Vocabulis


 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Le conte de Croustine : Le virus

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Croustine
Vocabulivore émerite
Croustine

Nombre de messages : 2275
Localisation : 45°46/4°50
Date d'inscription : 15/10/2004

Le conte de Croustine : Le virus Empty
MessageSujet: Le conte de Croustine : Le virus   Le conte de Croustine : Le virus EmptyJeu 10 Fév - 1:54

Bon, ça fait quelques temps que je cogitais ça, et ça y est j'ai commencé à rédiger. Mais comme je suis
a - flemmarde
b- débordée
c- bientôt en vacances, ce qui peut être la meilleure ou la pire des choses pour avancer là dessus
j'ai décidé de vous communiquer mon conte par épisode, à la façon d'un feuilleton. Vous réagirez à votre guise, au fur et à mesure ou à la fin, peu importe.
J'espère que cette exposition publique me poussera à avancer rapidement wink

J'imagine aussi qu'une fois ce premier pas effectué, cela permettra aux autres de rentrer dans l'arène à leur tour un peu plus facilement.

Alors on y va, je me lance !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.claudeveyret.fr
Croustine
Vocabulivore émerite
Croustine

Nombre de messages : 2275
Localisation : 45°46/4°50
Date d'inscription : 15/10/2004

Le conte de Croustine : Le virus Empty
MessageSujet: Re: Le conte de Croustine : Le virus   Le conte de Croustine : Le virus EmptyJeu 10 Fév - 2:02

Les contes de Vocabulis : Le virus


Chapitre un : où l’on rencontre notre héroïne et un drôle de lutin


Il était une fois un tout petit virus qui…
- Stop ! Ça n’est pas possible !
- Qu’est-ce qui n’est pas possible, petite fille ?
- Ben le virus !
- Hé si, malheureusement, nous sommes entourés de virus qui…
- Non, je veux dire ce n’est pas possible que tu commences par " il était une fois le virus ", parce que ça voudrait dire que le virus, c’est le héros de ton histoire. Et ça, je ne veux pas, c’est trop petit, trop méchant, trop vilain, un virus ! D’abord, c’était un virus de quoi ?
- Bon, je recommence :
Il était une fois une jeune femme qui avait attrapé la grippe. Elle…
- À cause du virus ?
- Oui,
- Et comment elle s’appelle, cette jeune femme ?
- Mais si tu m’interromps sans cesse, je ne pourrais jamais la terminer, cette histoire ! Je reprends :


Donc, il était une fois, en novembre 2003 si ma mémoire est bonne, une jeune femme nommée Croustine qui avait attrapé la grippe. Habituellement, Croustine était une fraîche et jolie blonde, mignonne à croquer, et d’ailleurs c’est pour cette raison qu’on l’avait appelé Croustine. Mais ce jour, la maladie lui donnait l’air fané d’un bouquet de deux semaines. Les traits tirés, les joues pâles et le nez rouge, elle était cloîtrée dans sa chambre, clouée au lit. Toute sa famille était sortie, elle était seule et s’ennuyait ferme. Lire la fatiguait, regarder la télé l’abrutissait, elle décida alors d’aller flâner sur la toile. Elle attrapa son ordinateur portable, cala deux oreillers derrière son dos et plongea dans le triple ouèbe. Elle était peu coutumière du fait, se contentant habituellement de réserver cet outil à la recherche d’adresse sur les pages jaunes. Mais là, la longueur de la journée à venir lui fit suffisamment peur pour qu’elle se lançât dans l’inconnu. Mais qu’y faire ? Sa famille étant partie visiter une exposition florale, elle entreprit de rechercher des informations sur les orchidées. À peine mit-elle un doigt sur son clavier qu’un petit bonhomme sans âge, vêtu d’une longue tunique bleue, au revers de manche rouge et jaune, et coiffé d’un béret vert, s’assit auprès d’elle sur le bord de son lit.
Tout en l’observant, il jonglait avec une dextérité incroyable avec des milliers de pages, sites, images en provenance du monde entier. De temps en temps, il en laissait une s’échapper mais elle ne tombait pas, elle allait tout sagement se poser sur l’écran de Croustine.
Celle-ci le regardait, ébaubie.
Le conte de Croustine : Le virus Jongleur
- Mais qui êtes-vous ?
- Je suis le lutin Gougueule, et je suis le meilleur pour vous aider à trouver ce que vous cherchez dans cette immensité.
Ce disant, il parvenait, sans cesser de jongler, à désigner d’un geste de semeur la vaste toile qui s’étendait à perte de vue.
- Grâce à moi, vous ne vous y perdrez pas, il vous suffit juste de me donner le bon mot de passe.
- Ah, et " orchidée ", c’est bien ? demanda timidement Croustine.
- C’est pas mal, il y a plus précis, mais on peut faire avec, grommela le lutin. Vous cherchez quoi, exactement ?
- À mieux les connaître, j’en ai déjà une, mais j’aimerais en cultiver d’autres. Par lesquelles commencer, comment s’y prendre…
- Je vois, conseil pour débutants, avis d’amateur, tenez ce forum, ça devrait tout à fait vous convenir.
- Un forum ? Mais qu’est-ce que c’est ? demanda Croustine.
- Oulààà, mais vous débutez vraiment, voilà, expliqua Gougueule, une légère trace d’irritation dans la voix, vous vous inscrivez, vous pouvez envoyer des messages, on vous répond, bref, vous échangez, vous co-mmu-ni-quez…
- Bon ça va, faut pas s’énerver, parce que sinon, moi j’éteins tout et je dors…
Voyons voir…
Et elle se lança dans l’aventure.


Dernière édition par le Mar 1 Mar - 1:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.claudeveyret.fr
Bidouille
Logorrhéique talonnesque
Bidouille

Nombre de messages : 989
Localisation : Beauce
Date d'inscription : 15/10/2004

Le conte de Croustine : Le virus Empty
MessageSujet: Re: Le conte de Croustine : Le virus   Le conte de Croustine : Le virus EmptyJeu 10 Fév - 12:49

yeah Croustine, the first. Comme quoi c'est pas toujours ceux qui en parle le plus qui postent en premier Mr green

Mon avis : facile à lire, le décor est bien planté, par contre, je me demande si sur la longueur ça ne va pas être "mou". Mais c'est sans compter sur ton imagination incroyable D
Il est de toi le dessin du lutin ? J'aime bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.keby-and-co.com
Croustine
Vocabulivore émerite
Croustine

Nombre de messages : 2275
Localisation : 45°46/4°50
Date d'inscription : 15/10/2004

Le conte de Croustine : Le virus Empty
MessageSujet: Re: Le conte de Croustine : Le virus   Le conte de Croustine : Le virus EmptyJeu 10 Fév - 13:15

Bidouille a écrit:

Mon avis : facile à lire, le décor est bien planté, par contre, je me demande si sur la longueur ça ne va pas être "mou". Mais c'est sans compter sur ton imagination incroyable D
Il est de toi le dessin du lutin ? J'aime bien.
The first, mais je triche, je feuilletonne ! :lol:

Espérons que je saurait ne pas mollir ! Par contre pour l'imagination,je n'en ai pas, tout est stictement autobiographique ! :lol:

Et le dessin m'a tout gentiment été offert par le lutin Gougueule D
J'ai déja pas le temps d'écrire, alors de dessiner ...
Merci en tout cas pour ton avis wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.claudeveyret.fr
Croustine
Vocabulivore émerite
Croustine

Nombre de messages : 2275
Localisation : 45°46/4°50
Date d'inscription : 15/10/2004

Le conte de Croustine : Le virus Empty
MessageSujet: Re: Le conte de Croustine : Le virus   Le conte de Croustine : Le virus EmptyJeu 10 Fév - 23:30

Chapitre deux : où notre héroïne, en se promenant dans le jardin, fait deux drôles de rencontres

Croustine se promenait donc dans le forum-jardin que le lutin Google lui avait conseillé.
- Il était avec elle, le lutin Gougueule ?
- Non ma puce, ce n’est pas possible, mais il la surveillait du coin de l’œil, au cas où il aurait fallu la retrouver facilement.
- Ah bon, mais comment aurait-il fait ?
- Il aurait suffi de lui donner comme code magique " Croustine au jardin ", et il l’aurait retrouvé instantanément. Mais écoute la suite.


Le conte de Croustine : Le virus Orchidee

Croustine se familiarisait petit à petit avec le fonctionnement de ce genre de lieu. Elle y croisait tout un tas de personnes, des timides, des curieux, des volubiles, des péremptoires, des incertains… Tous ces gens formaient ma foi un groupe fort sympathique et, ce qui ne gâte rien, susceptible de lui fournir tous les renseignements qu’elle cherchait. Mais après quelques jours en leur compagnie, il y avait plus que cela, elle sentait bien qu’il ne s’agissait pas que d’un groupement d’intérêt, mais que tous ces jardiniers apprentis ou confirmés formaient…oui,, on pourrait dire une communauté.
Elle se promenait donc dans le jardin quand tout d’un coup un bruit sec la fit sursauter et une gerbe d’eau l’éclaboussa. Un drôle de poisson, rayé de rouge et de blanc, venait de sauter dans l’étang du jardin. De sauter, enfin comment pourrait-on dire, d’amerrir ne convient pas puisque l’eau n’était pas salée, mais c’est encore ce qui se rapproche le plus. Ce beau jour, ou était-ce une nuit, il venait de nulle part, comme tombé du ciel… Bref, il la regardait, l’air moqueur.
- Mais tu as trois yeux, s’exclama Croustine ! Comment t’appelles-tu ?
- Moi c’est Poisson Fou, dit-il fièrement.
- Quel drôle de nom pour un poisson !
- Regarde- moi bien, suggéra l’alevin frétillant, et sache que je bois du thé vert à la menthe et que je me nourris de gingembre confit !
- Incontestablement, tu es fou, souria-t-elle.
À ces mots, il se passa une chose surprenante. Le poisson fou devint tout rouge et se mit à gonfler, gonfler comme une mongolfière, et c’était effectivement dans sa fierté que Croustine venait de le piquer.
- Fou, moi, rugit-il ? Je vais te montrer si je suis fou ! Viens, je t’emmène chez moi, et tu devras bien reconnaître que je ne suis pas du menu fretin, et que si moi je suis fou, alors tout le monde est fou !
Dans un éclat de rire satanique qui fracassa le calme du jardin, il lança au-dessus de l’étang un gigantesque filet de pêche qu’il ramena sur son épaule, tel le rétiaire victorieux qui s’en retourne dans les loges du cirque.
Croustine s’aperçut qu’elle n’avait pas été la seule à se faire prendre dans les filets de Poisson Fou : une drôle de chenille se trouvait près d’elle.
- Quand même, se lamentait-elle, je n’ai pas de chance, je passe mon temps à sortir de mon trou, rentrer dans mon trou, sortir de mon trou, rentrer dans mon trou, sortir de mon trou et hop, c’est justement à ce moment qu’arrive ce Poisson Fou !
- Qui sait où il nous emmène, chuchota Croustine en prenant la chenille dans sa main. Comme tu es jolie, et amusante ! Tu vas bientôt te transformer en papillon ?
- Je ne sais pas, on m’a jeté un sort quand j’étais toute petite, et je ne pourrai me transformer que si un PéPèRe tombe amoureux de moi et m’embrasse.
- Un PéPèRe ? ça c’est un drôle de prince charmant… murmura Croustine en sombrant dans un sommeil sans rêve…


Dernière édition par le Ven 11 Fév - 0:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.claudeveyret.fr
Bidouille
Logorrhéique talonnesque
Bidouille

Nombre de messages : 989
Localisation : Beauce
Date d'inscription : 15/10/2004

Le conte de Croustine : Le virus Empty
MessageSujet: Re: Le conte de Croustine : Le virus   Le conte de Croustine : Le virus EmptyVen 11 Fév - 0:25

Mr green chinese wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.keby-and-co.com
Mawie
Logorrhéique talonnesque
Mawie

Nombre de messages : 663
Localisation : Boite à Kickers
Date d'inscription : 07/01/2005

Le conte de Croustine : Le virus Empty
MessageSujet: Re: Le conte de Croustine : Le virus   Le conte de Croustine : Le virus EmptyVen 11 Fév - 0:44

Excellent ! J'attends la suite avec impatience, Bravooooo ! coeurs

Le conte de Croustine : Le virus Lutinfille14rk

===> tite Crous'Lutine comme je me l'imagine ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://mayaionsdebleu.hautetfort.com/
isis
Invité



Le conte de Croustine : Le virus Empty
MessageSujet: Re: Le conte de Croustine : Le virus   Le conte de Croustine : Le virus EmptyVen 11 Fév - 1:06

Ah oui, ça me plait ! C'est charmant , drôle , et ça fait un peu peur ...
On dirait du vécu !
Comment, c'est du vécu ? D
Revenir en haut Aller en bas
Muda
Invité



Le conte de Croustine : Le virus Empty
MessageSujet: Re: Le conte de Croustine : Le virus   Le conte de Croustine : Le virus EmptyVen 11 Fév - 1:19

Le conte de Croustine : Le virus Read2

Vite Croustine, la suite!...
Revenir en haut Aller en bas
Dona
Invité



Le conte de Croustine : Le virus Empty
MessageSujet: Re: Le conte de Croustine : Le virus   Le conte de Croustine : Le virus EmptyVen 11 Fév - 13:40

Rhaa les souvenirs!! Poisson fou and Cie...trop top!


chinese
Revenir en haut Aller en bas
Muda
Invité



Le conte de Croustine : Le virus Empty
MessageSujet: Re: Le conte de Croustine : Le virus   Le conte de Croustine : Le virus EmptyVen 11 Fév - 14:57

Dona a écrit:
Rhaa les souvenirs!! Poisson fou and Cie...trop top!


chinese

Ouais...Le bon temps!... :lol:
Et là je rentre la tête dans les épaules, je me protège contre la volée de bois vert! D D D
Revenir en haut Aller en bas
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Le conte de Croustine : Le virus Empty
MessageSujet: Re: Le conte de Croustine : Le virus   Le conte de Croustine : Le virus EmptyVen 11 Fév - 15:33

Muda a écrit:
Dona a écrit:
Rhaa les souvenirs!! Poisson fou and Cie...trop top!


chinese

Ouais...Le bon temps!... :lol:
Et là je rentre la tête dans les épaules, je me protège contre la volée de bois vert! D D D

Répétez après moi :

Largo, reviens !
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Invité
Invité



Le conte de Croustine : Le virus Empty
MessageSujet: Re: Le conte de Croustine : Le virus   Le conte de Croustine : Le virus EmptyVen 11 Fév - 15:57

Bravo croustine !
pour avoir osé être la prems ce qui n'est pas facile ! bon allez je vais poster le mien dans le dossier !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le conte de Croustine : Le virus Empty
MessageSujet: Re: Le conte de Croustine : Le virus   Le conte de Croustine : Le virus EmptySam 12 Fév - 18:29

croustine j'attends la suite... wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Le conte de Croustine : Le virus Empty
MessageSujet: Re: Le conte de Croustine : Le virus   Le conte de Croustine : Le virus EmptySam 12 Fév - 21:19

Croustillant Croustine ... on s'impatiente ....

D
Revenir en haut Aller en bas
Clair Obscur
Clavieriste confirmé(e)
Clair Obscur

Nombre de messages : 1737
Localisation : Nulle part ailleurs
Date d'inscription : 21/10/2004

Le conte de Croustine : Le virus Empty
MessageSujet: Re: Le conte de Croustine : Le virus   Le conte de Croustine : Le virus EmptyLun 14 Fév - 2:52

Oh que c'est chouette ! Croustine, maintenant que t'as commencé (toi au moins t'as commencé :lol: ) ben j'ai hate de lire la suite quoi !!! wink
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/
Croustine
Vocabulivore émerite
Croustine

Nombre de messages : 2275
Localisation : 45°46/4°50
Date d'inscription : 15/10/2004

Le conte de Croustine : Le virus Empty
MessageSujet: Re: Le conte de Croustine : Le virus   Le conte de Croustine : Le virus EmptyMar 1 Mar - 1:06

Chapitre trois : où notre héroïne découvre un drôle de pays

Croustine avait dû dormir ainsi longtemps car…
- Moi je sais, elle avait attrapé le virus de la maladie du sommeil et...
- Non, ma puce, d’ailleurs ce n’est pas un virus qui donne cette maladie.
- Moi je l’aime bien la chenille. Elle s’appelle comment ?
- Ça, l’histoire ne l’a pas encore dit. Peut-être que Croustine le lui demandera ?
- Mais Croustine, elle a toujours la grippe ?
- Non, heureusement, elle allait mieux. Écoute plutôt :


Croustine avait dû dormir longtemps car il faisait profondément nuit lorsqu’elle se réveilla. Dans le ciel sombre, des milliers de petites lueurs scintillaient en un rythme régulier.
- Comme c’est beau, s’exclama Croustine… Qu’est ce que c’est ?
- C’est la respiration de la grande toile, lui expliqua la chenille, nous sommes apparemment dans un coin de celle-ci. Elle vit nuit et jour…
Ainsi, le Poisson Fou avait tiré jusqu’à son repaire son filet contenant Croustine et la chenille. Il habitait sur une petite île perdue dans le triple ouèbe, près de la cinquième dimension, ce qui fait qu’on l’appelait l’île du bout du Quint, ou plus communément l’île Bout Quint.
La chenille, qui n’avait pas dormi, s’était déjà fabriqué une sorte de carapace dans laquelle elle pouvait rentrer et sortir à sa guise, en chantonnant " je sors de mon trou, je rentre dans mon trou, je sors de mon trou… ; ".
- Comme c’est astucieux, s’exclama Croustine ! Et tu as bricolé ça en un tour de mains, que tu n’as pas d’ailleurs… C’est extraordinaire !
- Oh non, pas pour moi, répondit modestement la chenille, d’ailleurs on m’appelle Bricole, je peux tout te faire avec n’importe quoi, alors…
- Ainsi tu peux te retirer chez toi où que tu sois ? Et qu’y fais-tu ?
- Je lis, mais là je suis partie sans rien, il faut que tu m’aide à trouver quelque chose à lire. Allons découvrir ce drôle de pays.
Croustine prit Bricole avec elle et entreprit de faire le tour de cette terre inconnue. A leur grande surprise, dès le premier aperçu des environs, elles réalisèrent qu’elles n’étaient pas seules.
Elles distinguèrent une jeune femme vêtue de couleurs vives et chamarrées qui avançait, un livre dans les mains qu’elle ne quittait pas des yeux
- Suivons la, suggéra Bricole, elle sait certainement où sont rangés les livres.
- Qui êtes-vous ? demanda la jeune femme. Je me nomme Mandala. Où allez vous ? D’où venez vous ? Qu’aimez vous ?
Mandala était toujours très curieuse de la vie des autres. Sa curiosité n’avait d’égal que sa serviabilité. Devant le désarroi de Bricole et Croustine, elle s’improvisa guide de l’île Bout Quint.

Le conte de Croustine : Le virus Mandala

Elle les mena ainsi à la Tanière, gigantesque grotte devant laquelle une amazone montait la garde. Dans la grotte, des milliers, des millions, des milliards de livres attendaient pour être lu que l’amazone les distribue. Mandala, très gentiment, leur expliqua que le mieux était de se faire aider par les autres habitants de l’île afin de décider quel ouvrage il convenait de demander à l’amazone, parce que le lutin Gougueule était trop pris pour donner des conseils personnels et que l’amazone ne pouvait fournir un livre que si on lui précisait très exactement lequel on désirait.
Bricole piaffait d’impatience, la présence de tant de livres l’excitait. Croustine repris sa route, à la recherche des autres habitants de l’île. Mandala proposa de les accompagner, tout en les interrogeant :
- Et si vous étiez une fleur ? Vous seriez quoi ? Et un monument ? Ou mieux, une œuvre d’art ?
Et c’est en papotant ainsi que les trois commères s’en allèrent à la découverte du reste de l’île Bout Quint. La plus grande surface de celle-ci s’étendait à l’opposé de la tanière de l’amazone. L’espace était divisé en plusieurs placettes, sortes d’atrium où plusieurs personnes avaient l’air en grandes conversations.
- Venez, les invita Mandala, vous allez vous présenter…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.claudeveyret.fr
Bidouille
Logorrhéique talonnesque
Bidouille

Nombre de messages : 989
Localisation : Beauce
Date d'inscription : 15/10/2004

Le conte de Croustine : Le virus Empty
MessageSujet: Re: Le conte de Croustine : Le virus   Le conte de Croustine : Le virus EmptyMar 1 Mar - 1:12

Quelle imagination :lol:
chinese
Revenir en haut Aller en bas
http://www.keby-and-co.com
Muda
Invité



Le conte de Croustine : Le virus Empty
MessageSujet: Re: Le conte de Croustine : Le virus   Le conte de Croustine : Le virus EmptyMar 1 Mar - 2:40

Le conte de Croustine : Le virus Read2

Croustine!... yeah
Revenir en haut Aller en bas
Croustine
Vocabulivore émerite
Croustine

Nombre de messages : 2275
Localisation : 45°46/4°50
Date d'inscription : 15/10/2004

Le conte de Croustine : Le virus Empty
MessageSujet: Re: Le conte de Croustine : Le virus   Le conte de Croustine : Le virus EmptyMer 2 Mar - 2:49

Chapitre quatre : où notre héroïne affronte un des habitants de l’île Bout Quint.

Mandala marchait en tête, d’un pas décidé. À sa suite, Croustine portait toujours Bricole dans sa main. Elles étaient quelque peu intimidées et …
- Oh ben moi aussi, j’aurais eu peur, tu sais…
- Peur de l’amazone ?
- Non, des autres, ils devaient être bizarres pour vivre sur cette île avec Poisson Fou, tu ne crois pas ?
- Tu sais ma puce, tout le monde est bizarre, et on est toujours le bizarre de quelqu’un. Mais elles avaient tort d’avoir peur, écoute :

Bien qu’intimidées, Bricole et Croustine commencèrent à papoter et tout le monde sut les mettre à l’aise. Tout un petit groupe vivait ici, dont plusieurs personnes que Poisson Fou était allé pêcher ailleurs. Chacun essayait de faire son petit numéro, et Poisson Fou avait beaucoup de mal à mettre de l’ordre dans toute cette effervescence. Effectivement, c’était un peu le cirque, chez lui, il y avait plein de monde, qui parlait, qui chantait, qui criait, qui sortait en claquant la porte… Beaucoup n’auraient jamais fait connaissance hors ces circonstances ouèbiennes, mais ces rencontres incongrues généraient souvent des échanges fort agréables.
Très vite, elles croisèrent Féconde, qui n’arrêtait pas de parler, même pour dire n’importe quoi, en sautillant sur ses grandes jambes, ce qui faisait tressauter sa chevelure blonde. Elle allait partout, se mêlait de tout, ce qui fait qu’il était impossible de ne pas la rencontrer plusieurs fois dans la journée.
Elles aperçurent également le grand Sept, ainsi nommé parce qu’il avait oublié de tourner sa langue sept fois dans sa bouche le jour où il avait pondu un questionnaire plus long que sa grande cape noire, au point que personne n’avait réussi à répondre à toutes les questions.
De temps en temps, Poisson fou jetait un œil, il courait de l’un à l’autre, questionnant, transmettant un message, organisant les journées et les occupations de chacun sur l’île Bout Quint. Lorsqu’il aperçut Croustine et Bricole au milieu des autres, Poisson Fou fit entendre un petit bruit grinçant qui lui servait de rire et décida de les mettre l’épreuve. Elles devaient affronter un gros gnome barbu et grincheux, fruit de l’union contre-nature qui unit autrefois, il y a près d’un demi-siècle, un troll des fjords et une aventurière littératrice. On l’appelait Tournicoton parce qu’il essayait toujours d’embrouiller son interlocuteur en lui tournant et retournant ses arguments dans tous les sens. Cela avait le don d’énerver Poisson Fou, au point qu’un jour il bouta Tournicoton hors de l’île Bout Quint, et il fallut que les habitants de l’île pétitionnent pour demander son retour. Une autre personne irritait beaucoup Poisson Fou, il s’agissait de La Bauta, qui avançait toujours masquée et essayait de se faire passer pour ce qu’elle n’était pas. Elle était toujours flanquée de son Loup Noir qui ne la quittait pas d’une semelle. Un jour, ils se fâchèrent si fort avec Poisson Fou qu’ils disparurent pendant plusieurs mois.

Le conte de Croustine : Le virus Gnome

Pour l’heure, l’épreuve que nos héroïnes devaient surmonter consistait en une joute verbale, au cours de laquelle elles devaient amener le mi-troll à s’énerver.
- Comment vaincre ce Tournicoton ? se demandait intérieurement notre héroïne, pendant qu’elle discutait nonchalamment de construction, de maison, d’architecture avec Bricole, Mandala et quelques autres .
- Va-z-y Croustine, on est avec toi, tu l’auras s’excitait Bricole. Va-z-y ma Croustine !
- Vive Mam’zelle Croustine, reprit la foule des BoutQuinistes, encerclant les deux duellistes qui se firent face à face au milieu de ce ring improvisé. Vive Mam’zelle Croustine, . Vive Mam’zelle Croustine, . Vive Mam’zelle Croustine, Vive Mam’zelle Croustine, Viv melle Crous, Viv Me Crou, Vi Me Crou, V M C, VMC, VMC, VMC….
Dans le brouhaha assourdissant, seuls ces trois sons émmergeaient et scandait la respiration du groupe. Croustine se demandait toujours comment elle allait porter son attaque, quand tout à coup…
- ASSEZ ! Hurla Tournicoton ! Pas de VMC dans l’architecture, dans la bonne architecture j’entends ! Et vert de rage, rouge de colère – car c’est un rare privilège que seuls les demi-troll ont que de pouvoir être de deux couleurs simultanément –, fulminant, vociférant, le gnome dansait une gigue endiablée qui ne suffisait pas à calmer sa fureur.
Croustine le regarda stupéfiée avant de comprendre que bien malgré elle, elle avait gagné le duel ! Elle pouvait dès lors s’installer, avec Bricole bien sur, dans l’île Bout Quint.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.claudeveyret.fr
coline
Invité



Le conte de Croustine : Le virus Empty
MessageSujet: Re: Le conte de Croustine : Le virus   Le conte de Croustine : Le virus EmptyMer 2 Mar - 16:51

La suite! La suite!... ban
Revenir en haut Aller en bas
Croustine
Vocabulivore émerite
Croustine

Nombre de messages : 2275
Localisation : 45°46/4°50
Date d'inscription : 15/10/2004

Le conte de Croustine : Le virus Empty
MessageSujet: Re: Le conte de Croustine : Le virus   Le conte de Croustine : Le virus EmptyMer 2 Mar - 17:46

:lol: ah ben j'ai une fan ! Super wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.claudeveyret.fr
Clair Obscur
Clavieriste confirmé(e)
Clair Obscur

Nombre de messages : 1737
Localisation : Nulle part ailleurs
Date d'inscription : 21/10/2004

Le conte de Croustine : Le virus Empty
MessageSujet: Re: Le conte de Croustine : Le virus   Le conte de Croustine : Le virus EmptyMer 2 Mar - 18:46

non, non.... t'en as deux :lol:
Revenir en haut Aller en bas
http://romane.blog4ever.com/
Fulmi
Prolixe infatigable
Fulmi

Nombre de messages : 5214
Age : 65
Date d'inscription : 16/10/2004

Le conte de Croustine : Le virus Empty
MessageSujet: Re: Le conte de Croustine : Le virus   Le conte de Croustine : Le virus EmptyMer 2 Mar - 19:18

Et un fan, aussi, mais il faut que j'imprime tout, j'ai la flemme de lire à l'écran. Mais les bribes piochées ça et là me plaisent beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
http://fr.martini.free.fr/livres/
Croustine
Vocabulivore émerite
Croustine

Nombre de messages : 2275
Localisation : 45°46/4°50
Date d'inscription : 15/10/2004

Le conte de Croustine : Le virus Empty
MessageSujet: Re: Le conte de Croustine : Le virus   Le conte de Croustine : Le virus EmptyMer 2 Mar - 19:22

Fulmi a écrit:
Et un fan, aussi, mais il faut que j'imprime tout, j'ai la flemme de lire à l'écran. Mais les bribes piochées ça et là me plaisent beaucoup.
Toi t'as intérêt, tu ne sais pas ce qui peut arriver... :lol: :lol:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.claudeveyret.fr
Contenu sponsorisé




Le conte de Croustine : Le virus Empty
MessageSujet: Re: Le conte de Croustine : Le virus   Le conte de Croustine : Le virus Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le conte de Croustine : Le virus
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [ APATRID ] - Morceaux en écoute

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vocabulis :: Ecriture :: Les contes de Vocabulis-
Sauter vers: