmi a écrit:
Dona a écrit:
...beaucoup plus déconstruits

Mal fagotés, quoi.

Non. Certains autobiographes modernes ont à cœur de se libérer de ce qu’ils ressentent comme un carcan (les conventions classiques de l'écriture autobio), c'est un peu comme s'ils déléguaient aux associations d’idées la fonction de structurer leur texte.
C’est ce que fait Michel Leiris dans La règle du jeu : il part de fiches où il note des rapprochements de faits, ou quelquefois, comme pour Biffures, des associations de mots. On est alors dans le domaine de l’autobiographie thématique (voire autoportrait)et non plus chronologique avec le souci d'en assurer la cohérence. Ca se lit moins vite, moins bien qu'une autobio de facture classique mais c'est plus proche de la réalité pensante qu'une narration trop ouvragée.
Annie Ernaux croque des moments parfois minuscules qui sont autant d'embrayeurs à un récit intime et l'ensemble dichotomique forme son autobiographie. Patrick Modiano l'a fait dans Carnets à partir de pièces purement administratives le concernant. Roubaud, dans les différents volumes de son autobiographie (ilme semble que le premier est L'Incendie de Londres) multiplie les insertions, les incises, les bifurcations et se refuse tout retour en arrière dans son écriture, ce qui rapproche encore ce type d’autobiographie du journal.
Sarraute dans Enfance a usé de l'image du double (sous forme de dialogue), a montré la dissociation existant entre la narratrice-auteure (la voix narrative) et son double (la voix critique) nous invitant à voir le dilemme qui existe entre le désir de se raconter et la difficulté que cela représente en termes de mémoire, de techniques narratives, d'image publique etc...



L'autobiographie ne peut être seulement réduite ni à un récit ni à une fonction mémorielle, un legs de mémoire. Ou bien alors, il faut qu'il s'agisse d'une mémoire vivante, saisie à sa source, une mémoire intérieure et donc originelle en plus d'être originale. Sans avoir forcément l'ambition d'être une voie psychanalytique, l'intérêt d'une autobio est ce pouvoir d'analyse qu'on fait sur ou de soi-même. Ou alors on écrit des mémoires et du coup on a un matériau historique qui étoffe la seule vie individuelle.

Mme Bovary n’a pas d’existence en dehors du texte de Flaubert (je cite ce personnage parce qu'il est mon préféré): un autobiographe a cela en plus d'un personnage de fiction, c'est qu'il a vécu ou bien qu'il vit encore. Il faut qu'il nous touche, il faut une émotion, une originalité marquante ou bien alors que sa mémoire nous déconcerte, nous surprenne que sais-je...Il faut de l'épaisseur à cette mémoire et elle ne doit pas être seulement informative. Autant lire des témoignages dans ce cas.
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Déconstruire, dit-elle Empty
MessageSujet: Re: Déconstruire, dit-elle   Déconstruire, dit-elle EmptyLun 27 Fév - 22:02

Dona a écrit:
Non. Certains autobiographes modernes ont à cœur de se libérer de ce qu’ils ressentent comme un carcan (les conventions classiques de l'écriture autobio), c'est un peu comme s'ils déléguaient aux associations d’idées la fonction de structurer leur texte.

Et les associations d'idées ont compétence pour structurer les textes ?
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Dona
Incontinent verbal
Dona

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 09/02/2006

Déconstruire, dit-elle Empty
MessageSujet: Re: Déconstruire, dit-elle   Déconstruire, dit-elle EmptyLun 27 Fév - 22:57

Fulmi a écrit:

Et les associations d'idées ont compétence pour structurer les textes ?


Hum...c'est un procédé très intéressant qu'on retrouve éminemment utilisé dans les romans de Virginia Woolf. C'est de là qu'on a dû définir la notion de "flux de conscience" (en anglais, je crois qu'on dit "stream of conscientiousness"...) Il s'agit du déroulement, en temps réel, de la pensée et donc des associations d'idées qui s'y font. Poussé à l'extrême chez Woolf, cela donne une intrigue minuscule et seule la vie intérieure des personnages constitue la trame du récit et son dynamisme. C'est un procédé narratif qui est très exploité dans la littérature intime.
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Déconstruire, dit-elle Empty
MessageSujet: Re: Déconstruire, dit-elle   Déconstruire, dit-elle EmptyLun 27 Fév - 23:10

Dona a écrit:
Il s'agit du déroulement, en temps réel, de la pensée et donc des associations d'idées qui s'y font.

Et c'est cela que tu appelles structure ?
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Dona
Incontinent verbal
Dona

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 09/02/2006

Déconstruire, dit-elle Empty
MessageSujet: Re: Déconstruire, dit-elle   Déconstruire, dit-elle EmptyLun 27 Fév - 23:19

Fulmi a écrit:


Et c'est cela que tu appelles structure ?

En tant que disposition, agencement des parties, articulation du discours, oui.
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Déconstruire, dit-elle Empty
MessageSujet: Re: Déconstruire, dit-elle   Déconstruire, dit-elle EmptyLun 27 Fév - 23:30

Dona a écrit:
Fulmi a écrit:


Et c'est cela que tu appelles structure ?

En tant que disposition, agencement des parties, articulation du discours, oui.

Donc l'association d'idée est un moyen pour obtenir un texte bien structuré ?

Si, par exemple, je prends les idées du fil "associations d'idées" du forum Liens-Utiles, ceux d'une page, seulement, tu peux me structurer un livre avec ça ? J'ai hâte de te lire.

alors un petit sourire !
C'est le propre de l'homme
le géant vert !
Maïs
pop corn
Cinéma
La dernière séance a eu lieu... Le vieux cinéma fut fermé... Rasé... Des voitures s'y garent dessus... Les chauffeurs e rêvent plus...
Triste fin ...The End...
Si la faim justifie le moyens, que deviennent les grands et les petits ?
Des Gros ?
ben non y'a des maigres aussi !
Et des petits gros en effet !
et des grands maigres
Et nous !
nous ni gros ni maigre, ni grand, ni petit !

C'est beau comme du Virginia Woolf, tu trouves pas ?
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Dona
Incontinent verbal
Dona

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 09/02/2006

Déconstruire, dit-elle Empty
MessageSujet: Re: Déconstruire, dit-elle   Déconstruire, dit-elle EmptyMar 28 Fév - 0:22

Fulmi a écrit:


Donc l'association d'idée est un moyen pour obtenir un texte bien structuré ?


Non, pas forcément bien. Mais structuré selon une modalité d'écriture que l'auteur a définie comme telle.

Fulmi a écrit:
Si, par exemple, je prends les idées du fil "associations d'idées" du forum Liens-Utiles, ceux d'une page, seulement, tu peux me structurer un livre avec ça ? J'ai hâte de te lire.(...)


C'est beau comme du Virginia Woolf, tu trouves pas ?


Non. En tout, il faut une richesse, même quand on pense. Breton disait au sujet de l'écriture automatique qu'il fallait quand même du talent, même dans ce domaine, pour être percutant.

Au sujet de Woolf, elle a expérimenté psychologiquement mais aussi émotionnellement ses personnages. Ceci pour citer une phrase célèbre du critique Forster qui dit d'elle qu'elle a poussé la langue anglaise «un peu plus contre les ténèbres». Ceci veut bien dire que l'organisation mentale, à défaut d'être méthodique (puisque les associations d'idées peuvent être provoquées par de multiples analogies, sensorielles notamment et que c'est extrêmement mouvant) est pseudo-anarchique car le flux de conscience est comme un fil d'ariane. Au bout du compte, il y a toujours une sortie, parfois c'est une oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Déconstruire, dit-elle Empty
MessageSujet: Re: Déconstruire, dit-elle   Déconstruire, dit-elle EmptyMar 28 Fév - 15:03

Dona a écrit:
Fulmi a écrit:


Donc l'association d'idée est un moyen pour obtenir un texte bien structuré ?


Non, pas forcément bien. Mais structuré selon une modalité d'écriture que l'auteur a définie comme telle.

Où trouve-ton la modalité d'écriture définie comme telle chez Christine Angot ? Comment peut-on être certain qu'elle l'a définie ? Est-ce écit par elle-même quelque part?

Ceci dit, le fil de Liens-Utiles a une modalité d'écriture définie : chacun ajoute l'idée qui lui vient à l'esprit en lisant la dernière idée du fil. On cherche en vain la même chose chez Angot.

Citation :
Au sujet de Woolf, elle a expérimenté psychologiquement mais aussi émotionnellement ses personnages.

En quoi est-ce un caractère structurant de la suite d'associations d'idées censée structurer son œuvre ?

Citation :
Ceci pour citer une phrase célèbre du critique Forster qui dit d'elle qu'elle a poussé la langue anglaise «un peu plus contre les ténèbres». Ceci veut bien dire que l'organisation mentale, à défaut d'être méthodique (puisque les associations d'idées peuvent être provoquées par de multiples analogies, sensorielles notamment et que c'est extrêmement mouvant) est pseudo-anarchique car le flux de conscience est comme un fil d'ariane. Au bout du compte, il y a toujours une sortie, parfois c'est une oeuvre.

Quand est-ce une œuvre et quand n'en est-ce pas une ?
Où est la sortie chez Christine Angot ?

(Chaque question sera notée sur cinq points)
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Dona
Incontinent verbal
Dona

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 09/02/2006

Déconstruire, dit-elle Empty
MessageSujet: Re: Déconstruire, dit-elle   Déconstruire, dit-elle EmptyMar 28 Fév - 15:27

Fulmi a écrit:


Où trouve-ton la modalité d'écriture définie comme telle chez Christine Angot ? Comment peut-on être certain qu'elle l'a définie ? Est-ce écrit par elle-même quelque part?

Ceci dit, le fil de Liens-Utiles a une modalité d'écriture définie : chacun ajoute l'idée qui lui vient à l'esprit en lisant la dernière idée du fil. On cherche en vain la même chose chez Angot.


En quoi est-ce un caractère structurant de la suite d'associations d'idées censée structurer son œuvre ?



Quand est-ce une œuvre et quand n'en est-ce pas une ?
Où est la sortie chez Christine Angot ?

(Chaque question sera notée sur cinq points)


Donnant donnant: moi aussi j'ai des questions:c'est quoi le concept"No stop city" du groupe Archizoom?(fil arts appliqués)
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Déconstruire, dit-elle Empty
MessageSujet: Re: Déconstruire, dit-elle   Déconstruire, dit-elle EmptyMar 28 Fév - 15:40

Dona a écrit:
Donnant donnant: moi aussi j'ai des questions:c'est quoi le concept"No stop city" du groupe Archizoom?(fil arts appliqués)

Aucune idée. Jamais entendu parler. Des bobos qui rêvent de mégalopole mais n'ont pas suivi leur cours d'urbanisme et ignorent que cela existe déjà ?

Je vais voir. Je te dois bien ça.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Déconstruire, dit-elle Empty
MessageSujet: Re: Déconstruire, dit-elle   Déconstruire, dit-elle EmptyMar 28 Fév - 16:11

Fulmi a écrit:
Je vais voir. Je te dois bien ça.

Eh ! bien, j'ai trouvé un site sur l'Internet.

http://www.medienkunstnetz.de/works/no-stop-city/

J'y lis que :

Archizoom
«No Stop City»

«No-Stop City» (1969) is an ironic critique of the ideology of architectural modernism taking onto its absurd limits: «The real revolution in radical architecture is the revolution of kitsch: mass cultural consumption,pop art, an industrial-commercial language. There is the idea of radicalizing the industrial component of modern architecture to the extreme.» (Branzi)


... ce qui, normalement, devrait signifier :

La « ville non-stop » (1969) est une critique ironique de l'idéologie moderniste architecturale poussée à ses limites absurdes : « la vraie révolution dans l'architecture radicale est la révolution du style kitsch: consommation culturelle de masse, pop-art et sabir commercial et industriel. Elle contient l'idée de la radicalisation à l'extrême de l'industrialisation des composants de l'architecture. »


(Désolé, le syle est lourd, mais j'ai tenté d'être le plus fidèle possible).

La deuxième image liée à cette page me semble une bonne illustration de cette représentation ironique (je suppose qu'elle figure un plan d'urbanisme) :

Déconstruire, dit-elle Bild

à comparer avec une vue de la Grande Borne, d'Émile Aillaud, grand architecte popidolo-chiraquien :

Déconstruire, dit-elle GrignyGrdeBorneAil

(Je n'ai pas trouvé de vue aérienne, c'eût été plus parlant).


Dernière édition par le Mar 28 Fév - 17:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Dona
Incontinent verbal
Dona

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 09/02/2006

Déconstruire, dit-elle Empty
MessageSujet: Re: Déconstruire, dit-elle   Déconstruire, dit-elle EmptyMar 28 Fév - 17:25

Merci bien!
Je suis de T.O.C.T aujourd'hui (Troubles Obsessionnels Caractériels liés au Travail). Faut vraiment je me concentre.

Les deux archis-artistes (dont j'ai vu l'expo) ont l'air d'être très connus et d'avoir exposé maintes fois dans la capitale; leur mise en scène reprend donc ce thème de l'ironie et même la caricature des projets d'aménagement de l'Archizoom. Il faudra y revenir, c'est intéressant les projets qui n'aboutissent pas.
Revenir en haut Aller en bas
Dona
Incontinent verbal
Dona

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 09/02/2006

Déconstruire, dit-elle Empty
MessageSujet: Re: Déconstruire, dit-elle   Déconstruire, dit-elle EmptyMar 28 Fév - 23:50

Là je relis un forum du nouvelobs, en 2004, où Christine Angot avait elle-même fourni des réponses dont voici quelques exemples (car je n'ai pas envie de répondre aux questions qui me sont posées au-dessus):


Internaute: Un avis sur le roman francais qui s’embourbe depuis deja pas mal d’annees dans une introspection soporifique ?

Angot> Je vous conseille un très beau livre de Peter Handke, INTROSPECTION, titre original SELBSTBESICHTIGUNG. Si vous, vous vous endormez quand vous regardez en vous-même, qu’est-ce qu’on peut faire? Le roman d’aventure n’arrangera rien.



Internaute: Comprenez-vous le soutien que vous apporte Le Monde des Livres ? Plus vos romans se vendent, plus le supplément de l’establishment vous présente comme une victime qu’il faut absolument défendre. C’est à n’y plus rien comprendre.

Angot> Je ne suis pas une victime. C’est la raison pour laquelle il faut absolument me défendre.



Internaute: Christine Angot écrivain, dites-vous ? Une désaxée, oui.

Angot> Si ça vous arrange... C’est vrai, c’est toujours compliqué de s’apercevoir qu’il y a un écrivain quelque part et que cet écrivain, ce n’est pas soi.


Internaute:Est-ce qu’écrire "L’inceste" vous a aidé à surmonté ce traumatisme ? N’avez-vous pas eu honte de vous être dévoilée à ce point ou n’est-ce pas dans votre nature de culpabiliser, et surtout pas pour ce genre de choses?


Angot> Il faut commencer par comprendre qu’écrire n’aide pas la personne qui écrit. Ecrire n’aide pas, c’est exactement le contraire : c’est moi qui aide la littérature. Quand on me dit "Est-ce qu’écrire "L’inceste" vous a aidé à surmonté ce traumatisme?", ça vient de quelqu’un qui ne sait pas ce qu’est "l’absolu". Il raisonne en termes de traumatisme, de victimologie, d’aide, etc... Certes, tout ça existe, mais écrire ce n’est pas là, ce n’est pas à ce niveau-là que ça se situe. Donc, "Est-ce qu’écrire "L’inceste" vous a aidé à surmonté ce traumatisme?", la réponse est non. La question n’est pas là. Et quant à la honte, évidemment que dès qu’il y a écriture, il y a un processus d’humiliation à surmonter. Ecrire, ça veut dire se mesurer, soi, tout petit, à l’absolu. A chaque sortie de livre, on ne se prive pas de faire fonctionner la machine à humilier. Etre écrivain, c’est aussi supporter, sans souffir, la machine à humilier. Et donc écrire, c’est accepter que se mette en branle la machine à humilier, non pas par une recherche de souffrance, mais parce qu’on sait qu’on va au-dessus. Et donc les laisser patauger dans leur pataugeoire à humiliation, et savoir que notre but est de la dépasser. Et tant pis pour eux, si ils veulent rester là, ce sera leur problème! Nous, ciao, on va plus haut.


ici:
http://www.nouvelobs.com/forum/archives/forum_131.html
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Déconstruire, dit-elle Empty
MessageSujet: Re: Déconstruire, dit-elle   Déconstruire, dit-elle EmptyMer 1 Mar - 0:05

C'est pas mieux quand elle cause que quand elle écrit. Le même gloubiboulga mental.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Dona
Incontinent verbal
Dona

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 09/02/2006

Déconstruire, dit-elle Empty
MessageSujet: Re: Déconstruire, dit-elle   Déconstruire, dit-elle EmptyMer 1 Mar - 0:24

Fulmi a écrit:


Où trouve-ton la modalité d'écriture définie comme telle chez Christine Angot ? Comment peut-on être certain qu'elle l'a définie ? Est-ce écrit par elle-même quelque part?


Juste de mémoire car je ne retrouve ni revues ni liens, Angot a toujours dit: "Je ne peux écrire autrement". On connaît son style. C'est une littérature de parti pris qui vient d'une conception de l'acte d'écrire.
Pour la question: "Qu'est-ce que la littérature?", on se convie tous dans le même amphi et on prend des notes ok?
J'ai dû radoté sur Angot déjà quelques petites fois dans la rubrique Livres...
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Déconstruire, dit-elle Empty
MessageSujet: Re: Déconstruire, dit-elle   Déconstruire, dit-elle EmptyMer 1 Mar - 20:57

Dona a écrit:
...Angot a toujours dit: "Je ne peux écrire autrement".

(...) J'ai dû radoter sur Angot déjà quelques petites fois dans la rubrique Livres...

Tant qu'il ne dit rien de précis, le radotage est stérile.

Pour l'instant, la première réponse d'Angot au journaliste de l'Obs laisse penser qu'elle est débile. Le reste importe peu, c'est ton avis qu'on veut, précis, celui d'un prof de littérature qui explique la littérature, en langage clair. Sinon, tu peux encore radoter, ça n'avance à rien..
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Dona
Incontinent verbal
Dona

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 09/02/2006

Déconstruire, dit-elle Empty
MessageSujet: Re: Déconstruire, dit-elle   Déconstruire, dit-elle EmptyVen 10 Mar - 12:53

Fulmi a écrit:
le reste importe peu, c'est ton avis qu'on veut, précis, celui d'un prof de littérature qui explique la littérature, en langage clair. Sinon, tu peux encore radoter, ça n'avance à rien..


Oui. Mais pour tes partiels fin mars, ça va être chaud.
J'y pense.
Revenir en haut Aller en bas
Dona
Incontinent verbal
Dona

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 09/02/2006

Déconstruire, dit-elle Empty
MessageSujet: Re: Déconstruire, dit-elle   Déconstruire, dit-elle EmptyJeu 23 Mar - 20:21

Dona a écrit:

J'y pense.


Purée elle est chroniqueuse chez Campus maintenant? Ca dure encore cette histoire?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Déconstruire, dit-elle Empty
MessageSujet: Re: Déconstruire, dit-elle   Déconstruire, dit-elle Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Déconstruire, dit-elle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De vous à elle en passant par moi
» [Photoshoot] Elle Girl Korea - July 2012
» L'inné, l'acquis, toussa... vous y croyez ?
» J'ai donné vie à mon lap steel :-)
» Construction d'une serie "Extreme Zodiac " par P.Santana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vocabulis :: Ecriture :: Pistes autobiographiques-
Sauter vers: