Vocabulis


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 La Mort du Loup - Alfred de VIGNY

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Empty
MessageSujet: La Mort du Loup - Alfred de VIGNY   La Mort du Loup - Alfred de VIGNY EmptyMer 15 Déc - 18:01

Je n'y peux rien mais j'aime énormément ce texte :

"Les nuages couraient sur la lune enflammée
Comme sur l'incendie on voit fuir la fumée,
Et les bois étaient noirs jusques à l'horizon.
Nous marchions sans parler, dans l'humide gazon,
Dans la bruyère épaisse et dans les hautes brandes,
Lorsque, sous des sapins pareils à ceux des Landes,
Nous avons aperçus les grands ongles marqués
Par les loups voyageurs que nous avions traqués.
Nous avons écouté, retenant notre haleine
Et le pas suspendu. -- Ni le bois, ni la plaine
Ne poussait un soupir dans les airs; Seulement
La girouette en deuil criait au firmament;
Car le vent élevé bien au dessus des terres,
N'effleurait de ses pieds que les tours solitaires,
Et les chênes d'en-bas, contre les rocs penchés,
Sur leurs coudes semblaient endormis et couchés.
Rien ne bruissait donc, lorsque baissant la tête,
Le plus vieux des chasseurs qui s'étaient mis en quête
A regardé le sable en s'y couchant; Bientôt,
Lui que jamais ici on ne vit en défaut,
A déclaré tout bas que ces marques récentes
Annonçait la démarche et les griffes puissantes
De deux grands loups-cerviers et de deux louveteaux.
Nous avons tous alors préparé nos couteaux,
Et, cachant nos fusils et leurs lueurs trop blanches,
Nous allions pas à pas en écartant les branches.
Trois s'arrêtent, et moi, cherchant ce qu'ils voyaient,
J'aperçois tout à coup deux yeux qui flamboyaient,
Et je vois au delà quatre formes légères
Qui dansaient sous la lune au milieu des bruyères,
Comme font chaque jour, à grand bruit sous nos yeux,
Quand le maître revient, les lévriers joyeux.
Leur forme était semblable et semblable la danse;
Mais les enfants du loup se jouaient en silence,
Sachant bien qu'à deux pas, ne dormant qu'à demi,
Se couche dans ses murs l'homme, leur ennemi.
Le père était debout, et plus loin, contre un arbre,
Sa louve reposait comme celle de marbre
Qu'adorait les romains, et dont les flancs velus
Couvaient les demi-dieux Rémus et Romulus.
Le Loup vient et s'assied, les deux jambes dressées,
Par leurs ongles crochus dans le sable enfoncées.
Il s'est jugé perdu, puisqu'il était surpris,
Sa retraite coupée et tous ses chemins pris,
Alors il a saisi, dans sa gueule brûlante,
Du chien le plus hardi la gorge pantelante,
Et n'a pas desserré ses mâchoires de fer,
Malgré nos coups de feu, qui traversaient sa chair,
Et nos couteaux aigus qui, comme des tenailles,
Se croisaient en plongeant dans ses larges entrailles,
Jusqu'au dernier moment où le chien étranglé,
Mort longtemps avant lui, sous ses pieds a roulé.
Le Loup le quitte alors et puis il nous regarde.
Les couteaux lui restaient au flanc jusqu'à la garde,
Le clouaient au gazon tout baigné dans son sang;
Nos fusils l'entouraient en sinistre croissant.
Il nous regarde encore, ensuite il se recouche,
Tout en léchant le sang répandu sur sa bouche,
Et, sans daigner savoir comment il a péri,
Refermant ses grands yeux, meurt sans jeter un cri.

J'ai reposé mon front sur mon fusil sans poudre,
Me prenant à penser, et n'est pu me résoudre
A poursuivre sa Louve et ses fils qui, tous trois,
Avaient voulu l'attendre, et, comme je le crois,
Sans ses deux louveteaux, la belle et sombre veuve
Ne l'eut pas laissé seul subir la grande épreuve;
Mais son devoir était de les sauver, afin
De pouvoir leur apprendre à bien souffrir la faim,
A ne jamais entrer dans le pacte des villes,
Que l'homme a fait avec les animaux serviles
Qui chassent devant lui, pour avoir le coucher,
Les premiers possesseurs du bois et du rocher.

Hélas! ai-je pensé, malgré ce grand nom d'Hommes,
Que j'ai honte de nous , débiles que nous sommes!
Comment on doit quitter la vie et tous ses maux,
C'est vous qui le savez sublimes animaux.
A voir ce que l'on fut sur terre et ce qu'on laisse,
Seul le silence est grand; tout le reste est faiblesse.
--Ah! je t'ai bien compris, sauvage voyageur,
Et ton dernier regard m'est allé jusqu'au coeur.
Il disait: " Si tu peux, fais que ton âme arrive,
A force de rester studieuse et pensive,
Jusqu'à ce haut degré de stoïque fierté
Où, naissant dans les bois, j'ai tout d'abord monté.
Gémir, pleurer prier est également lâche.
Fais énergiquement ta longue et lourde tâche
Dans la voie où le sort a voulu t'appeler,
Puis, après, comme moi, souffre et meurs sans parler."


Alfred de Vigny
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Empty
MessageSujet: Re: La Mort du Loup - Alfred de VIGNY   La Mort du Loup - Alfred de VIGNY EmptyMer 15 Déc - 18:07

>> sous des sapins pareils à ceux des Landes<<

Ah ouais. Des sapins, dans les Landes...
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Dona
Invité



La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Empty
MessageSujet: Re: La Mort du Loup - Alfred de VIGNY   La Mort du Loup - Alfred de VIGNY EmptyMer 15 Déc - 18:18

Fulmi a écrit:
>> sous des sapins pareils à ceux des Landes<<

Ah ouais. Des sapins, dans les Landes...


Ce qu'il ne faut pas faire pour une syllabe en plus...


@ Ane Bâté

Moi aussi j'adore La Mort du loup wink, toutes les poésies animalières d'ailleurs donc Leconte de Lisle en particulier... Il faut que je retrouve le Condor...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Empty
MessageSujet: Re: La Mort du Loup - Alfred de VIGNY   La Mort du Loup - Alfred de VIGNY EmptyMer 15 Déc - 20:35

Effectivement, mon cher Fulmi, n'importe qui sera d'accord avec vous : dès qu'on tombe sur un texte pareil, on ne songe qu'à ces "sapins" des Landes.

N'importe qui ne voit même que ça. ange

... twisted evil ...
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Empty
MessageSujet: Re: La Mort du Loup - Alfred de VIGNY   La Mort du Loup - Alfred de VIGNY EmptyMer 15 Déc - 22:53

Ane Bâté a écrit:
dès qu'on tombe sur un texte pareil, on ne songe qu'à ces "sapins" des Landes.]

Songer ? Je n'ai fait que lire, voilà tout. Vous ne lisez pas, vous ? Ou vous ne comprenez pas ce que vous lisez ?

Qoui, c'est versifié ? Oui, c'est versifié, mais ça dit une grosse bêtise tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Dona
Invité



La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Empty
MessageSujet: Re: La Mort du Loup - Alfred de VIGNY   La Mort du Loup - Alfred de VIGNY EmptyMer 15 Déc - 23:13

Lorsque, sous des sapins pareils à ceux des Landes,


D'autant que Vigny aurait pu écrire:

Alors que, sous les pins pareils à ceux des Landes

Curieux qu'il ne l'ait pas fait.
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Empty
MessageSujet: Re: La Mort du Loup - Alfred de VIGNY   La Mort du Loup - Alfred de VIGNY EmptyMer 15 Déc - 23:21

Dona a écrit:
Alors que, sous les pins pareils à ceux des Landes

Curieux qu'il ne l'ait pas fait.

On l'aura mal renseigné. C'est comme Breughel qui peignait les Alpes en fond de paysages de polders.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Invité
Invité



La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Empty
MessageSujet: Re: La Mort du Loup - Alfred de VIGNY   La Mort du Loup - Alfred de VIGNY EmptyMer 15 Déc - 23:27

Ah ! Un troll !

Votre forum, ma chère Corinne, ressemble de plus en plus au regretté Boukin.com. Voilà qui doit vous satisfaire, j'ose l'espérer.
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Empty
MessageSujet: Re: La Mort du Loup - Alfred de VIGNY   La Mort du Loup - Alfred de VIGNY EmptyMer 15 Déc - 23:30

Heurtebise a écrit:
Ah ! Un troll !

Ouais, marrant. Madame et Monsieur se mettent à parler de moi, plutôt que du sujet.

Faut dire que parler de Vigny... ça vous a un côté j'passe-mon-bac assez barbant !
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Invité
Invité



La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Empty
MessageSujet: Re: La Mort du Loup - Alfred de VIGNY   La Mort du Loup - Alfred de VIGNY EmptyMer 15 Déc - 23:34

La "grosse bêtise", comme vous le dites si bien, mon cher Fulmi, c'est pour la rime. Et peut-être, ma foi, VIGNY confondait-il les sapins avec les pins. Après tout, c'était son droit.

Mais j'admire votre façon de cibler si bien les "bêtises" chez les autres. Il est regrettable que vous n'appliquiez pas une si merveilleuse faculté de vision à votre cas personnel. En effet, vous êtes de ces gens qui utilisent couramment "de suite" à la place de "tout de suite" - on le lit souvent dans vos messages. Mais là, évidemment, tout le monde s'incline : c'est normal, c'est signé Fulmicoton.

N'étant pas venue sur ce site pour échanger balles dum-dum ou pseudo-trolls avec vous, n' y étant pas non plus venue pour dérouler le tapis rouge devant votre grossièreté et votre muflerie, je vous laisse à vos certitudes et à votre mesquinerie naturelle en leur souhaitant une bonne et heureuse année 2005 sur Vocabulis. cool
Revenir en haut Aller en bas
Dona
Invité



La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Empty
MessageSujet: Re: La Mort du Loup - Alfred de VIGNY   La Mort du Loup - Alfred de VIGNY EmptyMer 15 Déc - 23:38

Heurtebise a écrit:
Ah ! Un troll !

Votre forum, ma chère Corinne, ressemble de plus en plus au regretté Boukin.com. Voilà qui doit vous satisfaire, j'ose l'espérer.


Ma foi Heurtebise, j'étais, pour ma part, seulement en train de compter les rimes. J'aurais été Vigny, j'aurais peut-être écrit sapin. Mais c'est fort plaisant, je trouve, de dépister des erreurs de fond comme de forme chez les plus grands. Je n'y voyais pas de troll.
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Empty
MessageSujet: Re: La Mort du Loup - Alfred de VIGNY   La Mort du Loup - Alfred de VIGNY EmptyMer 15 Déc - 23:50

Dona a écrit:
Je n'y voyais pas de troll.

Moi non plus, mais Mme l'Âne a sans doute cru que j'avais deviné qu'elle n'avait pas lu son copié-collé (ni le reste non plus, dirait une langue perfide, alors je m'abstiens).
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
ours impatient
Drôle de zèbre
ours impatient

Nombre de messages : 2800
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/10/2004

La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Empty
MessageSujet: Re: La Mort du Loup - Alfred de VIGNY   La Mort du Loup - Alfred de VIGNY EmptyJeu 16 Déc - 8:13

mais alors vous voulez dire qu'il n'y aurait pas de sapins dans les landes ?!? ou que vigny était infoutu de se démerder proprement avec ses vers quoi

et, entre nous, y a d'autres faiblesses dans ce texte cool mais bon, des fois la purée manque de sel, faut goûter pour l'savoir, merci âne bâté, I had a dream...l'étripage gore autour d'un poème romantique... sacré vigny, on l'croirait tout droit sorti d'un bouquin d'flaubert !

La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Vigny

_________________
L'éducation peut tout : elle fait danser les ours.La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Troll_gif
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Empty
MessageSujet: Re: La Mort du Loup - Alfred de VIGNY   La Mort du Loup - Alfred de VIGNY EmptyJeu 16 Déc - 10:54

Etripage est bien le mot, ma chère Ourse. Je pense qu'Ane Bâté aurait apprécié à sa juste valeur la juxtaposition que vous faites avec l'adjectif "gore." Tout comme elle aurait apprécié votre intervention sur ce fil.

Mais prenez garde à l'oeil de Fulmicoton. Est-il encore autorisé, en France ou, à tout le moins, sur ce forum, d'associer un substantif bien de chez nous, comme "étripage", et un adjectif débarqué de la Perfide Albion tel que "gore" ? Je m'interroge : ne risquez-vous pas beaucoup par pareille licence ? ... merlot

En tous les cas, nous savons désormais de quel côté se seraient placés Ane Bâté et Fulmi lors de la fameuse Bataille d'Hernani. La première aurait applaudi avec Gautier et le second aurait hué et raillé dans le camp des boutiquiers outrés par les licences poétiques que s'était permises Victor Hugo.

"Les sapins des Landes" de Vigny se résument en effet à ceci : une licence poétique. Ma femme ignorait que, de par Fulmicoton, l'usage en était interdit sur Vocabulis.

Triste réalité qui me contraint, hélas ! à vous saluer une dernière fois. Bien sympathiquement à vous, ma chère Ourse.

Heurtebise
Revenir en haut Aller en bas
ours impatient
Drôle de zèbre
ours impatient

Nombre de messages : 2800
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 15/10/2004

La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Empty
MessageSujet: Re: La Mort du Loup - Alfred de VIGNY   La Mort du Loup - Alfred de VIGNY EmptyJeu 16 Déc - 11:23

cher heurtebise, je regrette, mais tout d'même, le plus intéressant ds la bataille d'hernani, c'est la bataille ; à condition d'éviter les querelles de personne stériles Mr green
J'ai tjs été convaincue que la diversité était la première richesse des rapports humains, j'espère donc que vous resterez parmi nous.
de même que j'ai tjs considéré que le consensus n'était pas le plus efficace des corrosifs, j'espère donc que vous continuerez à batailler parmi nous.

_________________
L'éducation peut tout : elle fait danser les ours.La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Troll_gif
Revenir en haut Aller en bas
sapotille
Incontinent verbal
sapotille

Nombre de messages : 486
Localisation : pour venir me rendre visite? mp
Date d'inscription : 16/10/2004

La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Empty
MessageSujet: Re: La Mort du Loup - Alfred de VIGNY   La Mort du Loup - Alfred de VIGNY EmptyJeu 16 Déc - 13:00

coucou la différence entre pin et sapin est plus évidente qu'entre sapin et épicea, celà va de soi.. rabbit Moi j'adore le stoïcisme de Vigny, quitte à versifier autant y mettre de grands idéaux! ange ...mais sur la table d'accouchement je me demande s'il aurait pu appliquer ses hauts principes...
un troll, ben non, on peut quand même digresser (orthographe incertaine ) un peu sans être forcément troller? confused
Quand à comprarer vocabulis à feu bkin... Heurtebise, là vous me découragez sérieusement... !? confused confused le reste en mp D .
Revenir en haut Aller en bas
http://monsite.wanadoo.fr/lea./
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Empty
MessageSujet: Re: La Mort du Loup - Alfred de VIGNY   La Mort du Loup - Alfred de VIGNY EmptyJeu 16 Déc - 15:50

sapotille a écrit:
coucou la différence entre pin et sapin est plus évidente qu'entre sapin et épicea, celà va de soi.. rabbit

Le problème est sans doute des landes et non des sapins, sauf si la Mort du loup se situe dans une pinède nordique, genre de ce qu'on trouve en Brandebourg, mais je n'ai jamais vu qu'on trouvât une pinède sombre.

En fait, Vigny est un pédant, qui dit « brandes » pour « bruyères » (la brande est une bruyère et dire « les hautes brandes » est en soi un pléonasme, puisque la brande est une haute bruyère) et se trouve ainsi contraint de chercher une rime en « ande », ce qui lui fait commettre la faute.

« Dans la bruyère épaisse et dans les hautes brandes,
Lorsque, sous des sapins pareils à ceux des Landes, »

La solution était simple :
« Dans la bruyère épaisse et dans les hautes brandes,
Lorsque, sous des sapins pareils à ceux des Andes, »

Mais il n'y a pas pensé, le niais.

Tout ça pour dire : « dans le sous-bois »
Vigny était un shadok : il faisait compliqué là où la simplicité l'eût servi.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
CONSTANT
Invité



La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Empty
MessageSujet: Re: La Mort du Loup - Alfred de VIGNY   La Mort du Loup - Alfred de VIGNY EmptyVen 17 Déc - 5:29

Souvent je divise les arbres en deux grandes catégories, les résineux et les feuillus. les feuillus ce sont ceux qui perdent leurs feuilles en automne et les résineux ce sont les conifères, c'est à dire les pins, sapins, cyprès, mélèzes, épicéas etc.

A l'usage ou par ignorance les gens regroupent souvent sous le terme général de sapin les cyprès, mélèzes mais c'est vrai que pour les pins on dit plutôt pins.

Je pense cependant que Vigny utilise " sapin " pour désigner la famille des conifères, plus précisément le conifère dont le nom vient immédiatement à l'esprit lorsqu'on pense " conifère ", il faudrait alors comprendre son expression de la façon suivante, " Lorsque, sous les pins ... "
Revenir en haut Aller en bas
Joyeux T
Invité



La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Empty
MessageSujet: Re: La Mort du Loup - Alfred de VIGNY   La Mort du Loup - Alfred de VIGNY EmptyVen 17 Déc - 11:21

Ouais ... L'Fulmi, lui, y fait jamais qu'dans l'simple. La preuve : l'aurait pu écrire "là où la simplicité l'aurait servi." Ben non. Y préfère "l'eût servi" qu'est une forme aussi valable mais plus raffinée ... comme qui dirait plus compliquée, voyez.

Seulement, Fulmi, c'est Fulmi ...

Et heureusement que l'pote Alfred, c'est l'pote Alfred ! Mr green
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Empty
MessageSujet: Re: La Mort du Loup - Alfred de VIGNY   La Mort du Loup - Alfred de VIGNY EmptyVen 17 Déc - 14:44

CONSTANTIN TARTAUXPOMMES a écrit:
Je pense cependant que Vigny utilise " sapin " pour désigner la famille des conifères, plus précisément le conifère dont le nom vient immédiatement à l'esprit lorsqu'on pense " conifère ", il faudrait alors comprendre son expression de la façon suivante, " Lorsque, sous les pins ... "

Si le talent d'écrire réside dans le choix des mots, alors Vigny est vraiment un petit petit maître car, outre le fait qu'il confond les sapins et les pins, il confond les loups et les lynx. Il dit bien avoir affaire à des loups-cerviers, lesquels ne sont pas les loups mais des lynx, et lesquels vivaient dans les Alpes et les Pyrénées, et aujourd'hui au Canada. Je doute donc fort que les dits conifères soient des pins.

Donc, Vigny se plante deux fois : sur la bestiole, et sur son habitat naturel. Pas terrible, en fait, le mec.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Petit poisson rouge
Phraseur impénitent


Nombre de messages : 226
Date d'inscription : 16/10/2004

La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Empty
MessageSujet: Re: La Mort du Loup - Alfred de VIGNY   La Mort du Loup - Alfred de VIGNY EmptyVen 17 Déc - 17:43

Pourquoi il n'y aurait pas de sapins dans les landes en poésie ?
La terre est bien bleue comme une orange.
Revenir en haut Aller en bas
Clair Obscur
Clavieriste confirmé(e)
Clair Obscur

Nombre de messages : 1737
Localisation : Nulle part ailleurs
Date d'inscription : 21/10/2004

La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Empty
MessageSujet: Re: La Mort du Loup - Alfred de VIGNY   La Mort du Loup - Alfred de VIGNY EmptyVen 17 Déc - 18:00

Mais oui, y'a des sapins, dans les Landes... deux ou trois.

N'empêche... partout tout autour, devant, derrière, à droite, à gauche... l'horizon est mangé par des PINS :lol:

Ceci dit, l'erreur est humaine. Et ça prouve bien que nous avons tous l'oeil bien affûté, ici cool
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/
Dona
Invité



La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Empty
MessageSujet: Re: La Mort du Loup - Alfred de VIGNY   La Mort du Loup - Alfred de VIGNY EmptyVen 17 Déc - 18:03

PPR a écrit:
Pourquoi il n'y aurait pas de sapins dans les landes en poésie ?
La terre est bien bleue comme une orange.


:lol: Excellent! Je l'avais sur le bout de la langue! je ne l'ai pas trouvé à temps!


* Bon sang de là!...je n'ai plus les fonctions "citer" et "éditer"...je ne sais pas ce qu'il en est pour vous...
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Empty
MessageSujet: Re: La Mort du Loup - Alfred de VIGNY   La Mort du Loup - Alfred de VIGNY EmptyVen 17 Déc - 18:22

Petit poisson rouge a écrit:
Pourquoi il n'y aurait pas de sapins dans les landes en poésie ?
La terre est bien bleue comme une orange.

Pour Éluard surréaliste, oui, mais pas pour Vigny romatique (romantique gnan gnan, qui plus est).

D'ailleurs qu'y a-t-il comme poésie à confondre le loup et le lynx ? La mort du lynx, ç'aurait été très beau, aussi.

En plus, les sapins au lieu des pins, c'est même pas poétique : la preuve, il n'y a que moi qui ne suis pas poète qui l'ai remarqué. Il y a un effet poétique dans la terre bleue (au lieu de ronde) comme une orange, mais cet effet poétique n'était pas encore inventé, du temps de Vigny.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Contenu sponsorisé




La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Empty
MessageSujet: Re: La Mort du Loup - Alfred de VIGNY   La Mort du Loup - Alfred de VIGNY Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La Mort du Loup - Alfred de VIGNY
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un génie méconnu mort à 26 ans: Gideon Klein (1919-1945)
» Coco Robicheaux est mort
» Howard Tate est mort
» C''est la mort dans l''ame
» articles du loup et des enfoires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vocabulis :: Littérature :: Poesie-
Sauter vers: